Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par mat.para  -  7.Octobre.2017 - 12:58
1767 
 

Thomas Chabot, un passage obligé à l'image de Subban, Keith, Karlsson et Weber

OTT.jpg
Plusieurs furent étonnés de voir Thomas Chabot être relégué en LAH en début de saison. Comme Guy Boucher l'avait affirmé, «personne n'a de place garantie» au camp et se sera finalement avec les défenseurs Ben Harpur et Fredrik Claesson qu'il a décidé d'entamer la saison. La décision ne fut pas difficile à comprendre, puisqu'il est évident que 20 minutes de temps de jeu en LAH est beaucoup plus intéressant pour la progression de Chabot, à 20 ans, que 10 minutes en LNH. Après tout, ce passage obligé en LAH a su bien guidé des défenseurs de renom comme P.K Subban, Shea Weber, Erik Karlsson et Duncan Keith.

Préparer à de plus grandes responsabilités

Présentement, la brigade défensive ne nécessite pas un Thomas Chabot qui joue 10 minutes par match. Avec Phaneuf, Karlsson, Ceci et Oduya dans le top 4, tout indique que Chabot aurait entamé la saison sur la dernière paire. On veut utiliser Chabot en LNH en tant que top 3, rien de moins, et rien ne sert de l'utiliser à d'autres sauces pour le moment. En effet, malgré le temps qu'il aurait vu en avantage numérique, Ottawa peut se permettre de patienter dans le cas de son futur défenseur étoile . Une fois à Belleville, Chabot ne s'est pas caché qu'il s'attendait à un tel scénario.

«Je m'y attendais pas mal. Pierre Dorion me répétait souvent qu'Erik Karlsson était passé par la LAH en début de carrière, de même que Cody Ceci. C'est décevant,
car je crois avoir bien joué,»
expliquait-il à Emna Achour du Athletic Montréal.

Se faire comparer à Erik Karlsson en début de carrière, voilà une reconnaissance satisfaisante pour le Québécois. Le processus de développement peut être un brin frustrant pour les athlètes sur le court terme, mais il est évident que Chabot bénéficiera grandement de ce passage à Belleville. C'est d'ailleurs ce que pense son nouvel entraîneur, Kurt Kleinendorst:

«Je dirais qu'il y a des joueurs qui n'ont pas assez passé de temps dans la LAH et ils en ont souffert. Il n'y a pas un joueur qui a passé trop de temps dans la LAH à ma connaissance.»

Faisons l'exercice avec les noms mentionnés précédemment. Erik Karlsson, à son arrivée en LNH, s'est rapporté à Binghamton en début de saison pour y demeurer pendant 12 rencontres. Pendant son séjour, il a cumulé 11 passes. Son rendement lui aura valu une promotion en LNH pour devenir le joueur qu'il est aujourd'hui. Du côté de P.K Subban, on se rappelle à ses débuts à Montréal, on avait largement critiqué l'organisation quand elle avait décidé de garder Subban pendant une saison complète en LAH. Au cours de cette saison, Subban a récolté 53 points en 77 matchs. Il est alors rappelé en séries et depuis, il s'implante comme l'un des meilleurs défenseurs du circuit.

Continuons avec Shea Weber. Après 46 matchs dans la LAH, ponctués de 12 buts et 15 passes, Weber s'amène en LNH pour connaître un début de carrière assez tranquille. Ce n'est que la saison suivante qu'il s'impose comme le défenseur redoutable que l'on connait. Même son de cloche du côté de Duncan Keith, qui a dû passer deux saisons complètes dans la LAH. Après ces deux campagnes, il entame sa carrière en LNH sans faire d'éclats. Sa production offensive augmente à chaque année et après quelques années, il atteint le sommet de sa progression.

Au final. il ne faut pas s'offusquer de voir Chabot en LAH. L'organisation ne semble pas vouloir y faire de passe-droit, contrairement à plusieurs organisations. Le plan est établi pour Chabot et Guy Boucher, de mèche avec Pierre Dorion, le respectera à la lettre. D'ailleurs, il y est allé d'une belle figure de style pour expliquer la situation de Chabot lors du camp: «On ne donne pas de steak à un bébé.» De ce fait, il souhaite que Chabot fasse ses pas dans le hockey professionnel afin d'arriver comme un vrai pro quand sera le temps d'accéder à la LNH.

Le but dans le cas de Chabot, ce n'est pas de l'amener le plus rapidement dans la LNH, mais bien de l'amener lorsqu'il sera à son meilleur. Comme l'explique Emna Achour dans son billet sur The Athletic, Chabot est un diamant, suffit de le polir encore suffisamment.

+1
  

VOIR AUSSI


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

- 2017-2018

11 contrats à échéances au 2018-07-01.
0 joueur autonome au 2018-07-01.
0 joueur autonome avec restriction au 2018-07-01.
Dirigé par monsieur Pierre Dorion



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2017-2018

 [R] - Mark Stone 3,5$ M 2015-2018 JAR
 [D] - Cody Ceci 2,8$ M 2016-2018 JAR
 [G] - Andrew Hammond 1,35$ M 2015-2018 JA
 [D] - Johnny Oduya 1$ M 2017-2018 JA
 [D] - Chris Wideman 0,8$ M 2016-2018 JAR
 [R] - Michael Blunden 0,74$ M 2016-2018 JA
 [G] - Chris Driedger 0,74$ M 2017-2018 JAR
 [D] - Ben Harpur 0,65$ M 2015-2018 JAR
 [C] - Maxwell Reinhart 0,65$ M 2017-2018 JA
 [D] - Patrick Sieloff 0,65$ M 2017-2018 JAR
 [D] - Fredrik Claesson 0,65$ M 2017-2018 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2017-2018

Début de la saison : 2017-10-04
Fin de la saison : 2018-04-07
Date limite des transactions : 2018-02-26
Début du marché des agents libres : 2018-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2017-2018

Plancher salarial : 55,4 $ M
Plafond salarial : 75 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux