Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com

Publié par spectre73  -  24.Janvier.2018 - 15:13
984 
 

Opinion | La LNH appartient aux jeunes joueurs désormais

NHL.jpg
Photo par Rabbit9220 ©
On le dit de plus en plus à mesure que les saisons passent, la LNH se rajeunit et augmente en rapidité.

Qu'est-ce que ça prenait avant le lock-out de 2005 pour remporter une coupe Stanley? De la robustesse, de bons joueurs d'attaque, une défensive solide et surtout un gardien de but dominant. De nos jours, on peut composer avec un gardien de but plus ou moins solide et une défensive un peu poreuse, car le jeu est davantage axé sur l'aspect rapidité et habileté et dans une ère où le plafond salarial lie les mains des dirigeants, on veut voir des jeunes talents percer la LNH. C'est pourquoi j'ai fait un tour d'analyse des joueurs recrus de la saison 2017-18 tout en regardant quelle place ces jeunes joueurs prenaient dans l'alignement de leur équipe respective et j'ai constaté plusieurs choses intéressantes.

Constat #1: Les Oilers n'alignent aucune recrue de façon régulière cette saison

10 ans sans se qualifier en séries éliminatoires jusqu'à l'an dernier où ils y sont parvenus et ils ont même avancé assez loin durant le tournoi. Avant cela, les Oilers ont repêché top 5 plusieurs fois, dont 4 fois où ils ont obtenu le tout premier choix du repêchage amateur (2010, 2011, 2012, 2015).

Cette saison, Peter Chiarelli a débuté la saison avec Kailer Yamamoto dans l'alignement, mais ça n'a duré que 9 rencontres et on a décidé de le retourner avec le Chiefs de Spokane dans la WHL où il s'est imposé au point de participer au Championnat du monde junior avec les Américains. Il repart de Buffalo avec la médaille de bronze au cou pour aller dominer sa ligue dans le junior canadien.

Avec les résultats de l'an dernier, on a cru qu'on devrait faire confiance aux joueurs en place pour progresser et tenter d'aller plus loin en séries cette saison, mais il semble que la saison des Oilers ne se déroule pas comme prévu. Ils ont fait le plein de talent et de jeunesse, ils doivent tout de même continuer à les faire graduer et les faire jouer.

Constat #2: La qualité préférable à quantité

Les Islanders de New York alignent 2 joueurs recrus réguliers dans l'édition 2017-18 de l'équipe, soit le talentueux Matthew Barzal et le défenseur Ryan Pulock. Dû à un manque flagrant devant leur filet, les Isles ne sont pas présentement qualifiés en séries, mais les 2 jeunes ont un impact immédiat sur l'équipe et principalement Barzal. Dans le cas de Pulock, le défenseur de 23 ans a un instinct offensif certain, mais devra travailler sur ses lacunes défensives.

On pourrait également parler du défenseur Sebastian Aho (non ce n'est pas l'attaquant des Hurricanes) qui vient à peine d'arriver avec l'équipe de Doug Weight et qui joue présentement sur une 2e paire défensive en l'absence de Johnny Boychuk et de Haan. Aho fait bien depuis son rappel, mais il devrait retourner à Bridgeport au moment où l'un des 2 défenseurs reviendra en santé.

On peut également compter le Lightning de Tampa Bay qui aligne 2 excellents joueurs recrus en Yanni Gourde et Mikhail Sergachev. Bien que ce dernier fut laissé de côté hier soir par son entraîneur, il contribue à cette puissance qu'est le Lightning depuis le début de la saison. Dans le cas de Gourde, il s'agit d'un joueur non repêché qui s'est amené cette saison après 22 matchs d'expérience échelonnée sur 2 saisons et il a eu son impact immédiat sur l'équipe de Steve Yzerman avec ses 32 points en 48 rencontres.

On peut monter des jeunes, mais encore faut-il qu'ils soient prêts et capables d'évoluer dans la meilleure ligue au monde.

Constat #3: Les Bruins, l'Avalanche et les Devils ont misé entièrement sur les jeunes

Je parlais de qualité à la quantité...eux ils ont les deux!

L'Avalanche mise présentement sur 6 joueurs réguliers qui en sont à leur première saison. Ils ont connu une série de 10 victoires de suite et ils ont été transportés par des joueurs comme Alexander Kerfoot, Tyson Jost, J.T. Compher, Samuel Girard, Anton Lindholm et même Domininc Toninato et présentement ça fonctionne.

Dans le cas des Devils, ils ont eu la chance de sélectionner Nico Hischier au dernier repêchage, mais ils ont également fait confiance à Jesper Bratt, Will Butcher et Blake Coleman pour les mener à la victoire et la troupe de John Hynes figure parmi le top 3 de la division Métropolitaine.

Pour ce qui est Bruins, on en parlait la semaine dernière, ils ont subi une cure de rajeunissement et en l'espace de 2 ans, ils sont partie d'une équipe n'étant plus en mesure de se présenter en série à une équipe parmi la tête de la division Atlantique, et ce, malgré le fait qu'ils font confiance à 5 joueurs recrus présentement, dont Charlie McAvoy, Sean Kuraly, Danton Heinen, Jake Debrusk, et Matt Grzelcyk.

C'est une chose de bien repêcher, mais il faut aussi bien encadrer les jeunes joueurs et leur faire confiance, ce que font ces 3 formations. Gagneront-ils la coupe Stanley? Probablement pas, mais ils gagneront de l'expérience et ça ne pourra qu'être bénéfique pour le futur.

Constat #4: La reconstruction, ça passe par les jeunes

On identifie au moins 4 équipes qui peuvent être qualifiées comme en reconstruction:

Les Coyotes de l'Arizona
Les Canucks de Vancouver
Les Sabres de Buffalo
Les Hurricanes de la Caroline

Les Coyotes et les Canucks ont choisi de monter des attaquants comme Clayton Keller, Christian Fischer et Brock Boeser respectivement alors que du côté des Sabres et des Hurricanes, on a monté 2 défenseurs prometteurs en Anton Antipin et Haydn Fleury. Ces 4 équipes comptent déjà sur plusieurs jeunes joueurs de moins de 25 ans et ils continuent d'en faire graduer afin de sortir du fond du classement un jour.

Constat #5: Le Canadien dans tout ça?

Claude Julien compte sur 3 joueurs recrus présentement: Charles Hudon, Jakub Jerabek et Victor Mete. Ce dernier est revenu du Championnat du monde junior rempli de confiance avec une médaille d'or au cou. Il joue de façon inspirée et semble avoir retrouvé de son lustre et ce pourquoi on a décidé de le garder en début de saison. Les points ne viennent pas de façon régulière, mais il demeure tout de même un défenseur intelligent et stable défensivement.

Jerabek s'est amené fort d'un bon début de saison avec le Rocket de Laval et identifié comme un défenseur offensif. Il a effectivement cet instinct offensif, mais pour l'instant, il tarde à le démontrer. Il progresse lentement mais sûrement et on devrait en voir de plus en plus à mesure que la saison avancera. Charle Hudon arrive dans une édition du Canadien qui a de la difficulté à marquer et qui se cherche une identité présentement. Ce n'est rien pour aider la progression du petit gars d'Alma, mais il parvient tout de même à se démarquer de par sa combativité et cette saison en aura été une d'apprentissage pour lui.

Si les Bruins, les Devils et l'Avalanche misent sur beaucoup de jeunes joueurs pour avancer, le Canadien aligne 3 joueurs dont le rôle est un peu plus effacé et cette façon de penser doit changer d'ici la fin de la saison. Les séries éliminatoires sont inatteignables présentement et des jeunes comme Noah Juulsen et Nikita Scherbak devraient recevoir un appel de Marc Bergevin pour terminer la saison afin d'évaluer ce qu'ils ont dans le corps.

Encore faut-il avoir des jeunes de qualité à monter si on espère progresser un jour?

Constat #6: La production offensive passe par les recrus pour certaines formations

Beaucoup d'offensive est amenée par les recrues cette saison et les grands gagnants sont encore une fois les Bruins de Boston.

ÉquipesNombre de recrues régulièresNombre de but des recruesNombre de but de l'équipePourcentage de production
Coyotes de l'Arizona227 buts117 buts23%
Bruins de Boston529 buts153 buts19%
Canucks de Vancouver124 buts127 buts19%
Devils du New Jersey427 buts144 buts18%
Kings de Los Angeles319 buts137 buts14%
Blue Jackets de Columbus320 buts129 buts15%
Avalanche du Colorado622 buts156 buts14%
Lightning de Tampa Bay224 buts170 buts14%
Islanders de New York220 buts170 buts12%
Blackhawks de Chicago114 buts139 buts10%


On pourrait faire l'exercice de l'an passé, mais il n'est pas nécessaire de faire un tableau pour le représenter, car ce sont définitivement les Maple Leafs qui ont eu la meilleure injection de talent offensif l'an dernier avec l'arrivée d'Auston Matthews, William Nylander et Mitchell Marner notamment.

Les formations du circuit Bettman font graduer de plus en plus rapidement les jeunes et présentement, on peut dire que ça paye pour plusieurs formations. C'est peut-être l'une des causes pour lesquelles le marché des joueurs autonomes est beaucoup attractif qu'il ne l'était par le passé, car on repêche bien, on développe et on signe nos jeunes à long terme. Le marché des joueurs autonomes est en train de changer de vocation pour devenir le marché où les 31 dirigeants tentent de trouver des vétérans pour complémenter leurs jeunes sur lesquels ils fondent de grands espoirs.

Doit-on absolument subir une reconstruction pour connaître du succès dans la LNH de nos jours? Il s'agit simplement de trouver le bon jeune et de le faire graduer au bon moment.

+4
  
Tags : Équipe Jeunes Recrus 

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!