Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par atoune.arnold-turnani  -  7.Janvier.2018 - 06:45
932 
 

Nos voeux pour 2018 aux 31 franchises de la LNH (division Pacifique)

NHL.jpg
Photo par Connor Mah ©
Si certaines divisions ne présentent que peu de surprises au classement, il en est tout autre pour la division Pacifique. Avec une domination de la part d'une équipe d'expansion, et la mauvaise surprise que représentent les Oilers, cette division est indécise quant aux futurs qualifiés en séries éliminatoires.

- Golden Knights de Las Vegas, 1er à l'ouest avec 58 points (28/10/2)

Que dire, si ce n'est « bravo ». Une trentaine de joueurs laissés libres par leurs équipes respectives, ne se connaissant pas au début du mois de septembre qui arrivent à faire trembler la conférence ouest, c'est un exploit sensationnel. Il faut saluer le travail de Gerard Gallant, qui en seulement quelques semaines à réussi à bâtir une équipe extrêmement solide. De plus, il faut souligner les excellents choix de George McPhee, qui a réussi à sélectionner une équipe, et non pas les meilleures individualités. Les joueurs vexés d'avoir été laissé de coté par leur franchise initiale réalisent également un excellent travail ! Plusieurs joueurs ont élevé leur niveau de jeu pour devenir des éléments dominants dans la ligue (William Karlsson, Shea Theodore, Jonathan Marchessault). L'excellent travail des gardiens est aussi l'une des raisons du succès de l'équipe. Marc-Andre Fleury et Malcolm Subban représentent un très bon duo. Fleury qui répond présent depuis le début de l'année n'a que 33 ans, et peut donc assurer l'avenir du club pour une longue période. Ce qu'on leur souhaite pour 2018? Ne surtout pas casser tout le travail accompli en ne resignant pas la majorité de leur joueur. Si l'équipe à une chance de faire les séries, autant jouer le coup à fond quitte à perdre Neal ou Perron pour rien à la fin de la saison, mais ne surtout pas vendre à la date limite des transactions.

- Kings de Los Angeles, 5e à l'ouest avec 53 points (24/13/5)

Quand Kopitar va, tout va à Los Angeles. Après une saison décevante, ou sa star slovène n'a pas eu le rendement escompté, les Kings sont de nouveau parmi les séries éliminatoires pour le moment grâce aux performances de leur capitaine Anze Kopitar. Il est bien épaulé par l'ancien capitaine, qui a soulevé deux coupes Stanley à savoir Dustin Brown. Avec le retour en forme également de Jonathan Quick, les Kings retrouvent leurs joueurs majeurs, qui furent à la base de leurs deux victoires de la coupe Stanley. Drew Doughty réalise également une excellente saison à la hauteur de son talent. Attention cependant à la perte de vitesse des Kings qui sont sur une série un peu plus mauvaise que leur début de saison. Ce qu'on leur souhaite pour 2018? Se qualifier en série! L'équipe est trop talentueuse pour rester une nouvelle fois à quai dés le mois d'avril. Cependant avec la concurrence accrue dans leur division, les Kings vont avoir fort à faire pour réaliser cela. Il faudra également éviter les blessures, notamment pour Jonathan Quick.

- Sharks de San Jose, 7e à l'ouest 48 points (21/12/6)

L'équipe réalise une saison en demi-teinte. Alors qu'elle remporte généralement le classement de sa division chaque année, une sécheresse offensive l’a longtemps paralysé durant le début de la saison. Les gros canons de l'équipe ne trouvaient pas leurs rythmes et cela devenait même inquiétant. Cependant les choses se remettent en place progressivement et sans trop nous avancer, il est possible d'imaginer que les Sharks vont à nouveau se qualifier pour les séries. Ce qu'on leur souhaite pour 2018? Un peu comme pour les Blues de Saint-Louis ou bien les Capitals de Washington, les Sharks ont toujours été l'équipe favorite qui ne l'emporte pas. Avec une défaite en finale face aux Penguins il y a deux ans, ils sont passés plus proche que ne l'ont été les Caps ou les Blues, mais il reste qu'ils n'ont jamais été jusqu'au bout. On leur souhaite donc d'avoir une autre chance en finale. Chaque année les séries sont une succession de surprises, et le fait que les Sharks ne semblent pas en position de dominer autant cette saison peut leur permettre de faire tomber un peu la pression, et ainsi de réaliser une grande histoire.

- Ducks d'Anaheim, 10e à l'ouest avec 47 points (19/15/9)

Dire que les blessures ont impacté le début de saison de l'équipe est un euphémisme. Entre Getzlaf et Ryan, ainsi que Perry, l'équipe a vu tour à tour tous ses principaux joueurs se blesser. Il faut donc relativiser cette 10e place à l'ouest. Le retour progressif des joueurs permet à l'équipe de mieux jouer et ainsi d'espérer une qualification en série. Cependant à cause du niveau extrêmement relever de l'autre division à l'ouest, il est possible d'imaginer que seulement 3places seront disponible pour la qualification dans cette division, ce qui complique les choses ! Ce qu'on leur souhaite pour 2018? D'arrêter cette série infernale de blessures! Il faut absolument pour eux disposer d'une équipe en santé pour espérer être compétitif. Si les choses se replacent à la normale, nul doute que l'équipe fera les séries et sera à surveiller.

- Flames de Calgary, 11e à l'ouest avec 46 points (21/16/9)

Les Flames ne réalisent pas une mauvaise saison, mais on ne peut pas non plus dire qu'elle soit bonne. Le seul point positif est que les séries ne sont qu'à 2 points présentement. Dans cette course intense, les Flames ne compteront pas sur Jaromir Jagr pour la suite de la saison, qui devrait rompre son contrat avec les Flames, peuvent cependant compter en Gaudreau et Monahan sur l'un des meilleurs duos de la ligue. Ce qu'on leur souhaite pour 2018? De trouver un accord pour la construction d'une nouvelle patinoire. En effet depuis plusieurs semaines, des rumeurs sur la délocalisation de l'équipe vont bon trains, en cause la "vétusté" de leur ancienne patinoire. Le projet qui était en cours s'est vu être refusé par la ville, ce qui ne plaide pas la cause de l'équipe.

- Oilers d'Edmonton, 13e à l'ouest avec 39 points (18/21/3)

Avec Montréal, Edmonton représente LA déception de la saison jusqu'à présent. Encore une fois rien n'est joué pour eux également, puis qu'avec seulement 8 points de retard sur les séries, tout est encore jouable. Mais ce qui déçoit surtout c'est qu'avec une équipe quasiment inchangée par rapport à la saison passée, et un joueur aussi iconique que Connor McDavid, les Oilers soient autant en plein doute. La solution semble compliquée à trouver pour l'entraîneur Todd Mclellan et c'est pourquoi pour 2018, on souhaite aux Oilers de trouver un coach à la hauteur de leurs ambitions. À l'image de Babcock à Toronto, il leur faut un pilote d'exception pour avoir une chance de remporter la coupe dans les prochaines années.

- Canucks de Vancouver, 14e à l'ouest avec 38 points (16/19/6)

Si l'année de Vancouver pouvait se résumer en 2 mots: Brock Boeser. Le jeune ailier américain vol tout droit vers le trophée Calder. Alors qu'il avait été mis de côté lors de la première rencontre de la saison, l'ailier est maintenant le leader offensif de son équipe. Comme quoi dans le hockey tout va très vite. Si son trio avec Bo Horvat et Sven Baertshi semble avoir un avenir certain, le reste de l'équipe est plus bancale. C'est surtout au poste de gardien que le bât blesse. Comment peut-on en quelques années être passé d'un duo Luongo/Schneider à Markström/ Nilsson ? On leur souhaite donc pour 2018 de trouver un espoir de qualité pour le poste de gardien, ce qui leur permettra d'enfin voir l'avenir sous un bon oeil.

- Coyotes de l'Arizona, 15e à l'ouest avec 26 points (10/27/6)

La reconstruction éternelle ... Que dire si ce n'est que pour le moment, il y a peu de motifs d’espoir. Clayton Keller est très prometteur, mais Dylan Strome décevant. Du coup on ne sait pas trop dans quelle direction se dirige l'équipe. Quand votre défenseur numéro 1(Oliver Ekmann-Larsson) se retrouve avec un différentiel de -34, ce n'est pas très bon signe. Pour le moment il est compliqué de voir dans quelle direction l'équipe se dirige. Si certaines équipes arrivent à construire pour le futur des choses très intéressantes, pour les Coyotes cela semble plus compliqué. Ce qu'on leur souhaite pour 2018? Bonne question, car il y a tant de choses à faire que cela semble très compliqué de ne souhaiter qu'une seule chose. Sans gardien numéro 1 de qualité, avec un défenseur numéro 1 qui a des envies d'ailleurs et des espoirs de qualités incertaines, difficile de ne souhaiter qu'une chose. On va donc leur souhaiter de la stabilité en coulisse, notamment par rapport à la ville de Glendale, ou se trouve leur arena, car l'incertitude pèse aussi autour d'eux sur leur avenir même dans la ligue. Sans le soutien constant de Gary Bettman, cela fait belle lurette que les Coyotes ne seraient plus en Arizona...

+2
  
Tags : Petry Letang  HABS 

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!