Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com

Publié par mat.para  -  14.Avril.2018 - 13:12
3007 
 

Marc Bergevin n'aurait pas dû apprendre de ses erreurs sur ce coup

MTL.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
À l'été 2015, Marc Bergevin cherchait à ajouter de la profondeur à son club après une saison tonnerre suivie d'une élimination au deuxième tour. Max Pacioretty venait d'inscrire 37 buts dans la saison, Tomas Plekanec finissait la saison à 60 points, Andrei Markov et P.K Subban s'imposaient comme une paire de défense redoutable et le jeune Alex Galchenyuk, âgé de 20 ans, cumulait 46 points, dont 20 buts. Décidément, malgré l'élimination du CH en deuxième ronde, l'avenir était prometteur. Il ne restait qu'à ajouter quelques morceaux en terme de profondeur et le club était fin prêt à attaquer la saison 2015-2016 en tant qu'aspirant.

Une signature ratée

Le 24 juillet 2015, on annonce, du côté de Montréal, la signature du joueur autonome Alexander Semin. Les opinions sont partagées entre l'enthousiasme de voir un ex-marqueur s'en venir à Montréal pour recommencer à produire et entre le négativisme de voir un autre joueur fini s'affilier au CH. La saison précédente, Semin avait terminé avec un cumulatif de 19 points en 57 matchs chez les Hurricanes. Voyant le nombre de jeunes joueurs arriver, les Canes n'ont pas souhaité renouveler le contrat du Russe, qui produisait de moins en moins chaque année.

Au final, Semin n'aura joué que 15 matchs avec le CH, récoltant quatre maigres points. On met donc fin au contrat du joueur, qui déménage en KHL pour ne plus jamais revenir. Cette signature s'est avérée être très mauvaise, mais l'organisation n'aura pas perdu une cenne à l'essayer. Récapitulons rapidement: on signe Semin, qui produit de moins en mois chez les Canes, alors qu'il a connu d'excellentes saisons dans le passé. Pourquoi dit-on alors que Marc Bergevin n'aurait jamais dû apprendre de cette erreur ?

«Les joueurs de centre sont rarement disponibles». Vraiment?

Au cours de la même saison, soit en 2015-2016, les Canes ont décidé de se départir également d'Eric Staal. Désirant se joindre à une équipe aspirante, Staal a été transigé à New York, où il a connu de grandes difficultés. À cet époque, il devenait libre comme l'air au 1er juillet 2016 et on disait de lui «qu'il est fini» et «qu'il ne lui reste plus de bonnes années comme jadis».




Marc Bergevin n'a assurément pas voulu répéter l'erreur Semin lorsque Staal s'est montré disponible sur le marché. Ex-joueur des Canes, ex-producteur de points et actuellement «fini», les balises du pari de Bergevin envers Semin sont les mêmes que pour Staal à cet époque. Or, le CH venait de se faire exclure des séries, on se cherchait un centre et la masse salariale aurait permis une telle signature.

Évidemment, c'est toujours facile de le mentionner après que Staal a démontré qu'il peut encore dominé cette ligue. Le Wild a frappé un coup de circuit en signant Staal pour trois ans à faible coût (3,5M$ par an). Depuis cette signature, le joueur de centre a récolté des productions de 65 et de 76 points. Il a inscrit 70 buts en deux saisons chez le Wild.

Marc Bergevin n'aurait pas dû apprendre de ses erreurs. Prendre un pari risqué envers Semin, qui affichait une baisse beaucoup plus drastique que Staal les deux années avant cette signature, mais ne pas tenter le coup pour Staal, qui aurait comblé une grosse lacune de l'équipe, ce n'est pas ce qu'on peut qualifier de saine gestion. Les derniers paris de Bergevin furent Mark Streit et Ales Hemsky. Lorsque l'on décortique le tout, on se rend compte que le grand manitou du CH a préféré prendre des risques et offrir des contrats à Semin, Streit et Hemsky (4 points en 24 matchs, les trois combinés) plutôt que de tenter leur chance avec Staal. À en croire le portrait de cette ligne de décision, on pourrait «humoristiquement» imaginer ce qui s'est passé dans la tête du DG:

- «On va tenter notre chance avec Semin. Peut-être qu'il va rebondir.» (Échec)
- «On ne signera pas Staal, regarde ce que ça donné avec Semin.» (Échec)
- «Ouin, Hemsky et Streit sont disponibles. On a pas voulu signer Staal et regarde ce que ça donné... On prend le risque. Go, on signe les deux !» (Échec)

Facile à dire après vous me direz, mais désolant à observer je vous répondrai...

Eric Staal - (C) - MIN - [ 34 ans ]

Saison EQ PJ B P PTS MoyPts/
match
Minus Salaire moyen
2018-2019 MIN 25 10 9 19 0.76 +3 3,5$ M
2017-2018 MIN 82 42 34 76 0.93 +8 3,5$ M
2017-2018 series MIN 5 1 1 2 0.4 -3 3,5$ M
2016-2017 MIN 82 28 37 65 0.79 +17 3,5$ M

Statistiques générées le 2018-12-03 01:12:39



-1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 4
#122754

Lpck7540
5 pour la derniène saison et 5,5 en moyenne pour ses cinq saisons

16.Avril.2018 - 07:12   
   -1  
#122753

Dgamateur
Oui des essaies mais il aurait été préférable de donner ce petit montant à Markov au lieu de Streit.
Si le Canadien essaie de colmater des faiblesses avec ces joueurs c'est que la relève n'y est pas car il est préférable de faire jouer des jeunes que des joueurs en fin de carrière et tu ajoute ce genre de joueurs en février selon ta position au classement.
Oui c'est une reconstruction ou une grosse rénovation au minimum.
J'aime la chance que M. Molson donne à son DG.
Des erreurs tous les DG en font comme tous font des bons coups c'est le résultat qui détermine la note et en 2018-19 il va y avoir une évaluation tôt dans la saison.
Quel note donneriez-vous à Marc Bergevin pour la dernière saison?
Moi je donne 6 sur 10 pour 2017-18 et pour les derniers 5 ans 6.5.


16.Avril.2018 - 06:31   
   -1  
#122752

Ced244
Les Semin, Streit et Hemsky de ce monde ne sont pas des erreurs. Ce sont des essaies a très faible cout... sa marche ou sa marchr pas. C'est comme si tu achetais un vieux toaster a 5$ sur kijiji... si y marche tant mieux...

16.Avril.2018 - 01:03   
   0  
#122751

recchi
Bah facile à dire après coup ! est-ce que le Canadien a manquer de flaire ? est-ce que Staal aurait performé de la même manière ici ? ça n'a pas marché pour Niemi à Pittsburgh et ça mieux été à Montréal non ?

La course à la reconstruction de cet été cependant sera très intéressante à suivre et beaucoup plus constructive Buffalo , Ottawa , Arizona , New-York , Vancouver et Montréal tous y seront , repêchage , transaction , joueur autonome , on verra bien quel dg ce démerdera le mieux du lot.

16.Avril.2018 - 00:45   
   +3  

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2018-2019

12 contrats à échéances au 2019-07-01.
5 joueurs autonomes au 2019-07-01.
7 joueurs autonomes avec restriction au 2019-07-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2018-2019

 [RW] - Joel Armia 1,85$ M 2018-2019 JAR
 [D] - Jordie Benn 1,1$ M 2016-2019 JA
 [G] - Antti Niemi 0,95$ M 2018-2019 JA
 [D] - Brett Kulak 0,9$ M 2018-2019 JAR
 [RW] - Michael McCarron 0,87$ M 2018-2019 JAR
 [LW] - Artturi Lehkonen 0,84$ M 2016-2019 JAR
 [C] - Lukas Vejdemo 0,79$ M 2017-2019 JAR
 [D] - Mike Reilly 0,73$ M 2018-2019 JAR
 [D] - Xavier Ouellet 0,7$ M 2018-2019 JA
 [C] - Hunter Shinkaruk 0,65$ M 2018-2019 JA
 [LW] - Charles Hudon 0,65$ M 2017-2019 JAR
 [C] - Byron Froese 0,58$ M 2017-2019 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2018-2019

Début de la saison : 2018-10-03
Fin de la saison : 2019-04-08
Date limite des transactions : 2018-02-25
Début du marché des agents libres : 2019-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2018-2019

Plancher salarial : 58.8 $ M
Plafond salarial : 79.5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux