Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par mat.para  -  19.Avril.2018 - 18:01
1319 
 

Cinq décisions prises cette saison qui ont changé drastiquement le parcours de ces formations

NHL.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
Cette saison, plusieurs formations perçues pour se classer en séries ont littéralement foiré. Malgré la présence de bons éléments et parfois avec le début de saison qu'ils connaissaient, certaines organisations pouvaient entrevoir une belle saison régulière dans un avenir proche. Malheureusement, on doit prendre des décisions en cours de route et on en dénote cinq qui ont changé drastiquement le parcours de ces formations. Que ce soit à partir de la période estivale 2017 ou en plein milieu du calendrier régulier, ces décisions finiront par avoir un impact au cours de la campagne 2017-2018.

Muter Claude Giroux à l'aile

Cette décision semblait temporaire, «le temps d'un match» qu'on nous disait. Fort heureusement, Dave Hakstol, entraîneur-chef des Flyers, a maintenu sa décision tout au long du calendrier et ce fut très payant. On ne donnait pas très cher de la peau des Flyers cette saison, puisque la formation de la Pennsylvanie évolue dans une division très puissante tout en présentant une défensive inexpérimentée. Sans oublier le tandem de gardiens qui soulevait les questionnements au début de l'année, on ne voyait pas les Flyers en séries cette saison.

Pourtant, l'expérience de Giroux à l'aile s'est avérée être concluante. Récoltant 102 points cette saison, l'attaquant a atteint le plateau des 100 points pour la première fois en carrière. Qui plus est, on a pu assister à l'éclosion du jeune Sean Couturier, relégué comme deuxième-troisième centre depuis trop longtemps. Que ce soit Konecny, Simmonds et même Patrick à leur côté, le duo Giroux-Couturier a grandement impressionné en saison régulière. Un grand crédit à Dave Hakstol pour cette mutation profitable.

Ne pas signer Radulov ni Markov

Le CH avait bien entamé son virage en ajoutant Jonathan Drouin a leur effectif. Toutefois, cet ajout se valait encore plus pertinent avec Alexander Radulov dans l'alignement. Malheureusement, Marc Bergevin n'a pas su attirer l'attaquant russe avec un nouveau contrat, lui qui a quitté pour Dallas. Avec près de 8M$ en espace salarial, c'est évident qu'une déception se faisait sentir devant l'inaction de l'organisation dans le dossier «Radu».

Si cette décision en a frustré plus d'un, celle de ne pas signer Markov de nouveau a jeté encore plus d'huile sur le feu. Mentionner que «sa défensive était meilleure que l'an dernier» n'était clairement pas l'idée du siècle pour rassurer le partisan qui devait avaler le fait que Radulov et Markov ne serait pas de retour. Alors que le CH avait l'occasion de poursuivre son ascension en tant qu'équipe présente en série, leur parcours a littéralement pris la pente descendante, alors qu'on doit tout recommencer, avec près de 8M$ qui aura finalement dormi dans les coffres de l'équipe. Patient-payant mon Marc ?!

Ottawa qui pousse pour Duchene, mais se débarrasse de Turris

Les Senators avaient le vent dans les voiles en début de saison. Avec une fiche de 6-3-5, pour un total de 17 points, la troupe de Guy Boucher était 5e dans l'Est après un mois d'activité. Ottawa se pointait même au 3e rang de l'Est pour les buts marqués. Soudainement, on décide au sein de l'organisation que la formation pourrait avoir une chance d'aller loin en série et on dépense le gros prix pour l'obtention de Matt Duchene. Celui-ci avait un bon début de saison avec l'Avalanche, bien qu'il alimentait les rumeurs de transaction depuis deux ans.

La transaction est réalisée, on met la main sur Duchene du côté d'Ottawa. Or, on laisse partir Kyle Turris pour Nashville, en plus d'octroyer des choix de première ronde à l'Avalanche. De leur côté, les Preds envoient Samuel Girard et Vladislav Kamenev, deux espoirs de qualité, au Colorado. Au final, les deux grands gagnants de cette transaction sont les Avs et les Preds, malgré tout l'engouement autour de l'acquisition de Duchene à Ottawa. Dès son arrivée, les Sens perdent sans arrêt et l'offensive tombe en panne. De l'autre côté, Nathan MacKinnon explose depuis le départ de Duchene et Turris domine à Nashville, qui vient d'ajouter une pièce capitale pour l'obtention d'une Coupe Stanley. Bravo Melnyk pour cette décision !

Les Hawks décident d'opter pour le passé plutôt que pour le futur

Chicago s'est fait éliminer en quatre matchs en séries l'an dernier. On voulait ajouter du «grit» et de l'expérience de séries pour la saison 2017-2018. On décide donc de se départir d'Artemi Panarin, qui risquait de demander trop cher sur son prochain contrat et avec les salaires de Patrick Kane et de Jonathan Toews (10,5M$), on n'a pas voulu prendre de chance. Du coup, on met la main sur Brandon Saad, membre des Hawks lors des dernières conquêtes de la Coupe Stanley. Également, on signe Patrick Sharp à faible coût, alors qu'on fait un bond assez flagrant dans le passé.

Malheureusement, la stratégie n'aura point marché. Ce sont les jeunes qui ont performé cette saison à Chicago. Alex DeBrincat et Nick Schmaltz ont connu de très bonnes saisons alors que Saad et Sharp ont énormément déçu. Éventuellement, on voudra construire autour de ces jeunes et Brandon Saad risque d'en écoper. Pour ce qui est de Sharp, l'expérience est tout simplement ratée. Il ne signera pas de nouveau chez les Hawks et on doit tellement regretter le bon vieux Panarin, qui joue en séries présentement avec les Blue Jackets.

Stastny passe des Blues aux Jets

Celle-là, lors de la journée limite des transactions, personne ne l'a vu. Aucune rumeur à son sujet, aucune spéculation mis à part le fait qu'il frappait le marché des joueurs autonomes cet été. Les Blues étaient visiblement dans la course pour une place en séries et en se débarrassant de Stastny, on a envoyé un message aux joueurs que l'organisation n'y croit pas tant que cela. St-Louis connaissait des difficultés à ce moment, certes, mais le problème était dans le filet, et non en offensive.

Du côté de St-Louis, on a opté pour la mentalité de ne pas perdre Stastny contre rien cet été, ce qui n'est pas mauvais en soi. Les Blues ont toutefois sacrifié leur place en séries avec cette décision, alors que les Jets se sont ô combien renforcer en offensive. Heureusement, les Blues ont de la relève pour les prochaines années alors ils seront de retour en séries rapidement.

+2
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!