Fermer

Publié par spectre73  -  19.Juin.2017 - 11:19
2850  
 

Remise des Trophées de la LNH | Liste complète des nominations et gagnants possibles

NHL.jpg
Photo par Michael Miller ©
Avec le repêchage d'expansion qui se tiendra mercredi pour les Golden Knights de Vegas, on en oublie presque que la LNH remettra ses trophées individuels la même soirée. Durant les séries éliminatoires, on a pu connaître, au compte goûte, les nominés pour chacune des catégories dont les gagnants seront dévoilés mercredi soir.

Trophée Norris (meilleur défenseur)

Drew Doughty
, le gagnant de l'an dernier a pu remporter ce prestigieux trophée, non pas en ayant été le plus prolifique offensivement, mais en étant le plus complet durant la saison, et ce, même si 9 défenseurs étaient devant lui offensivement. C'est la question qui se posera cette année avec les 3 finalistes, car on retrouve:

Brent Burns
(San Jose)
Erik Karlsson
(Ottawa)
Victor Hedman
(Tampa Bay)

Ce sont les 3 défenseurs les plus productifs de la saison régulière, donc on ne pourra pas vraiment juger le trophée en fonction de l'offensive, mais sur le plan défensif, c'est là que ça devient intéressant. Tout est relié en fonction du gardien et du reste de la défensive lorsqu'on doit évaluer le meilleur défenseur et c'est pourquoi on devrait remettre le trophée à Erik Karlsson. Moins productif cette année, mais plus efficace dans toutes les autres facettes de son jeu et même si Burns a été étincelant, Karlsson devrait recevoir un 3e trophée Norris en carrière.

Trophée Vézina (meilleur gardien)

Tout comme le meilleur défenseur, l'équipe devant le gardien a un très grand rôle à jouer dans la remise de ce trophée.

Sergei Bobrovsky
(Columbus)
Braden Holtby
(Washington)
Carey Price
(Montréal)

Les Blue Jackets de Columbus représentent la surprise de la dernière saison avec l'émergence de 2 joueurs recrus et la stabilité défensive qu'a inculquée le flamboyant entraîneur John Tortorella. Bobrovsky se retrouve là parce qu'il a du talent, mais également parce qu'il a pu connaître une saison sans blessure et bien que les Jackets avaient sensiblement la même équipe que la saison précédente, Bobrovsky a pu les amener à un autre niveau. Du côté des Capitals, rien n'a beaucoup changé la saison dernière alors qu'ils ont encore connu une saison remarquable, mais toutefois on peut douter du talent de Holtby à être un gardien de grandes occasions, car il a une équipe tellement bonne qu'il n'a pas vraiment eu à se surpasser soir après soir.

Le dernier, mais non le moindre, Carey Price à qui on rejette la faute de la saison difficile que son équipe a connue en 2015-16 sur sa blessure au genou. La saison dernière, Price est revenu en grande forme et il a dû travailler fort durant l'été, car de la mi-décembre jusqu'au congédiement de Michel Therrien, il a connu de très mauvaises sorties et à un point tel qu'on se demandait pourquoi il figurait parmi les finalistes au détriment d'un Cam Talbot ou Devan Dubnyk par exemple. Le gagnant devrait être Bobrovky, non pas parce qu'il a la moins bonne équipe, mais parce qu'il a été constant durant toute la saison et il fut la pièce maîtresse des succès des Jackets.

Trophée Calder (meilleure recrue)

Ce fut une bataille de tous les instants entre Auston Matthews et Patrik Laine offensivement et le #34 des Leafs a gagné cette bataille avec 69 points et 40 buts en 82 matchs. On aurait pu également parler de Mitch Marner, William Nylander, Sebastian Aho ou encore de Matthew Tkachuk, mais c'est Zach Werenski qui complète la marche chez les meilleurs joueurs recrus.

Auston Matthews
(Toronto)
Patrik Laine
(Winnipeg)
Zach Werenski
(Columbus)

Ce sera difficile de prédire qui remportera ce trophée, car ce sont tous les 3 d'excellents joueurs et utiles à leurs équipes respectives, donc le pointage entre les 3 joueurs devrait être très serré. Soulignons également le travail de Matt Murray chez les Penguins de Pittsburgh qui, malgré qu'on ne note pas les séries éliminatoires, a remporté 2 coupes Stanley consécutives avec le statut de recrue dans la LNH. Le gagnant pourrait être Matthews par le fait qu'il a été le plus productif offensivement.

Trophée Selke (meilleur attaquant défensif)

Cette année on retrouve 2 habitués de cette nomination en Patrice Bergeron et Ryan Kesler. Kesler a déjà remporté le trophée en 2011 alors que Bergeron a touché au Selke à 3 reprises, soit en 2012, 2014 et 2015.

Patrice Bergeron
(Boston)
Ryan Kesler
(Anaheim)
Mikko Koivu
(Minnesota)

Koivu est un excellent centre complet dans la LNH et bien qu'il ait déjà été plus productif par le passé, il est capable de maintenir une production supérieure à 50 points par saison tout en faisant face aux meilleurs trios et avantages numériques adverses. On peut dire la même chose dans le cas de Kesler chez les Ducks, mais cette année, Patrice Bergeron a été moins productif offensivement dû à une hernie sportive qu'il a traînée toute la saison. Tout comme le Calder, ce sera serré entre les 3 joueurs, mais on pourrait donner un avantage à Kesler pour sa constance tout au long de la saison.

Trophée Hart (joueur le plus utile à son équipe)

Le trophée individuel le plus prestigieux de la LNH, car il détermine qui fut le meilleur joueur pour son équipe et on a d'excellents candidats pour ce poste.

Sergei Bobrovsky
(Columbus)
Sidney Crosby
(Pittsburgh)
Connor MacDavid (Edmonton)

Bien que Bobrovsky fut étincelant toute la saison chez les Blue Jackets et que Sidney Crosby est encore une fois le meilleur joueur au monde, on ne peut passer à côté de Connor MacDavid. Avec ses 100 points en saison régulière, le jeune homme de 20 ans a littéralement traîné les Oilers offensivement en compagnie de Leon Draisaitl.

Trophée Ted Lindsay (meilleur joueur selon les joueurs)

Pour un joueur de hockey, recevoir ce trophée est beaucoup plus représentatif que le Hart, car il est voté par ses pairs.

Brent Burns
(San Jose)
Sidney Crosby
(Pittsburgh)
Connor MacDavid (Edmonton)

Ce sont évidemment 3 excellents joueurs et normalement, le gagnant du Hart est très souvent celui qui remporte le Ted Lindsay, car les nominations sont souvent les mêmes joueurs. Encore une fois, Connor MacDavid devrait être le gagnant de ce trophée de par son leadership et son effet spectaculaire sur la glace.

Trophée Jack Adams (meilleur entraîneur)

3 candidats qui méritent amplement cette nomination.

Mike Babcock (Toronto)
John Tortorella (Columbus)
Todd McLellan (Edmonton)

3 équipes qui ne faisaient pas les séries en 2016, dont 2 qui ne les ont pas faits depuis plusieurs années. L'entraîneur, ce n'est pas tout, car il doit avoir un bon noyau de joueur sous la main, mais dans le cas de Babcock, il a pu se qualifier en séries avec pas moins de 7 recrues dans son alignement. C'est la raison pour laquelle il devrait mettre la main sur le trophée pour la 1re fois de sa carrière, cette année.

Trophée directeur général de l'année

3 autres bons candidats cette année pour ce trophée sans nom.

Peter Chiarelli (Edmonton)
Pierre Dorion (Ottawa)
David Poile (Nashville)

Ce sont d'excellents dirigeants dans la LNH, mais celui qui semble s'être le plus démarqué c'est Pierre Dorion. David Poile a fait la grosse transaction de l'été dernier avec Subban, mais bien que le #76 ait connu une bonne saison, c'est l'équipe dans son ensemble qui a connu une bonne saison et ce fut par des mouvements antérieurs à cette année. Dans le cas des Oilers, les mouvements d'envergures furent l'embauche de Milan Lucic, mais également la transaction qui envoyait Taylor Hall à New Jersey en retour d'Adam Larsson afin de pallier un manque défensif. Pour ce qui est de Dorion, il a toujours fait en sorte de donner des munitions à son entraîneur lorsqu'il en avait besoin et on pense notamment à l'acquisition de Mike Condon en remplacement de Craig Anderson qui a sauvé la saison à Ottawa et c'est pourquoi Dorion pourrait recevoir ce trophée à sa 1re saison comme directeur général.

Trophée Bill Masterton (meilleure persévérance au hockey)

Craig Anderson
(Ottawa)
Derek Ryan
(Caroline)
Andrew Cogliano
(Anaheim)

Sans vouloir enlever quoi que ce soit à Cogliano et Ryan, c'est probablement Anderson qui remportera le trophée, car on connaît maintenant tous l'histoire qu'il a vécue avec sa conjointe atteinte d'un cancer. Bien qu'il ait passé la moitié de la saison à son chevet, Anderson a pu revenir en fin de saison afin d'aider les Sénateurs à se rendre en finale de conférence contre les Penguins de Pittsburgh. Il faut donc un mental de béton pour pouvoir performer ainsi tout en ayant une épreuve aussi difficile à traverser à la maison.

Les 3 autres trophées qui seront remis lors de cette soirée sont les suivants:

Trophée Mark Messier (meilleur leadership)

Mark Giordano
(Calgary)
Ryan Getzlaf
(Anaheim)
Nick Foligno
(Columbus)

Trophée des fondations (le joueur ayant remit le plus à la communauté)

Travis Hamonic
(Islanders)
Wayne Simmonds
(Philadelphie)

Trophée Lady Bing (le joueur le moins pénalisé)

Johnny Gaudreau
(Calgary)
Mikael granlund
(Minnesota)
Vladimir Tarasenko
(Saint-Louis)

Il sera donc intéressant de voir quels seront les joueurs les plus récompensés lors de cette soirée qui, malheureusement, sera un peu voilée de par le dévoilement des sélections des Golden Knights de Vegas.

Vous, quels sont vos gagnants?

+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux