Fermer

Publié par inyoureye  -  4.Juillet.2017 - 07:38
3996  
 

Les offres hostiles, une option peu populaire auprès des différents directeurs généraux

HCK.jpg
Photo par IQRemix ©
Certes, lors de l'ouverture du marché de l'autonomie, les différentes équipes ont la possibilité de mettre sous contrat des agents libres afin de combler des lacunes auprès de leur organisation. Toutefois, les signatures effectuées par l'entremise de ce marché résultent souvent à des sommes lucratives qui n'auraient jamais été possibles sans la présence du «UFA Frenzy». La compétition entre les différents directeurs généraux est la principale cause de cette surenchère. Pourtant, les directeurs généraux ont également au même moment la possibilité de déposer une offre hostile à des joueurs autonomes avec compensation. Pour le long terme, ces joueurs représentent une bien meilleure option en raison de leur jeune âge.

Pourquoi cette option n'est pas très populaire? Il y a plusieurs hypothèses à ce sujet. L'une d'entre elles serait qu'il pourrait y avoir une forme de loi non écrite entre les différents généraux. Aucun d'entre eux ne souhaite être victime de ce genre d'offre quitte à perdre leurs jeunes joueurs clés au détriment d'une formation adverse. Bien sûr ici, il ne s'agit que d'une hypothèse. L'autre hypothèse est que les différentes formations tiennent à ce jour encore plus à leur choix au repêchage. L'avenir des différentes équipes passe par le repêchage. On dit bien ici, de certaines équipes. Puisque malgré la présence de très bonne sélection lors des derniers repêchages, certaines organisations n'ont pas été en mesure de développer leurs jeunes talents.

À quand remonte la dernière offre hostile? C'est en 2013 que l'attaquant Ryan O'Reilly a reçu une offre hostile en provenance des Flames de Calgary. L'avalanche du Colorado a décidé d'égaler l'offre en offrant un contrat de deux saisons d'une valeur de 10 millions de dollars à l'attaquant. Auparavant, en 2012, les Flyers de Philadelphie avaient offert une offre de 14 saisons au défenseur Shea Weber. Si les Prédateurs de Nashville n'avaient pas égalé cette offre, la formation américaine aurait bénéficié de quatre choix de première ronde de la part des Flyers de Philadelphie. Toutefois, ce scénario a été évité puisque Nashville a décidé de conserver les services du défenseur en lui offrant une offre similaire. On constate qu'au cours des onze dernières années, un total de six équipes différentes a décidé de se prémunir de ce processus. L'ensemble des offres ont été égalées pour les différentes formations sauf en 2007 alors que les Ducks ont décidé de ne pas égaler l'offre des Oilers d'Edmonton. Dustin Penner a accepté l'offre contractuelle de la concession canadienne. En retour, Anaheim a reçu le choix de première, deuxième et troisième ronde des Oilers lors du repêchage de 2008. Avec ces choix, Anaheim a sélectionné le défenseur Jake Gardiner, l'attaquant Nicolas Deschamps et l'attaquant Josh Brittain.

JOUEUROFFRE CONTRACTUELLEÉQUIPE ORIGINALEOFFRE HOSTILE EN PROVENANCE DERÉSULTAT
Ryan O'Reilly2 ans / 10 millions / 2013ColoradoCalgaryÉgalée
Shea Weber14 ans / 110 millions / 2012NashvillePhiladelphieÉgalée
Niklas Hjalmarsson4 ans / 14 millions / 2010ChicagoSan JoseÉgalée
Steve Bernier1 an / 2,5 millions / 2008CanucksBluesÉgalée
David Backes3 ans / 7,5 millions / 2008BluesCanucksÉgalée
Dustin Penner5 ans / 21,5 millions / 2007AnaheimEdmontonAcceptée
Thomas Vanek7 ans / 50 millions / 2007BuffaloEdmontonÉgalée
Ryan Kesler1 an / 1,9 million / 2006VancouverPhiladelphieÉgalée


Cette saison, la cuvée est excellente pour les différentes formations de la LNH pour déposer une offre hostile. Des joueurs comme Leon Draisaitl, Alex Galchenyuk, David Pastrnak, Ryan Johansen, Tomas Tatar, Nino Niederreiter, Alexander Wennberg, Sam Bennett, Mikael Granlund, Ondrej Palat, Tyler Johnson, Conor Sheary, Bo Horvat, Nathan Beaulieu et Mika Zibanejad représentent des éléments attrayants. L'ensemble de ces joueurs est âgé de moins de 26 ans et moins. Au moins la moitié des équipes de la LNH disposent en ce moment de plus de 10 millions de disponibles sur leur masse salariale en vue des hostilités de 2017-2018. Il ne serait pas surprenant de voir une équipe se lancer dans ce genre de processus. Mais quel serait le prix à payer si jamais une offre hostile ne serait pas égalée et acceptée par le joueur ciblé?

Salaire moyen octroyéPrix à payer si offre acceptée
Moins de 1,29 millionsAucune compensation
Entre 1,29 millions et 1,96 millionsUn choix de troisième ronde
Entre 1,96 millions et 3,92 millionsUn choix de deuxième ronde
Entre 3,92 millions et 5,88 millionsUn c hoix de première et troisième ronde
Entre 5,88 millions et 7,85 millionsUn choix de première, deuxième et troisième ronde
Entre 7,85 millions et 9,81 millionsDeux choix de première ronde, un choix de deuxième et un choix de troisième ronde
9,81 millions et plusQuatre choix de première ronde


Si vous étiez directeur général, oseriez-vous utiliser ce processus au cours de l'été 2017? Si oui, quel joueur cibleriez-vous pour votre organisation parmi la cuvée actuelle?


0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 4
#116691

Djbigkane
@stéphane.barrette

Tes offres sont pas légal, une équipe ne peu signé un joueur d'un autre équipe pour 8 ans, c'est max 7 ans.

Exemple : Draisaitl les Oilers peuvent le signé pour 8 ans, mais pas les autres équipes sa serait maximum de 7 ans.

5.Juillet.2017 - 02:32   
   0  
#116687

TheRock
@andré.laurendeau , malheureusement le montant que tu proposes n'est pas suffisant, on parle que les Oilers vont offrir près de 9 millions par année pour Draisaitl, donc 63 millions sur ta période de 7 ans.

4.Juillet.2017 - 19:50   
   +1  
#116685

andré.riendeau
Si j'étais Marc Bergevin, je prendrais une chance avec Leon Draisaitl avec une offre de 45 millions pour 7 ans, malgré le prix élevé pour la compensation.

4.Juillet.2017 - 19:42   
   0  
#116651

stéphane.barrette
Leon Draisaitl,Tomas Tatar serai les deux joueurs en tant que (si ) DG à qui j'offrirais des offres le 1 serait de 5,5 millions par saison sur 5 ans total de 27,5 ou 60 millions sur 8 ans = 7,5 par saison et l'autre serait 4,5 par saison sur aussi 5 ans total de 22,5 ou 50 millions sur 8 ans = 6,25 par saison. Sinon si mes deux premiers choix partirait les autres serait David Pastrnak, Ryan Johansen

4.Juillet.2017 - 10:44   
   -1  

Réseaux sociaux