Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par spectre73  -  13.Mars.2018 - 12:37
3213 
 

Le retour de Marc Bergevin l'an prochain, c'est comptable et logique

MTL.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
En 2015, Marc Bergevin signait une prolongation de contrat avec le Canadien de Montréal le liant à la concession jusqu'en 2022.

Je vous invite d'ailleurs à lire l'article annonçant cette signature, car on pouvait voir en septembre 2015 que les espoirs étaient beaucoup plus grands chez le Canadien de Montréal. L'équipe venait de se faire éliminer en 2e ronde par le Lightning de Tampa Bay et Carey Price avait connu sa saison aux 4 trophées (Hart, Vézina, Jennings et Ted Lindsay).

Depuis, il s'est passé ceci:

- P.K. Subban échangé à Nashville;
- Libération d'Andrei Markov et Alexander Radulov;
- Nathan Beaulieu échangé à Buffalo;
- Lars Eller échangé à Washington;
- Fiche cumulée de 110-96-26;
- 2 exclusions des séries en 3 saisons;
- Mikhail Sergachev échangé à Tampa Bay

Un vent d'optimisme soufflait sur Montréal au moment de cette prolongation de contrat de 5 ans, mais force est d'admettre qu'on ne peut en dire autant actuellement. Beaucoup d'entrevous aimeraient voir Bergevin se faire mettre dehors au terme de la présente saison, mais malheureusement pour vous, ça ne se produira pas, et ce, pour des raisons comptables et logiques.

Michel Therrien toujours payé

C'est bel et bien le cas. L'entraîneur Michel Therrien s'est fait congédier le 14 février 2017 alors qu'il en était à la 1re année de son nouveau contrat de 3 ans d'une valeur de 2 millions annuellement. C'est donc dire que Michel est chez lui à regarder les déboires de son ancienne équipe tout en recevant son salaire, et ce, jusqu'en 2019.

Marc est sous contrat jusqu'en 2022

Je l'ai mentionné, Marc Bergevin est sous contrat pour 4 autres saisons en tant que directeur général. On ne connaît toutefois pas le salaire qu'il touche chez le Canadien, mais un directeur général recru comme lui dépasse rarement un salaire annuel de 2.5 - 3 millions. C'est donc dire qu'au plus, Marc recevrait 12 millions d'ici les 4 prochaines saisons et si on le congédie, on doit honorer son contrat tout comme on le fait déjà avec Michel Therrien.

Que fait-on de Claude Julien?

Julien a été embauché le jour du congédiement de Therrien et à l'inverse de Marc Bergevin, on sait que Julien touche un salaire de 5 millions par saison, et ce, pendant 5 ans en incluant la présente saison.




Congédier Marc Bergevin ne veut pas nécessairement dire que Julien serait dehors. Toutefois, un nouveau DG aime bien amener son homme derrière le banc de son équipe. Julien l'a d'ailleurs vécu chez les Bruins après que Don Sweeney eut été embauché en 2015 et un an et demi plus tard, il se faisait congédier par les Bruins pour faire place à Bruce Cassidy.

Faisons un petit calcul

- On sait qu'on paye déjà Michel Therrien à raison de 2 millions pour la prochaine saison;
- On sait qu'on devrait payer Claude Julien à raison 5 millions annuellement jusqu'en 2022;
- On sait que Marc Bergevin serait également payé à raison d'environ 3 millions annuellement jusqu'en 2022

Saison 2018-19: 2 + 5 + 3 = 10 millions dilapidé sur 3 hommes qui ne seraient plus à l'emploi de l'équipe.

Si on regarde à plus grande échelle, on devrait payer pas moins de 34 millions de dollars sur ces 3 hommes d'ici au terme de la saison 2022, et ce, c'est sans compter les adjoints de Marc Bergevin et de Claude Julien, donc on peut facilement dépasser la barre des 40 millions au total. Si on congédie tous ces hommes cet été, on doit en réengager d'autres pour chacune des positions, donc à ce 40 millions, on peut ajouter facilement 20 à 25 millions de plus pour le personnel en place, ce qui forcerait Geoff Molson à liquider environ 60 millions échelonnés sur les 4 prochaines années.

Molson est millionnaire et on sait qu'il a ces 60 millions à donner, mais comme tout homme d'affaires, si on peut sauver de l'argent on va le faire, car ce n'est pas parce qu'on a de l'argent qu'on doit le jeter par les fenêtres.

Il y a un côté positif

Outre le vote de confiance accordé dans une vidéo pour les partisans la semaine dernière, Geoff Molson peut vouloir tout faire pour remettre son équipe sur le chemin de la victoire et si ça implique de mettre le personnel hockey dehors, il pourrait le faire. Toutefois, son poste de Président de l'équipe lui donne une proximité qu'un homme d'affaires comme lui ne devrait pas avoir dans une équipe de hockey, donc si on doit congédier Bergevin, on doit avant tout engager un Président des opérations hockey.

Si on en conclut que le congédiement du personnel hockey serait le meilleur geste à faire, Molson acceptera de dilapider son argent puisque si on a une équipe compétitive et avec de l'avenir, son Centre Bell sera plein et il rentrera dans son argent plus rapidement que prévu et en particulier si on parvient à faire un bon bout de chemin en séries éliminatoires.

Au final, je ne vous apprends rien en vous disant que le retour ou le congédiement de la gestion Marc Bergevin, c'est comptable et logique et cette décision ne revient qu'à Geoff Molson. Il est également important de noter que ces chiffres ne sont pas tous véridiques, particulièrement pour le salaire de Marc Bergevin. Néanmoins, les faits demeurent et on devrait honorer tous les contrats jusqu'en 2022.

La question qui se pose est la suivante: Vous êtes Geoff Molson, vous avez de l'argent et ce dilemme s'impose, que faites-vous à sa place?

+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 4
#122181

Dgamateur
Ce que Patrick Roy veut c'est faire la différence ça toujours été.
Sa motivation n'est pas l'argent mais la victoire et il sait comment ce genre de personne est la locomotive d'une organisation et il faut qu'il soit à l'avant pas un parmi les autres. Le plus haut possible sans l'organigramme.
Les médias en auraient que pour lui et la pression il la gère bien ce qui en enlèverait à d'autres. Il a quitté le poste au Colorado car il ne prenait pas les décisions et Joe Sakic n'était pas investi de la même façon que lui.
Pour gagner il faut changer les choses, en ce moments avec quelques victoires d'efforts collectifs avec les nouveaux jeunes et c'est reparti avec la même recette.
Price va faire les arrêts et l'équipe va faire les séries une année sur 2.
Il faut un bon premier dans tous les positions.
Gardien on est ok avec Price
Défenseur droit ok avec Weber.
Défenseur gauche Rien mais 2 bon jeunes en Mete et Reilly
Ailier gauche Paccioretty
Centre: Rien mais bon 3-4
Ailier droit: Rien mais bon 2-3-4
Ça fait beaucoup d'années qu'il manque un joueur de centre numéro 1.
M. Bergevin et M. Molson sont bons mais il faut beucoup plus comme leader de cette organisation prestigieuse du passé mais pas des dernières années.
Congédié tout le monde serait une erreur mais ajouter Patrick Roy.
M. Molson a rien à perdre.

14.Mars.2018 - 04:39   
   +1  
#122180

Hash1979
@Dgamateur je ne crois qu'il serait président mais quelqu'un comme lui devrait être intégrer dans le département hockey question de remettre en question les décisions avant qu'elles soient prises pcq je crois que présentent se ne sont que des proches de Bergevin qui sont là et dise et pense tous la même chose et aussi le département de relations publiques est trop proches des décisions hockey

14.Mars.2018 - 01:57   
   +1  
#122179

recchi
Molson n'est pas aussi innocent qu'on pourrait le croire , il a vu quel club que Bergevin lui a monté l'été dernier , il a décider de ne pas investir d'avantage , il a garder le montant de l'argent qu'il va perdre en ne participant pas aux séries. Je crois que la façon de relancer le club avec le moindre coup est d'améliorer le club école et sélectionner beaucoup de choix au repêchage dès cette année et jusqu'ici , il a les bonnes cartes en main , il doit juste maintenant changer son équipe du club école.

Le Canadien va bâtir par sa défensive et le repêchage et tenter d'avoir un vrai premier trio et avec le temps un 2ième trio bref , je crois qu'on va copier la méthode Nashville.

14.Mars.2018 - 01:04   
   +5  
#122178

Dgamateur
J'engage Patrick Roy comme président car il est un homme d'exception.
Le Canadien mérite un homme de hockey qui peut améliorer les gens qui l'entoure.
Une exemple Patrick Roy voulait signer Radulov pour 2 ans avec Colorado avant Montréal mais Sakic avait le dernier mot et il n'a pas voulu. Si Marc Bergevin aurait signé Radulov pour 2 ans au lieu de 1 an il aurait passé pour un génie.
Roy a laissé son poste au Colorado car il n'avait pas le contrôle sur les décisions hockey. Il est évident que Roy serait supérieur à M.Molson pour la portion Hockey.

13.Mars.2018 - 22:23   
   +1  

Réseaux sociaux