Fermer

Publié par atoune.arnold-turnani  -  7.Septembre.2017 - 02:35
1310  
 

Le futur du hockey mondial

NHL.jpg
Photo par mark6mauno ©
Quel futur pour le hockey mondial ?

Avec l'avènement de la mondialisation et de la globalisation, et la facilité d'accès des images de la NHL dans le monde ( notamment via youtube), le hockey mondial est en train de se révolutionner.
En l'espace d'une dizaine d'années, le nombre de joueurs licenciés dans les différents pays membres de l'IIHF ont évolués. A court terme cela n'a que peu de conséquences sur le hockey professionnel et la NHL, mais à long terme les effets risquent d'être importants.

Des nouveaux pays importateurs de talents !

L'exemple le plus criant est le cas d'un petit pays de moins de 10 millions d'habitants, qui compte actuellement 27.000 licenciés ( en 2016 Sources de l'IIHF). La République Fédérale Helvétique (ou Suisse pour les intimes) a constamment augmenté ces dernières années son nombre de joueurs sélectionnés au repêchage de la LNH. Cette dynamique est illustrée par le plus récent 1er choix de la draft réalisé par les New-Jersey Devils, à savoir la sélection de Nico Hischier. Mais ce n'est pas le seul exemple de cette modification.

Outre la qualité, c'est dans la quantité également que la différence s'effectue. Avec 15 espoirs selectionnés au cours des 5 dernières années, le nombre d'espoir potentiel pour la Nati ( surnom de la sélection Suisse) augmente considérablement. Pour ce petit pays en terme de licencié, la qualité de son championnat national (LNA) explique notamment la qualité de la formation des jeunes joueurs.

Kopitar, Vanek, des exemples à suivre ?

Anze Kopitar
ou encore Thomas Vanek connaissent une grande carrière dans la NHL. Cependant ces deux joueurs ne viennent pas de grands pays de hockey ( l'Autriche pour Vanek, la Slovénie pour Kopitar). Formés majoritairement en Amérique du Nord, ils restent cependant très attachés à leurs couleurs et n'hésitent pas à représenter leurs pays aux diverses compétitions internationales. De part leurs éclosions, ils ont considérablement fait avancé leurs pays respectifs dans le classement mondial des puissances du hockey. La Slovénie a réussi l'exploit de se qualifier pour les JO de Sochi ainsi que ceux à venir, alors que l'Autriche accède de manière plus régulière à la première division des championnats du monde de hockey.

A terme, de futurs espoirs venant de nouveaux pays ?

Alors qu'Alexandre Texier est le premier joueur français sélectionné à la draft formé uniquement en France ( Grenoble, Ligue Magnus), un certain Nathan Walker frappe à la porte des Capitals de Washington. La particularité de Walker est d'être originaire d'un continent encore très peu acquis à la cause du hockey sur glace à savoir l'Océanie. En effet le jeune espoir est originaire d'Australie. Né au Pays de Galles, il possède la double nationalité Britano-australienne. Bien évidemment, ils ne sont actuellement que des espoirs et n'ont pas encore le statut de Vanek ou de Kopitar, mais ils traduisent tout de même un certain phénomène d'ouverture du hockey.

Ces deux joueurs ne sont que des exemples du futur qui pourrait attendre la NHL à plus ou moins long terme. A l'image du football européen, où des espoirs de multiples pays s'affrontent, le hockey mondial et sa plus belle vitrine, à savoir la NHL, s'ouvre progressivement au monde. Malgré la toujours ultra domination en terme de qualité dans la formation des espoirs de pays comme le Canada, les Etats-Unis ou encore la Suède, la tendance est à la mondialisation toujours plus importante des bassins d'espoirs. Le nombre de joueurs canadiens draftés à d'ailleurs chuté ses dernières années, au profit de pays comme la Finlande. De plus d'une centaine il y a 10 ans, le nombre d'espoirs canadiens draftés se limite à 80/90 espoirs ses 5 dernières années.

Cependant à l'étude des statistiques fournies par l'IIHF en terme de nombre de licenciés, le Canada et les Etats-Unis gardent une très sérieuse longueur d'avance sur l'ensemble de leurs concurrents. Avec plus de 600.000 licenciés pour le Canada et 500.000 pour les Etats-Unis, c'est pas moins d'un million de personnes qui pratique régulièrement le hockey en Amérique du Nord. A titre de comparaison l'ensemble des pays Européens, hors Russie, représente moins de 300.000 licenciés ( Finlande, Suède, Danemark, Suisse, Slovaquie, République Tchèque, France , Etc. ) Le hockey devrait donc rester, pour encore quelques années, majoritairement à domination nord-américaine en terme de qualité et de quantité d'espoirs formés.


Thomas Vanek - (LW) - UFA - [ 35 ans ]

Saison EQ PJ B P PTS MoyPts/
match
Minus Salaire moyen
2018-2019 DET 64 16 20 36 0.56 -12 3$ M
2017-2018 CBJ-VAN 80 24 32 56 0.7 -3 2$ M
2017-2018 series VAN 6 1 1 2 0.33 -1 2$ M
2016-2017 FLO 68 17 31 48 0.71 -5 2,6$ M

Statistiques générées le 2019-12-14 22:54:22





Anze Kopitar - (C) - LAK - [ 32 ans ]

Saison EQ PJ B P PTS MoyPts/
match
Minus Salaire moyen
2019-2020 LAK 33 11 18 29 0.88 +1 10$ M
2018-2019 LAK 81 22 38 60 0.74 -20 10$ M
2017-2018 LAK 82 35 57 92 1.12 +21 10$ M

Statistiques générées le 2019-12-14 22:54:22





+2
  
Tags : Futur Mondial 

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux