Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com

Publié par spectre73  -  24.Juillet.2018 - 11:52
1643 
 

Arbitrage salarial | Comment couper les ponts entre un joueur et une équipe

NHL.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
Nous sommes dans la période de l'année où certains joueurs autonomes avec restriction se retrouvent à devoir passer en audience devant un arbitre pour leur salaire.

Comment ça fonctionne?

Un joueur autonome avec restriction (RFA) ayant plus de 4 années d'expérience dans la LNH et dont le contrat se termine est admissible à l'arbitrage salarial par la LNH. Il a jusqu'au 5 juillet pour soumettre une demande formelle pour l'arbitrage, sans quoi il sera géré comme n'importe lequel autre RFA de son équipe et devra se plier au contrat offert par celle-ci.

Ainsi, lorsque la date d'audience est bouclée, l'agent du joueur doit soumettre une offre sur la table et l'équipe doit en soumettre une également. C'est ce qui servira de base pour l'arbitre qui tranchera, soit en la faveur du joueur, soit en la faveur de l'équipe, mais il peut également trancher la poire en 2 et établir le salaire de son propre chef.

On veut éviter la séance d'arbitrage

Pourquoi veut-on l'éviter? Parce que l'équipe qui a repêché ou signé le joueur et qui a vue du potentiel en lui doit maintenant changer son fusil d'épaule et dénigrer littéralement le joueur. L'équipe veut que l'arbitre tranche en sa faveur, donc le directeur général sera dans l'obligation de sortir toutes les faiblesses du joueur pour démontrer qu'il ne mérite pas du tout le salaire qu'il demande et c'est souvent ce qui fait en sorte de briser le lien entre le joueur et l'équipe. Lorsqu'on parle de briser le lien, il n'est pas rare de voir le joueur quitter sa formation après environ 2 ans suivant l'audience.

Comment se sont passé les 10 dernières années?

Plusieurs joueurs ont eu droit à l'arbitrage dans les 10 dernières années. Voyons comment s'est soldé le tout pour certains joueurs les plus connus.

JoueurAnnéeVerdictHonoré par l'équipeAprès 2 ans?
Shaone Morrisonn (WSH)20081 an / 2.75 M$OuiQuitte vers BUF en 2010
Jiri Hudler (DET)2009Pas de verdictN/AQuitte en KHL la même année
Nikolai Zherdev (NYR)2009Non-disponibleNonQuitte en KHL la même année
Blake Wheeler (BOS)20101 an / 2.2 M$OuiÉchangé à ATL la même année
Antti Niemi (CHI)20101 an / 2 M$NonQuitte vers SJS la même année
Clarke MacArthur (ATL)20101 an / 1.1 M$NonQuitte vers TOR la même année
Shea Weber (NSH)20111 an / 7.5 M$OuiSigne une offre hostile de PHI, mais reste à NSH
Vladimir Sobotka (STL)20141 an / 2.725 M$OuiQuitte vers la KHL tout de même
P.K. Subban (MTL)2014Contrat de 8 ans accepté avant verdictN/AÉchangé à NSH
Mike Hoffman (OTT)20151 an / 1.2 M$OuiToujours là, mais échangé en FLO en 2018
Marcus Johansson (WSH)20151 an / 2 M$OuiÉchangé au NJD
Braden Holtby (WSH)2015Contrat de 5 ans accepté avant verdictN/AToujours là
Tyson Barrie (COL)2016Contrat de 4 ans accepté avant verdictN/AToujours là
Tomas Tatar (DET)2017Contrat de 4 ans accepté avant verdictN/AÉchangé à VGK
Nate Schmidt (VGK)20172 ans / 2.225 M$OuiToujours là
Viktor Arvidsson (NSH)2017Contrat de 7 ans accepté avant verdictN/AToujours là


Ce sont les noms les plus connus, mais depuis 10 ans, 30 joueurs ont eu recours à l'audience devant l'arbitre. Sur ces 30 joueurs, seulement 7 étaient encore avec leurs équipes respectives après 2 ans, si on compte Jacob Trouba qui a signé cette semaine alors que Mike Hoffman s'est fait échangé 3 ans après l'audience et Shea Weber a été échangé 4 ans après la sienne.

Certains étaient attristés de voir Subban partir de Montréal en 2016, mais malheureusement pour les partisans, le mal était déjà fait lors de la séance d'arbitrage. Le cas de Nate Schmidt est particulier puisqu'il avait été sélectionné au repêchage d'expansion et il était facile pour George McPhee, malgré que ce soit lui qui l'ait repêché à Washington, d'aller en arbitrage contre lui, mais tout a semblé bien se dérouler au final.

Est-ce le joueur qui a la grosse tête ou l'équipe qui sous-évalue?

Le cas de Jacob Trouba est un exemple probant de la mésentente entre un joueur et une équipe au niveau salarial, car le défenseur de 24 ans avait déjà fait la grève en 2016 pour les mêmes motifs et cette fois, il est allé jusqu'au bout du processus. Malheureusement, ce sera à refaire, car l'an prochain il sera de nouveau RFA et devra repasser par le processus d'arbitrage et il devra possiblement le refaire en 2020, car il demeurera RFA pour 2 autres saisons. Même si Trouba est toujours à Winnipeg actuellement, son avenir à court terme est loin d'être assuré dans la ville canadienne selon Mark Spector.




Il semble que Trouba ait demandé un contrat d'une valeur de 7 millions annuellement alors que les Jets n'offraient que 4 millions. L'arbitre a donc tranché la poire en 2 et lui a offert 5.5 millions. Il est rare de voir un écart aussi élevé entre 2 clans, mais de plus en plus, on voit des joueurs exiger beaucoup de millions à un très jeune âge, et ce, même s'ils n'ont pas réellement fait leurs preuves dans la LNH.

Malheureusement, ils sont devenus rares les joueurs qui passaient toute leur carrière dans la même équipe et avec un processus comme l’arbitrage salarial, les liens se brisent, ce qui favorise le mouvement de personnel dans la LNH.

+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!