Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par mat.para  -  6.Décembre.2017 - 15:00
5741 
 

Les huit destinations de John Tavares selon Greg Wyshynski du réseau ESPN

NYI.jpg
Photo par Krm500
Dans son plus récent billet, Greg Wyshynski, analyste et reporter du réseau ESPN, énumère les huit destinations possibles pour John Tavares. Celui-ci deviendra, jusqu'à preuve du contraire, joueur autonome sans compensation à la conclusion de la présente campagne et évidemment, la planète hockey ne cesse de spéculer concernant ce joueur étoile. De nombreuses formations risquent de cogner à la porte des Islanders pendant la saison et de nombreux DG contacteront l'agent de Tavares au cours de l'été s'il ne signe pas de nouvelle entente. Tout dépendra du rendement (et de l'avenir) des Islanders, surtout en ce qui à trait à l'emplacement du prochain amphithéâtre. Voici donc les huit destinations suggérées par Wyshynski.

Islanders de New York

Pourquoi ça fonctionnerait ?

Les Islanders possèdent un lot de jeunes joueurs intéressants en Mathew Barzal, Michael Dal Colle et en Josh Ho-Sang. L'offensive est prometteuse et avec l'ajout de quelques pièces manquantes, New York possède un club pour se rendre loin dans les prochaines années. Qui plus est, Tavares semble se plaire avec Doug Weight à la barre de l'équipe. John Tavares, n'oublions pas, est le capitaine des Islanders et comme il l'a souvent mentionné, s'entendre à long terme avec la formation est le but premier dans sa tête.

Pourquoi ça ne fonctionnerait pas ?

Là où ça pourrait créer une incompatibilité, c'est au niveau de l'amphithéâtre. Les Islanders doivent respecter leur bail et demeurer au Barclay's jusqu'en 2019. Avec la certitude que les Islanders déménagent à Belmont, il ne fait nul doute que Tavares prolongera son séjour. Or, rien n'est encore coulé dans le béton. De plus, pour garder Tavares, Snow devra monnayer quelques joueurs afin de faire de la place pour le futur salaire de son capitaine. À ce niveau, on peut penser que Brock Nelson et Josh Bailey risquent de trouver preneur rapidement via le marché.

Lightning de Tampa Bay

Pourquoi ça fonctionnerait ?

Steven Stamkos
est un ami proche de John Tavares et se joindre à une formation comme le Lightning garantirait à l'attaquant d'avoir une chance pour la Coupe pour les prochaines années. Le Lightning a les éléments pour effectuer une telle transaction d'envergure dans l'immédiat afin de se donner une chance dès cette année. Par contre, une telle décision ne risque pas d'arriver et voici pourquoi...

Pourquoi ça ne fonctionnerait pas ?

Tout d'abord, le salaire de Ryan Callahan (5,8M$) est encore valide jusqu'en 2020 et il s'agit d'un réel boulet quand vient le temps de spéculer une telle transaction. De plus, le Lightning devrait trouver une terre d'accueil pour Tyler Johnson, qui ne serait clairement plus dans les plans de l'équipe si Tavares avait à arriver. L'été prochain, le salaire de Vladislav Namestnikov sera à renégocier et le Russe risque de touche une augmentation considérable au vu de ses performances cette saison. Le Lightning n'aura tout simplement pas les moyens d'offrir 9-10M$ à Tavares, mais la venue de ce joueur dans cette équipe déjà dominante serait quand même un rêve.

Maple Leafs de Toronto

Pourquoi ça fonctionnerait ?

John Tavares
n'a jamais caché l'amour qu'il porte à la ville de Toronto. Avec l'avenir prometteur de ce club, il est plutôt aguichant de se joindre aux Leafs si on s'appelle Tavares. Plusieurs rumeurs veulent que l'attaquant signe un gros contrat, mais à court terme, chez les Leafs, uniquement dans le but de remporter une Coupe rapidement. En effectuant cette stratégie, l'organisation s'assurerait d'avoir l'argent nécessaire à la signature du contrat d'Auston Matthews en 2019.

Pourquoi ça ne fonctionnerait pas ?

Présentement, les besoins veulent que les Leafs signent un défenseur de qualité. Voudront-ils dépenser cet argent sur un défenseur à long terme, plutôt que de donner un court contrat à Tavares avec l'impact de perdre des joueurs comme Marner ou Nylander ? À court terme, on ne peut dénier que Tavares améliorera cette formation. Par contre, à long terme, on pourrait parler d'un risque qui n'en a pas valu le coup.

Canadiens de Montréal

Pourquoi ça fonctionnerait ?

Parce que les partisans le veulent (si ce n'était que de ça) ! Mais aussi parce que Montréal recherche un centre de qualité depuis des décennies et avec un John Tavares sur le marché des agents libres, Marc Bergevin se doit de lui octroyer la lune. Quand ton meilleur joueur embarque dans la trentaine en Carey Price et que ton meilleur défenseur en a 32 en Shea Weber, il est grand temps d'accélérer les choses afin que la fenêtre ne se referme par abruptement. On pourrait également profiter d'un compteur constant de 70 points, une première depuis...longtemps !

Pourquoi ça ne fonctionnerait pas ?

Le marché et l'entourage des Canadiens de Montréal pourraient ne pas bien «fiter» avec le caractère de Tavares. De plus, si Tavares obtient un gros contrat à Montréal, on verrait plus de 30% de la masse salariale allouée à trois joueurs, dont deux dans la trentaine, pour les sept prochaines années, ce qui est beaucoup quand tu veux bâtir un club pour la Coupe. Si Tavares veut soulever la Coupe, il choisira une formation qui est très proche de s'y rendre déjà, et non une formation qui pourrait peut-être s'y rendre s'il les rejoint.

Red Wings de Détroit

Pourquoi ça fonctionnerait ?

Avec le départ de Pavel Datsyuk et la retraite éventuelle d'Henrik Zetterberg, on cherchera à trouver un visage pour cette formation qui n'est pas habituée de reconstruire. Et pour cause, le «pipeline» d'espoirs des Wings est toujours bien garni, un fait que Tavares ne doit pas négliger si Détroit l'approche. Avec un nouvel amphithéâtre et de jeunes joueurs prometteurs en pleine ascension (Mantha, Athanasiou, Larkin et éventuellement Svechnikov et Cholowski), Détroit pourrait être une bonne terre d'accueil pour le capitaine des Islanders, qui obtiendrait ce même rôle en remplacement de Zetterberg.

Pourquoi ça ne fonctionnerait pas ?

Un peu pour les mêmes raisons que Montréal, Détroit ne vise pas la Coupe dans les 3 à 4 prochaines saisons, ce qui risque de mettre un frein aux ardeurs de Tavares. De plus, Détroit ne possède pas vraiment l'espace nécessaire pour signer tous ces jeunes joueurs en plus d'offrir un contrat à long terme à l'attaquant des Islanders. Avec Larkin, Mantha et Athanasiou qui passeront à la banque cet été, on risque déjà de devoir se départir de plusieurs pièces actuelles pour leur faire de l'espace.

Sharks de San Jose

Pourquoi ça fonctionnerait ?

Joe Thornton
achève, on le voit cette saison. L'offensive des Sharks connait des ratés malgré que plusieurs pièces sont en place pour des présences constantes en séries. Tavares s'avérerait une belle transition à l'ère de Thornton-Marleau alors que ce dernier n'a toujours pas été remplacé. Les Sharks ne voudront pas répéter la bourde lorsque Thornton partira. C'est pourquoi les Sharks risquent d'être les sous-estimés dans cette course.

Pourquoi ça ne fonctionnerait pas ?

Les Sharks possèdent plusieurs gros contrats déjà avec Burns (8M$), Vlasic (7M$ l'an prochain), Pavelski et Couture (6M$). Il ne sera pas évident pour l'organisation d'octroyer un salaire avoisinant les 10 M$ à un joueur comme Tavares. De plus, le principal intéressé pourrait être attiré sur le court terme, mais comme le noyau est en majorité dans la mi-trentaine et avec le peu d'espoirs de qualité chez les Sharks, ça risquerait d'être plus difficile pour Tavares à partir de sa troisième-quatrième année de contrat.

Rangers de New-York

Pourquoi ça fonctionnerait ?

Avec Mika Zibanejad et l'espoir Filip Chytil, la ligne de centre serait tellement bien garnie avec un John Tavares en prime. De plus, les Rangers posséderont de l'espace suffisant pour signer Tavares à gros prix. L'organisation est composée d'un noyau en mode «win-now» et leurs espoirs permettent de croire que le futur est également reluisant du côté de New-York.

Pourquoi ça ne fonctionnerait pas ?

Tavares a joué dans un micromarché depuis des années et le fait de se retrouver dans la grande organisation des Rangers, les rivaux territoriaux des Islanders, relève de la fiction. De plus, on perdra éventuellement Henrik Lundqvist du côté des Rangers et la relève n'est pas assurée à ce niveau. Si les Rangers veulent Tavares, ils devront également tirer un trait sur les présences de J.T Miller et de Kevin Hayes, qui demanderont beaucoup plus d'argent dès l'été prochain.

Canucks de Vancouver

Pourquoi ça fonctionnerait ?

C'est probablement la formation qui aura le plus de fonds monétaires pour attirer John Tavares. On doit absolument combler la perte éventuelle des frères Sedin et quoi de mieux que de les remplacer par une superstar comme le #91. Avec le nombre de jeunes talents actuellement dans la formation, il est clair que cela risque d'être attirant pour Tavares.

Pourquoi ça ne fonctionnerait pas ?

Malgré la présence et l'ascension de Brock Boeser et de Bo Horvat, on ne peut dire que les Canucks sont assurément des aspirants dans deux ans. L'organisation ne présente pas le profil de reconstruction qu'affichent les Maple Leafs par exemple. Leur reconstruction n'est tout simplement pas achevée et cela risque de faire tourner le dos à Tavares.

+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 6
#119465

themap
Les Islanders me font parfois penser aux Oilers; d?excellents jeunes à l?attaque - HoSang, Barzal, Beauvilliers, Nelson, Eberle, un excellent leader vétéran - Tavares, des solides défenseurs en Leddy, Boychuk, Mayfield, DeHaan, mais pas de gardien #1.

6.Décembre.2017 - 22:46   
   +3  
#119462

thusk-
@Ced244

Vivre a NY est quand même déjà une belle raison d'être heureux, jouer avec d'excellents jeunes joueurs comme Barzal ou Eberle que Snow a été chercher pour jouer avec Tavares et une très belle profondeur est une autre belle raison d'être heureux. Le budget du proprio?!?!?! de quoi tu parle... Les islanders dépense le maximum depuis plusieurs saisons donc le budget des proprios est le même que le plafond salariale de la ligue et les islanders sont pas plus pauvre qu'il y a 5-10 ans.

6.Décembre.2017 - 20:14   
   +2  
#119460

Ced244
@themap

C'est Montréal ou les Islanders a mon avis. Le plus sérieux candidat serait Toronto, mais ils n'auront pas assez d'eapace salariale. Mauvais timing pour eux.

Et je doute sérieusement que Tavares ressigne a New-York. Oui l'organisation a pris du sérieux mais je doute que les joueurs soit heureux et l'équipe est pauvre. Ils devront se départir de d'autre joueur pour pouvoir rentrer dans le budget des proprios.

6.Décembre.2017 - 19:59   
   +2  
#119458

themap
@Ced244

Oui mais sauf que Montréal n?est pas l?équipe aspirante à la Coupe Stanley. Ni cette année ni l?année prochaine!
À moins que d?autres acquisitions majeures du CH surviennent, alors là , oui. Côté argent, aucun problème non plus.

6.Décembre.2017 - 19:45   
   +4  
#119457

thusk-
@Ced244

je suis très loin de croire que le divorce est déjà là. La direction de l'équipe a pris énormément de sérieux depuis quelques années et justement comme le mentionne l'Article, c'est au niveau de la stabilité que Tavares veut en connaitre davantage.

Sinon comme tu le mentionne, toutes les équipes ayant de meilleurs chances que les islanders de gagner la coupe n'ont pas réellement l'espace necessaire sur la masse, du moins à long terme.

Donc pour moi, le meilleur endroit pour Tavares de jouer c'est les islanders.

6.Décembre.2017 - 19:39   
   +2  
#119456

Ced244
Je ne vois aucunement Tavares avec le Lighning! Ils n'ont pas l'espace salairiale ( merci a Johnson! J'avaia beaucoup critiqué ce contrat... au final j'ai eu raison de croirw qu'il était sur le déclin!)

Montréal peut être attrayant pour lui avec Weber et Price. Deux amis de team Canada.

Toronto aussi mais avec leur situation de masse salariale, je doute qu'ils peuvent se permettre Tavares.

Même chose pour New York R

Je crois que le divorce est déjà la avec les Islanders... plus qu'une question de paperasse!

J'ai comme un feeling qui veut jouer au Canada.

Donc je crois que le derby sera Montreal et Vancouver. Montreal sera extremement agressif.

6.Décembre.2017 - 19:11   
   +4  

ISLANDERS DE NEW YORK - 2017-2018

17 contrats à échéances au 2018-07-01.
9 joueurs autonomes au 2018-07-01.
8 joueurs autonomes avec restriction au 2018-07-01.
Dirigé par monsieur Garth Snow



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2017-2018

 [C] - John Tavares 5,5$ M 2012-2018 JA
 [G] - Jaroslav Halak 4,5$ M 2014-2018 JA
 [L] - Nikolai Kulemin 4,19$ M 2014-2018 JA
 [D] - Calvin De Haan 3,3$ M 2017-2018 JA
 [C] - Joshua Bailey 3,3$ M 2013-2018 JA
 [C] - Brock Nelson 2,5$ M 2015-2018 JAR
 [L] - Jason Chimera 2,25$ M 2016-2018 JA
 [D] - Thomas Hickey 2,2$ M 2015-2018 JA
 [D] - Dennis Seidenberg 1,25$ M 2017-2018 JA
 [D] - Ryan Pulock 0,86$ M 2015-2018 JAR
 [C] - Shane Prince 0,85$ M 2016-2018 JAR
 [G] - Christopher Gibson 0,65$ M 2017-2018 JAR
 [C] - Stephen Gionta 0,65$ M 2017-2018 JA
 [G] - Kristers Gudlevskis 0,65$ M 2017-2018 JAR
 [C] - Connor Jones 0,65$ M 2017-2018 JAR
 [D] - Scott Mayfield 0,63$ M 2016-2018 JAR
 [C] - Alan Quine 0,61$ M 2016-2018 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2017-2018

Début de la saison : 2017-10-04
Fin de la saison : 2018-04-07
Date limite des transactions : 2018-02-26
Début du marché des agents libres : 2018-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2017-2018

Plancher salarial : 55,4 $ M
Plafond salarial : 75 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux