Fermer

Publié par mathieu.choquette-scott  -  17.Novembre.2017 - 13:23
1671  
 

Dossier | Le duo Stamkos-Kucherov pourra-t-il mener le Lightning à la Coupe?

TBL.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
Dominant. C'est le premier qualificatif qui vient en tête lorsque l'on observe Nikita Kucherov et Steven Stamkos s'amuser cette année. S'amuser, car autant ils semblent avoir du plaisir à jouer l'un avec l'autre, autant la compétition offerte de la part des autres équipes contre le duo électrisant ne semble pas être à la hauteur de leur talent. Tels des prédateurs qui jouent avec une proie, Stamkos et Kucherov dépècent la défense adverse soirs après soirs. Avec 35 points et 33 points respectivement en seulement 19 joutes, on pourrait dire que les chiffres parlent d'eux-mêmes.

Steven Stamkos - (C) - TBL - [ 29 ans ]

Saison EQ PJ B P PTS MoyPts/
match
Minus Salaire moyen
2019-2020 TBL 17 7 13 20 1.18 -6 8,5$ M
2018-2019 TBL 82 45 53 98 1.2 +5 8,5$ M
2017-2018 TBL 78 27 59 86 1.1 +18 8,5$ M

Statistiques générées le 2019-11-18 12:16:21



Nikita Kucherov - (RW) - TBL - [ 26 ans ]

Saison EQ PJ B P PTS MoyPts/
match
Minus Salaire moyen
2019-2020 TBL 17 6 12 18 1.06 0 9,5$ M
2018-2019 TBL 82 41 87 128 1.56 +25 4,767$ M
2017-2018 TBL 80 39 61 100 1.25 +15 4,767$ M

Statistiques générées le 2019-11-18 12:16:21



Cela amène à penser, parmi les derniers champions de la Coupe Stanley, lesquels pouvaient compter sur un duo offensif qui pouvait terroriser les défenses adverses? À Pittsburgh, on ne peut passer sous silence le tandem Crosby-Malkin. À Chicago, on pense rapidement au duo Toews-Kane. L'édition 2014 des Kings de Los Angeles comptait sur Anze Kopitar et Jeff Carter. Voilà les 5 dernières formations à avoir remporté la Coupe Stanley. Peut-on penser que les Bolts possèdent en Kucherov et Stamkos la recette vers les grands honneurs?

Répéter l'exploit de 2004
Retournons en 2004. Usher dominait les radios nord-américaines, Paul Martin était premier ministre canadien et Joe Sakic terrorisait encore les gardiens adverses. En ouvrant le journal un matin, il était possible de voir que les Red Wings de Détroit représentaient la suprématie du hockey nord-américain, alors que les Penguins de Pittsburgh et les Blackhawks de Chicago languissaient dans les bas-fonds du classement. En première place de la division trônait le Lightning de Tampa Bay. Première équipe au classement de l'Est, Tampa évoluait dans une division très faible, alors qu'elle était la seule formation du lot à participer aux séries.

L'équipe dirigée par John Tortorella comptait dans ses rangs d'excellents joueurs, dont un trio d'attaquants redoutables en Martin St-Louis, Brad Richards et Vincent Lecavalier. Au terme de la saison régulière, Martin St-Louis était champion marqueur du circuit, grâce à une récolte de 38 buts et 56 aides pour 94 points, devant son plus proche poursuivant qui en comptait 87. Richards et Lecavalier étaient 10e et 27e en frais de production offensive. En séries, St-Louis et Richards ont terrorisé les gardiens adverses et respectivement accumulé 26 et 24 points. D'ailleurs, Richards a remporté le trophée Conn-Smyth au terme de ce marathon printanier.

La comparaison est relativement facile à faire entre le punch offensif présent du Lightning et celui de son illustre passé. Idem avec les tandems offensifs des derniers vainqueurs de la LNH. Les ambitions de l'équipe cette saison sont certainement fondées et semblent se confirmer, avec un départ record de 15-2-2. Ceci dit, la facilité n'est pas gage de succès en séries, alors que les meilleures équipes sont celles qui on réussi à faire face à de l'adversité en cours de saison. L'exemple des Capitals de Washington dans l'histoire récente illustre bien cette pensée: après avoir été un rouleau compresseur en saison régulière, l'équipe n'avait ce qu'il fallait pour surmonter les épreuves qui se dressaient en séries.

Après un début sans faille, est-ce que quelques roches dans l'engrenage serait la meilleure chose à souhaiter à la troupe de John Cooper?

+2
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponse : 1
#118940

Ced244
Avec leur améliorations défensive majeures, le Ligtning va être un sérieux candidats!

18.Novembre.2017 - 10:29   
   +3  

LIGHTNING DE TAMPA BAY - 2019-2020

16 contrats à échéances au 2020-06-21.
7 joueurs autonomes au 2020-06-21.
9 joueurs autonomes avec restriction au 2020-06-21.
Dirigé par monsieur Julien Brisebois



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [G] - Mike Condon 2,4$ M 2017-2020 JA
 [D] - Kevin Shattenkirk 1,75$ M 2019-2020 JA
 [D] - Jan Rutta 1,3$ M 2019-2020 JA
 [RW] - Adam Erne 1,05$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Cal Foote 0,93$ M 2017-2020 JAR
 [LW] - Patrick Maroon 0,9$ M 2019-2020 JA
 [D] - Mikhail Sergachev 0,89$ M 2017-2020 JAR
 [C] - Anthony Cirelli 0,73$ M 2017-2020 JAR
 [RW] - Mathieu Joseph 0,73$ M 2017-2020 JAR
 [C] - Gemel Smith 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [G] - Scott Wedgewood 0,7$ M 2019-2020 JA
 [C] - Dominik Masin 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [C] - Cory Conacher 0,7$ M 2019-2020 JA
 [D] - Ben Thomas 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [G] - Spencer Martin 0,7$ M 2019-2020 JA
 [D] - Erik Cernak 0,7$ M 2017-2020 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-23
Début du marché des agents libres : 2020-06-21



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux