Fermer

Publié par mat.para  -  26.Juin.2018 - 11:56
13 
2622  
 

Manque de Québécois au repêchage chez le CH: une frustration mal placée et aveugle lorsqu'on observe les faits

MTL.jpg
Photo par Arnold C
Un nouveau repêchage et la même chanson revient: le CH repêche mal et ne choisit pas de Québécois. Rapidement, on juge les espoirs sélectionnés alors que la majorité ne les ont jamais vu jouer. Combien de partisans s'installent devant la Ivan Hlinka Memorial Cup à la fin de l'été ? Combien de ceux-ci regardent également le Défi mondial U17 en début décembre ? Ces deux tournois sont habituellement les plus fréquentés par les dépisteurs puisque le Championnat mondial de hockey junior présenté aux Fêtes ne présente habituellement qu'une parcelle de joueurs éligibles au repêchage, puisque les espoirs sont déjà repêchés en majorité.

Et dans ces deux tournois, une variable s'impose: très peu de Québécois y participent. On pourrait jouer la carte de la discrimination, mais ce n'est pas le cas. Le Québec ne produit plus autant d'espoirs de premier plan qu’auparavant, c'est assez évident. Combien de Québécois repêchés depuis les dix dernières années en 1ere-2e ronde évoluent présentement sur un premier trio ? Oui, plusieurs Québécois s'illustrent au sein du circuit Bettman, mais les faits sont totalement différents lorsqu'on observe la génération 2000.

Moins de Québécois de qualité

Au cours de la saison 2017-2018, on compte 60 Québécois évoluant dans la LNH selon les chiffres de QuantHockey. C'est un de plus que les joueurs natifs de l'Alberta et 140 de moins que l'Ontario, qui mène le décompte si l'on observe la provenance des joueurs de la LNH au Canada. Depuis que ces statistiques sont comptabilisées, le Québec présente un total de 819 joueurs ayant évolué en LNH, comparativement à 2291 pour l'Ontario. Voici un tableau comparatif pour mieux illustrer la démographie:

Saison 2017-2018

ProvinceNbr de joueurs% selon la Province
Ontario20044,3%
Québec6013,6%
Alberta5913,3%


Dans l'histoire

ProvinceNbr de joueurs% selon la Province
Ontario229144,3%
Québec81915,8%
Alberta58911,4%


Lorsqu'on observe ces faits, on constate que le Québec affiche une baisse de près de 2% comparativement au comparatif en carrière versus la saison 2017-2018. Cette baisse, dans son contexte, est énorme et cela ne date pas d'hier qu'on observe une baisse de Québécois dans la LNH. Et pourtant, on souhaite tout de même que le CH repêche des Québécois dans l'organisation, comme à l'époque où les cuvées québécoises étaient des plus dominantes.

Chez le CH maintenant

Crier à l'injustice sur le fait que le CH ne repêche pas de Québécois, c'est encourager la discrimination et alimenter une frustration aveugle et mal placée. Une sélection au repêchage ne se fait pas en fonction de la couleur de peau, de la ville natale ou de l'origine raciale d'une personne. On se doit de choisir les meilleurs disponibles, qui répondent aux besoins de la formation et qui, on l'espère, offrira un développement optimal pour l'organisation. Or, on observe que même si le CH repêche des Québécois, ceux-ci ne sont jamais en mesure de percer dans l'organisation. Voici les sélections québécoises de Trevor Timmins depuis 2002:

JoueurRepêché en Nbr de matchs joués
Jonathan Ferland20027
Michael Lambert20020
Maxim Lapierre2003614
Jimmy Bonneau20030
Loic Lacasse20040
Alexandre Dulac-Lemelin20040
Mathieu Aubin20050
Philippe Paquet20050
Guillaume Latendresse2005341
Mathieu Carle20063
Olivier Fortier 20070
Louis Leblanc200950
Gabriel Dumont200987
Olivier Archambault 20110
Charles Hudon201278
Jeremy Gregoire20130
Zach Fucale20130
Daniel Audette20140
Simon Bourque20150
Samuel Houde20180
TOTAL20 Québécois1 180 matchs


Tout cela pour dire que cette année, 14 Québécois furent repêchés sur un total de 217 joueurs. Le CH est-il vraiment si pire que cela ? Ceci dit, lorsqu'on observe la démographie de l'alignement du CH au cours des dernières années, on constate que les Québécois ont toujours leur place. Voici un exemple basé sur les dix dernières années, là où la récolte de Québécois au repêchage par le CH est moins important:

SaisonNombre de Québécois% dans l'équipe
2017-2018523,8%
2016-2017525%
2015-2016520%
2014-2015526,5%
2013-2014523,8%
2012-2013214,3%
2011-2012533,3%
2010-2011422,2%
2009-2010729,2%
2008-2009844,4%


Au final, le CH recrute tout de même plusieurs Québécois au sein de sa formation. En plus des invitations au camp, des contrats signés sans repêchage et de l'encan amateur, le Canadien trouve le moyen d'avoir en moyenne cinq joueurs en provenance du Québec. C'est énorme et aucun club de la LNH peut se vanter d'avoir autant de joueurs locaux dans son alignement. Le pourcentage de joueurs Québécois au sein du Canadien en considérant le faible bassin est impressionnant comparativement à Toronto, qui affiche en moyenne une dizaine de joueurs ontariens avec un bassin beaucoup plus important comme on l'a observé plus tôt.

10 joueurs ontariens chez les Leafs en moyenne | bassin de 200 joueurs ontariens par année dans la LNH = 0,05
5 joueurs québécois chez le CH en moyenne | bassin de 60 joueurs québécois par année dans la LNH = 0,08

Adresser le vrai problème

Présentement, on se cache les yeux devant le vrai problème. Il est plus facile de cracher sur le CH que d'adresser la vraie problématique du hockey québécois. Comment se fait-il que la Suède, la Finlande, les USA et même la Suisse produisent de plus en plus de bons espoirs alors que le Québec voit sa pente de production chuter à chaque année ? Comment se fait-il que l'Ontario maintient ses standards année après années, que l'Alberta augmente sa production de même que la Colombie-Britannique ? Beaucoup plus facile de dire que Team Canada junior fait de la discrimination en ne prenant pas de Québécois. Beaucoup plus facile de dire que le CH fait de la discrimination envers le Québec.

Malheureusement, les chiffres le prouvent: de moins en moins de Québécois se rendent jusqu'à la LNH et même jusqu'au repêchage. Hockey Québec devra adresser le problème rapidement, car le constat est alarmant. Trop souvent, des Québécois dominants en LHJMQ ne réussissent qu'à obtenir des invitations à des camps ou des simples contrats LAH. On semble guider la progression vers l'âge de 20 ans, alors qu'on devrait se concentrer à amener nos espoirs à leur meilleur pour l'âge de 17 ans. On observe beaucoup trop de joueurs Québécois dominants à 20 ans dans la LHJMQ, alors qu'on devrait les faire progresser en ciblant leurs années de repêchage.

Au final, oui plusieurs Québécois sont passés sous les mailles du CH à travers les années. L'art du repêchage est probablement la plus inexacte et la plus floue de toute. Toutefois, il faut se consoler dans la comparaison. Une formation comme Boston, qui n'a que trois joueurs natifs du Massachusetts, un état beaucoup plus gros que le Québec, ou une formation comme Toronto, qui a un plus petit pourcentage Ontarien/bassin de joueurs ontariens que le CH, on constate que de crucifier l'organisation pour cela est réellement mal placé. Trop souvent, on compare en observant les Québécois qui performent ailleurs qu'avec le CH. On évalue le pourcentage de Québécois qui performent de façon régulière en LNH à environ 5% comparativement au bassin de joueurs québécois. Est-ce suffisant pour critiquer ?

+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 13
#124702

Lpck7540
@Ketchup

Je le sais mais pas le CH on dirait

26.Juin.2018 - 23:36   
   0  
#124694

Ced244
@Benoy78

Quand même trop tot pour juger! Attendont au saison complète dans sa ligue ou la AHL

26.Juin.2018 - 22:35   
   0  
#124686

Benoy78
oups, 6 mois et c'est au genou droit....mais bon ca ne change rien!

26.Juin.2018 - 20:18   
   0  
#124685

Benoy78
@Ced244

Il a été une déception sur toute la ligne la saison passée dans son pays, dit par la direction du CH et il sera sur le carreau pour les 8 prochains mois pour une opération au dos!

26.Juin.2018 - 20:13   
   +1  
#124677

Ced244
@Benoy78

Il est beaucoup trop tot pour parle de Ikonen comme flop

26.Juin.2018 - 19:50   
   +2  
#124676

Ced244
@mat.para

Il est peut-être un ontarien, mais il est un joueur d'ici qui a jouer avec Gatineau. Le Québec ne produit plus autant de joueur de qualité et sa c'est très inquiètant... je suis pas mal sure que c'est le Québec qui acceuil le plus d'Européen ou étranger dans la CHL.

Donc je crois qu'il faut revoir le concept de joueur d'ici. Un gars qui a jouer dans la Q ou un gars des maritimes... est un joueur d'ici. Un francophone est un joueur d'ici.


Mais pour moi le pire.move a été la non sélection de Duclair en 2013... il brulait la ligue et était dispo en 3e ronde... n'importe quoi! Même s'il n'est plus aussi bien coté... sa l'aurait été une meilleur decision que Crisp.

Selon moi le titre est complètement faux et déplacer. Le CH veut pas repêcher de Québecois ou de joueur de la Q. Il n'aime pas cette ligue. Les Houles, Bourque et Hudon était une corvée pour eux selon moi. Ils savent qu'ils ont pas le choix et c'est pour sa qui le font... pas parce qu'il aime le joueur.

26.Juin.2018 - 19:49   
   +1  
#124674

Benoy78
Pour ma part, à part Kotkaniemi, ce fut le repêchage le plus frustrant que j'aie vu. Je ne pense pas que Leblanc ait une influence encore après toutes ces années. Oui cétait un flop mais aussi les Collberg, DLR, Ikonen. Tous des joueurs choisi en 2ieme ronde que Timmins disait qu'ils auraient dû être choisi en première. Comme l'an passé autour de Ikonen, il y avait Comtois et Morand, On voit ce que ca donne!

Je me demande pkoi le CH à quoi, 3 dépisteurs au Québec si on ne draft jamais de québécois avant la 5ieme ronde au profit de joueurs étranger européens. On sort tjrs le même histoire, il n'est pas gros mais joue comme un grand, il joue contre des hommes à 17 ans en Europe, c'est un beau guess, blablabla. Me semble que cette année il y avait plusieurs québécois et de très bons guess tel: Groulx.

Je pense réellement que le temps de Timmins est fait!


26.Juin.2018 - 19:23   
   +1  
#124667

Ketchup
bah il y a toujours eu des Louis Leblanc dans tous les pays !!!

26.Juin.2018 - 17:19   
   +1  
#124666

Lpck7540
@Ketchup

Exact sauf que le canadien veut plus en repecher tôt de peur d'un louis Leblanc 2.0

26.Juin.2018 - 16:36   
   0  
#124662

Ketchup
il y a tout plein de tres bon québécois partout dans la LNH !!!
c'est juste que MTL ne font pas confiance aux québécois et quand ils se décident enfin d'en prendre 1.... ils choissisent les plus mauvais (du moins, pas les meilleurs) LOL

26.Juin.2018 - 15:19   
   0  

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2019-2020

15 contrats à échéances au 2020-06-21.
10 joueurs autonomes au 2020-06-21.
5 joueurs autonomes avec restriction au 2020-06-21.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [C] - Max Domi 3,15$ M 2018-2020 JAR
 [R] - Dale Weise 2,35$ M 2016-2020 JA
 [G] - Keith Kinkaid 1,75$ M 2019-2020 JA
 [C] - Matthew Peca 1,3$ M 2018-2020 JA
 [C] - Nate Thompson 1$ M 2019-2020 JA
 [C] - Nick Cousins 1$ M 2019-2020 JA
 [D] - Noah Juulsen 0,86$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Christian Folin 0,8$ M 2019-2020 JA
 [LW] - Charles Hudon 0,8$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Victor Mete 0,75$ M 2017-2020 JAR
 [C] - Philip Varone 0,7$ M 2019-2020 JA
 [D] - Gustav Olofsson 0,7$ M 2019-2020 JA
 [RW] - Michael McCarron 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Xavier Ouellet 0,7$ M 2019-2020 JA
 [RW] - Riley Barber 0,7$ M 2019-2020 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-23
Début du marché des agents libres : 2020-06-21



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux