Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par atoune.arnold-turnani  -  3.Novembre.2018 - 06:37
1398 
 

Elias Pettersson dans une classe à part, il réussit à lui tout seul à vaincre l'Avalanche

VAN.jpg
Difficile de ne pas être enjoué ce samedi matin, lorsqu'on est un partisan des Canucks de Vancouver. Au terme d'un match haletant, les jeunes joueurs de Vancouver ont réussi à tenir tête à l'équipe en forme du moment, l'Avalanche du Colorado.

Le match a surtout été marqué par le génie d'un joueur. Tout juste arrivé dans la ligue, et à seulement 19 ans, Elias Pettersson semble être un joueur à part. Déjà capable de dominer une ligue majeure en Europe comme la SHL à seulement 18 ans, MVP de cette compétition et champion en titre, il porte maintenant sur ses épaules les Canucks de Vancouver.

Ce qui est impressionnant, c'est sa capacité à produire du danger sur chaque présence sur la patinoire. Il est l'auteur de deux passes exceptionnelles pour débuter la rencontre. Sur la première, il envoie une passe de break parfaite, pour Boeser, qui ne se fait pas prier pour conclure. Le second jeu est tout simplement exceptionnel. Tels les frères Sedin de la grande époque, il envoie une longue passe dans la rambarde derrière Grubauer, qui rebondit parfaitement dans la course de Boeser qui bat à nouveau le gardien de l'Avalanche.

Dans un match où les gardiens ne se sont pas illustrés, le trio magique de l'Avalanche composé de Rantanen, Mackinnon et Landeskog a répondu coup pour coup au jeune Suédois. Finalement, ils pensaient avoir fait le plus dur lorsqu'ils ont pris l'avantage à 1 minute 30 de la fin de la rencontre, mais c'était sans compter sur ce diable de Pettersson, qui a moins de 40 secondes du terme de la rencontre parvient à égaliser d'un beau lancé partie supérieure. La foule se soulève pour ce premier match de 4 points en carrière du Suédois.

S'en vient la prolongation, et vous l'aurez deviné, c'est encore Pettersson qui va faire la différence. Lancé dans la profondeur, il provoque la pénalité qui va permettre à Derrick Pouillot, de donner la victoire dans ce thriller aux Canucks, sur une passe de .... Elias Pettersson.

Le centre numéro 40, réalise donc un premier match de 5 points en carrière. À seulement 19 ans, il semble d'ores et déjà gagner le trophée Calder, mais il présente surtout une magnifique opportunité pour les Canucks de bâtir leur équipe autour de ce talent rare.



Elias Pettersson - (C) - VAN - [ 19 ans ]

1998-11-11, Sundsvall

Saison EQ PJ B P PTS MoyPts/
match
Minus Salaire moyen
2018-2019 VAN 8 7 3 10 1.25 +3 0,925$ M

Statistiques générées le 2018-11-03 06:37:41


0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 3
#127104

Ced244
Rien n'est garenti pour la défensive des Canucks toutefois... Hughes est un prospect exeptionel mais Juolovi a encore beaucoup de chose a prouver et pourrait bien être un flop. Le chantier défensif est énorme....

3.Novembre.2018 - 22:18   
   0  
#127101

SharksFan
@Red

Un bon exemple de ce que tu avances sont le Lightning de Tampa Bay. En excluant Drouin, Stamkos et Hedman sont les seuls sélectionnés dans le top3 de l'édition actuelle et voyons comment l'équipe se porte. Toutefois, tu peux repêcher de bons joueurs top6 ou top4 passé le top10 au draft mais les joueurs d'impacts sont dans le premiers tiers de la première ronde. Parlez-en au Canadiens avec Kotkaniemi.

3.Novembre.2018 - 10:24   
   0  
#127096

Red
En 5 années de Draft, les Canucks ont reconstruit leur franchise pour les 15 années à venir. Excusez du peu :
2013 : Horvat (9th) obtenu en échangeant Schneider lors de la Draft
2014 : Virtanen (6th)
2015 : Boeser (23th)
2016 : Juolevi (5th)
2017 : Pettersson (5th)
Comme quoi, tout peut aller vite sans drafter forcément dans le TOP 3!!!

3.Novembre.2018 - 07:59   
   0  

CANUCKS DE VANCOUVER - 2018-2019

15 contrats à échéances au 2019-07-01.
5 joueurs autonomes au 2019-07-01.
10 joueurs autonomes avec restriction au 2019-07-01.
Dirigé par monsieur Jim Benning



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2018-2019

 [L] - Daniel Sedin 7$ M 2014-2018 JA
 [C] - Henrik Sedin 7$ M 2014-2018 JA
 [LW] - Jussi Jokinen 1,1$ M 2017-2018 JA
 [C] - Tyler Motte 0,93$ M 2016-2018 JAR
 [C] - Griffen Molino 0,93$ M 2016-2018 JAR
 [D] - Philip Holm 0,93$ M 2017-2018 JAR
 [G] - Richard Bachman 0,65$ M 2017-2018 JA
 [RW] - Darren Archibald 0,65$ M 2017-2018 JA
 [C] - Joseph Labate 0,65$ M 2017-2018 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2018-2019

Début de la saison : 2018-10-03
Fin de la saison : 2019-04-08
Date limite des transactions : 2018-02-25
Début du marché des agents libres : 2019-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2018-2019

Plancher salarial : 58.8 $ M
Plafond salarial : 79.5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux