Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com

Publié par spectre73  -  13.Novembre.2018 - 12:37
1430 
 

Le marché des joueurs autonomes n'a jamais été l'outil préféré de Marc Bergevin

MTL.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
Le Canadien de Montréal se prépare à affronter les Oilers d'Edmonton ce soir au nouveau Rogers Place.

La troupe de Claude Julien devra trouver le moyen de stopper celui que ses paires considèrent comme étant le meilleur joueur de la LNH, soit Connor MacDavid, mais il ne faut surtout pas oublier l'excellent Leon Draisaitl au passage. On profite également de cet arrêt à Edmonton pour parler du cas de Milan Lucic.

Milan Lucic - (LW) - EDM - [ 30 ans ]

Saison EQ PJ B P PTS MoyPts/
match
Minus Salaire moyen
2018-2019 EDM 25 1 4 5 0.2 -9 6$ M
2017-2018 EDM 82 10 24 34 0.41 -12 6$ M
2016-2017 EDM 82 23 27 50 0.61 -3 6$ M

Statistiques générées le 2018-12-01 04:27:34



Les médias traditionnels parlent de Lucic en ce début de saison, car ce dernier n'a que 2 buts depuis le mois mars 2018 et bien honnêtement, l'ailier gauche de 30 ans n'est simplement plus capable de suivre le rythme de la LNH. Quel est le rapport avec le Canadien?

Le rapport c'est qu'il y a un peu plus de 2 ans, Milan Lucic était libre comme l'air sur le marché des joueurs autonomes après une bonne saison de 55 points avec les Kings de Los Angeles. Lucic, bien connu de Peter Chiarelli, avait le choix entre 2 équipes au moment de sa signature le 1er juillet 2016:

Les Oilers d'Edmonton
Le Canadien de Montréal

On sait qu'il a opté pour Edmonton probablement parce qu'il était excité à l'idée de se joindre à Connor MacDavid, mais ça dit aussi que le Canadien de Montréal aurait pu acquérir les services de l'attaquant de 30 ans, et ce, pour 7 longues saisons et à un salaire de 6 millions par année. On sait qu'à l'époque, les partisans du Canadien étaient très déçus du travail de Marc Bergevin par rapport à la non-signature de Lucic, mais il s'était bien repris avec la signature d'Alexander Radulov. Néanmoins, le marché des joueurs autonomes n'a jamais été l'outil préféré du directeur général du Canadien et on a un échantillon plutôt révélateur qui va en ce sens.

2012-132013-142014-152015-162016-172017-182018-19
Brandon PrustDaniel BrièreJoey MacDonaldMark BarberioAlexander RadulovKarl AlznerTomas Plekanec
Colby ArmstrongMike WeaverZach RedmondJoe MorrowXavier Ouellet
Michael BlundenManny MalhotraAl MontoyaByron FroeseMatthew Peca
Francis BouillonTom GilbertMatt TaorminaKenny Agostino
Peter HollandMichael Chaput


Il y a quelques bons coups comme les embauches de Radulov, Bouillon, Ouellet ou Peca, mais en majorité, Marc Bergevin n'a pas souvent eu la main heureuse avec les joueurs autonomes. Le Canadien n'est pas l'organisation la mieux cotée en matière de sélection pour les joueurs autonomes et Bergevin le sait probablement très bien, donc on doit se tourner vers les transactions ou le repêchage afin d'amener du talent dans la formation. Il fut un temps où les Maple Leafs étaient dans la même situation que le Canadien et pourtant, ils ont mis la main sur John Tavares et Patrick Marleau dans les dernières années, donc le meilleur moyen d'avoir bon joueur autonome, c'est avant tout de placer une bonne équipe sur la glace.

La conclusion qu'on peut toutefois en tirer, c'est que parfois, même si un joueur peut avoir l'aire alléchant sur le marché de par ses performances passées, ça ne veut pas dire qu'il le restera après la signature de son nouveau contrat. Milan Lucic avait déjà beaucoup ralenti avant de quitter Boston et Don Sweeney a très bien en fait en l'échangeant à Los Angeles. Marc Bergevin est passé bien près de faire avoir, mais au final on a été chanceux que Lucic choisisse Edmonton.On peut également tracer un parallèle avec Karl Alzner dans lequel on peut dire que l'organisation du Canadien n'est pas des plus satisfait, donc avant de placer le directeur général du Canadien sur le bûcher le 2 juillet de chaque année, il faut se dire que si on laisser aller un joueur, c'est probablement parce qu'on a de bonnes raisons de le faire.

+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponse : 1
#127238

Dgamateur
Le cas de Lucik est une bonne exemple car Edmonton et Montréal n'avaient et n'ont pas une bonne équipe encore mais dans quelques années ces 2 équipes devraient être en bonne position un peu comme Winnipeg et Toronto. Il est préférable d'attendre au bon moment pour signer un agent libre sinon ça vient te rattraper après quelques années. Il faut construire par le repêchage pas par les agents libres!

13.Novembre.2018 - 17:13   
   0  

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2018-2019

12 contrats à échéances au 2019-07-01.
5 joueurs autonomes au 2019-07-01.
7 joueurs autonomes avec restriction au 2019-07-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2018-2019

 [RW] - Joel Armia 1,85$ M 2018-2019 JAR
 [D] - Jordie Benn 1,1$ M 2016-2019 JA
 [G] - Antti Niemi 0,95$ M 2018-2019 JA
 [D] - Brett Kulak 0,9$ M 2018-2019 JAR
 [RW] - Michael McCarron 0,87$ M 2018-2019 JAR
 [LW] - Artturi Lehkonen 0,84$ M 2016-2019 JAR
 [C] - Lukas Vejdemo 0,79$ M 2017-2019 JAR
 [D] - Mike Reilly 0,73$ M 2018-2019 JAR
 [D] - Xavier Ouellet 0,7$ M 2018-2019 JA
 [C] - Hunter Shinkaruk 0,65$ M 2018-2019 JA
 [LW] - Charles Hudon 0,65$ M 2017-2019 JAR
 [C] - Byron Froese 0,58$ M 2017-2019 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2018-2019

Début de la saison : 2018-10-03
Fin de la saison : 2019-04-08
Date limite des transactions : 2018-02-25
Début du marché des agents libres : 2019-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2018-2019

Plancher salarial : 58.8 $ M
Plafond salarial : 79.5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux