Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par NashvilleFrance  -  22.Décembre.2017 - 17:17
871 
 

À la loupe | La situation devant le filet reste nébuleuse chez les Hurricanes

CAR.jpg
Photo par Benjamin Reed ©
Au lendemain d'une belle performance de Cam Ward, auteur de 28 arrêts dans la victoire des Hurricanes à Nashville (4-1), les interrogations autour du poste de gardien s'intensifient en Caroline. Après avoir accueilli Scott Darling durant la saison morte, la franchise se retrouve désormais face à un drôle de constat: le nouveau venu, destiné à endosser le rôle de titulaire, peine à égaler les statistiques de son aîné.

Darling en souffrance face à la pression du partant?

Pourtant, les chiffres postés par Ward sont loin d'être impressionnants. Jusqu'ici, le vétéran affiche un taux d'arrêts de 91,1% en 11 rencontres. Darling, dont la dernière apparition cette semaine fut désastreuse (défaite 8-1 face aux Maple Leafs), n'affiche lui qu'un médiocre 89,6% de tirs stoppés. Une moyenne bien en-deçà des attentes, qui illustre à quel point le cerbère semble peiner à s'adapter au rôle de partant.

Des difficultés clairement mises en lumière par les statistiques. Développé par Rob Vollman, le « Quality Start Percentage » (QS%), est basé sur le nombre de bons départs réalisés par un gardien au cours de la saison. Comment définit-on un bon départ? Ici, Vollman fait référence aux matchs où le portier aligné d'entrée a su maintenir un taux d'arrêt supérieur ou égal à la moyenne actuelle de la ligue (91,2% cette saison). Seule exception, les rencontres avec un maximum de 20 tirs au but adverses, pour lesquelles on attribuera un bon départ à chaque gardien ayant posté, au minimum, un taux d'arrêt de 88,5%.

Depuis l'entame de la saison, Darling, qui a fait face à un rythme plus soutenu en raison de ses nouvelles responsabilités, n'a posté que 43,5% de QS, sur 23 matchs amorcés. À travers la Ligue, le QS% moyen tourne traditionnellement autour de 53%. Une stat qui ne met donc pas en valeur la campagne du portier américain, surtout lorsqu'on observe qu'il avait bouclé sa dernière année chez les Blackhawks avec un prometteur 63%, en 27 départs.

La charge de travail imposée au cerbère est-elle à l'origine de cette grosse baisse de régime? Honnêtement, il est tentant de répondre oui, surtout lorsque l'on constate que le processus inverse semble être profitable à Cam Ward. Cette année, le vétéran compte en effet 63,6% de bons départs (11 matchs amorcés), contre seulement 49,2% en 2016/17 (61 départs). Moins utilisé, l'ex-titulaire des Canes paraît retrouver des couleurs. Toutefois, il est difficile d'affirmer, au vu de son irrégularité chronique, que Ward serait en mesure de maintenir ce tempo dans un rôle plus important.

Un pari risqué, pour un tandem instable

Par certains aspects, l'écart séparant le duo des Hurricanes est notable. Les performances décevantes de Darling se reflètent notamment dans son GSAA (Goals Saved Above Average)***, de -10,25, soit le pire total pour un gardien ayant pris plus de 20 départs en LNH cette saison. Ward, de son côté, n'excelle guère avec un -0,23, mais demeure néanmoins plus proche de la moyenne de la Ligue. Dans les deux cas, ces chiffres restent assez décevants.

Devant eux, la défensive de la Caroline semble pourtant faire le travail avec efficacité, en limitant le nombre d'opportunités dangereuses allouées aux opposants. Ce graphe, de hockeyviz.com, montre ainsi que les adversaires des Canes prennent un total de tirs non-bloqués relativement bas à l'intérieur de l'enclave. Une tendance qui devrait aider à faire bien paraître les deux cerbères, épargnés de nombreux lancers difficiles à stopper. Mais malgré cela, les Canes restent privés d'une contribution solide et régulière devant le filet, ce qui les pénalise logiquement dans la course aux Séries.

En combinant Darling à Ward l'été passé, Ron Francis semble avoir tenté un pari assez risqué. Débarqué de Chicago dans un échange (contre un choix de troisième ronde), puis prolongé pour quatre saisons, l'ancien Blackhawk touchera ainsi 4,15 M$ par jusqu'en 2021. Un investissement conséquent pour un cerbère qui n'a pas vraiment connu une trajectoire linéaire, en n'accédant à la LNH qu'à l'âge de 26 ans, et après avoir baroudé dans les mineures. Presque trentenaire, Darling devrait logiquement commencer à décliner sur le plan physique, ses performances pouvant en pâtir à moyen terme. Aussi, il est impératif qu'il parvienne à retrouver son jeu au plus vite, pour éviter aux Hurricanes de faire face à une situation plus que tendue à son poste.

De son côté, Cam Ward retrouvera le marché de l'autonomie l'été prochain, après avoir été prolongé pour deux saisons en 2016, avec un salaire annuel de 3,3 M$. Difficile de dire ce que l'avenir peut réserver au cerbère historique de la Caroline, qui garde des attaches fortes avec Raleigh. De sa décision future dépend probablement l'avenir de l'équipe au poste d'auxiliaire, une donnée d'autant plus importante que les Canes semblent actuellement dépourvus de solution interne pour endosser ce rôle. En LAH, chez les Checkers de Charlotte, le jeune Alex Nedeljkovic (21 ans) peine pour l'heure à s'imposer (90,1% d'arrêts en 18 rencontres), tandis que Jeremy Smith ne parvient guère à faire mieux que son coéquipier (90,4% de tirs stoppés en 16 matchs). Sans relève apparente en Ligue Américaine, la Caroline paraît donc encore plus dépendante de son duo actuel.

Cette situation nébuleuse n'est clairement pas à l'avantage de la franchise, à court comme à moyen terme. Même si les Hurricanes disposent de la souplesse financière nécessaire pour combler un éventuel manque dans les buts à la saison morte, nul doute que la haute-direction souhaiterait probablement pouvoir investir cet argent dans d'autres secteurs de jeu. Aussi, le pari Scott Darling se doit d'être une réussite. Sous contrat pour quatre ans, le cerbère va devoir se ressaisir pour donner raison à ses dirigeants. Un challenge qui paraît difficile.

Mais si l'ancien portier de Chicago a su prouver quelque chose durant sa carrière, c'est bien qu'il ne faut pas l'enterrer trop tôt.



***Goals Saved Above Average: Cette statistique se calcule en prenant le nombre total de tirs auxquels le gardien a fait face, et en y appliquant le pourcentage d'arrêts moyen de la Ligue. On détermine ainsi si les performances du cerbère sont inférieures, ou supérieures, à ce qu'aurait posté un portier standard de LNH. Cette métrique permet donc de replacer le ratio de tirs stoppés dans un contexte plus large, en prenant en compte le nombre de lancers concédés par la défensive de chaque gardien.

Statistiques: hockey-reference.com, hockeyviz.com.

Scott Darling - (G) - CAR - [ 29 ans ]

1988-12-22, Lemont, IL

Saison EQ PJ V D DP Mba JB PctEff Salaire moyen
2017-2018 CAR 41 13 19 7 2.98 0 0.887 4,15$ M
2016-2017 CHI 33 18 5 5 2.12 2 0.924 0,588$ M
2015-2016 CHI 30 12 8 4 2.5 1 0.915 0,588$ M

Statistiques générées le 2018-04-02 10:22:34



Cam Ward - (G) - CAR - [ 34 ans ]

Saison EQ PJ V D DP Mba JB PctEff Salaire moyen
2017-2018 CAR 42 22 14 4 2.73 2 0.905 3,3$ M
2016-2017 CAR 61 26 22 12 2.62 2 0.905 3,3$ M
2015-2016 CAR 52 23 17 10 2.34 1 0.909 3,3$ M

Statistiques générées le 2018-04-02 10:22:35



 Hurricanes de la Caroline - ( CAR )

Ass. de l'est


Saison Position LNH Position EST PJ V D OTL PTS % Victoire BP Moy. B.P./match BC Moy. B.C./match
2017-2018 21e 10e 79 35 33 11 81 0.443 217 2.75 244 3.09
2016-2017 21e 12e 82 36 31 15 87 0.439 212 2.59 230 2.8
2015-2016 18e 10e 82 35 31 16 86 0.427 196 2.39 221 2.7

- Directeur général


0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponse : 1
#119766

webal69
Il me semble clair que Darling ne peut faire le travail de partant. Le bon vieux Ward joue comme il le devrait. Une mauvaise évaluation a été faite pour Darling ?

23.Décembre.2017 - 06:53   
   +1  

HURRICANES DE LA CAROLINE - 2017-2018

15 contrats à échéances au 2018-07-01.
8 joueurs autonomes au 2018-07-01.
7 joueurs autonomes avec restriction au 2018-07-01.
Dirigé par monsieur



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2017-2018

 [G] - Cam Ward 3,3$ M 2016-2018 JA
 [C] - Elias Lindholm 2,7$ M 2016-2018 JAR
 [R] - Lee Stempniak 2,5$ M 2016-2018 JA
 [C] - Derek Ryan 1,43$ M 2017-2018 JA
 [C] - Joakim Nordstrom 1,28$ M 2016-2018 JAR
 [D] - Noah Hanifin 0,93$ M 2015-2018 JAR
 [C] - Andrew Poturalski 0,86$ M 2016-2018 JAR
 [D] - Klas Dahlbeck 0,85$ M 2017-2018 JA
 [D] - Trevor van Riemsdyk 0,83$ M 2016-2018 JAR
 [G] - Jeremy Smith 0,75$ M 2017-2018 JA
 [LW] - Phillipe Di Giuseppe 0,73$ M 2017-2018 JAR
 [] - Brenden Kitchton 0,7$ M 2017-2018 JA
 [C] - Greg McKegg 0,65$ M 2017-2018 JA
 [D] - Philip Samuelsson 0,65$ M 2017-2018 JA
 [L] - Sergey Tolchinsky 0,62$ M 2015-2018 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2017-2018

Début de la saison : 2017-10-04
Fin de la saison : 2018-04-07
Date limite des transactions : 2018-02-26
Début du marché des agents libres : 2018-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2017-2018

Plancher salarial : 55,4 $ M
Plafond salarial : 75 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux