Fermer

Publié par mat.para  -  17.Juin.2017 - 11:00
3552  
 

Les Coyotes pourraient sortir grands gagnants aujourd'hui | Plusieurs possibilités de transaction sur la table

ARI.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
Agissant dans l'ombre depuis le début des activités post-saison, les Coyotes de l'Arizona se présente aujourd'hui, date limite des transactions avant le repêchage, comme l'un des joueurs les plus importants. En effet, l'équipe comporte tellement de joueurs exemptés du repêchage qu'ils pourraient fort bien accueillir des éléments d'autres organisations via transaction. Certaines formations peineront à protéger tous leurs éléments et Las Vegas semble très agressif dans la négociation d'entente voulant à ne pas sélectionner des joueurs non protégés. C'est là qu'Arizona entre en jeu. Ils ont les effectifs pour effectuer des transactions et ils ont l'espace requis pour protéger les nouveaux arrivants.

Plusieurs possibilités de transaction

Présentement, John Chayka est très attentif au marché actuel, qui ne cesse de bouger depuis quelques jours. Et pour cause, ils ont tellement de place pour protéger des joueurs que l'organisation de l'Arizona pourrait bien jouer les sauveurs pour d'autres formations. Actuellement, Jordan Martinook, Peter Holland et Brad Richardson pourraient être protégés. Ça en dit long sur la capacité à accueillir des joueurs nécessitant une protection au repêchage d'expansion. Selon Sarah McLellan, du Arizona Sports, les Oilers, le Wild, les Ducks, l'Avalanche, les Blackhawks et les Islanders sont effectivement en position de transaction et les directeurs généraux de ces équipes pourraient fort bien se tourner vers l'Arizona.

À Edmonton, une fois Leon Draisaitl et Connor McDavid signés, il demeure évident que Jordan Eberle ou Ryan Nugent-Hopkins devra quitter la formation en raison d'un salaire trop élevé. Si plusieurs analystes envoient Eberle avec les Islanders, on pourrait aussi voir RNH se diriger vers l'Arizona, là où il pourrait enfin endosser le rôle de centre de premier plan en attendant l'arrivée de divers espoirs.

Chez le Wild, on sait fort bien que Jonas Brodin ou Matt Dumba est disponible. Actuellement, Minnesota a trop de joueurs à protéger et on ne semble pas vouloir consentir de choix au repêchage aux Golden Knights pour garder certains joueurs par la bande. L'acquisition de l'un de ces joueurs amènerait de la profondeur à la défensive des Coyotes, qui en auront grandement besoin l'an prochain. Outre Ekman-Larsson et Goligoski, l'expérience manque quelque peu malgré le bon rendement de Chychrun à son année recrue et de Connor Murphy.

Chez l'Avalanche, on parle depuis longtemps de Duchene et de Landeskog sur le marché. Une transaction se réalisera-t-elle enfin avec comme premier acteur, les Coyotes ? Une telle transaction n'aurait pas nécessairement d'impact sur le repêchage d'expansion, puisque le Colorado risque de s'en servir pour se débarrasser de certains joueurs. Avec énormément de contrats recrus dans la masse salariale, John Chayka pourrait bien se permettre l'un de ces gros salariés, question d'atteindre le plancher en plus d'ajouter un joueur établi.

Lorsqu'on parlait de profondeur en défensive, il faudra également considérer que Chayka tournera autour de Sami Vatanen et de Travis Hamonic. Les Ducks et les Islanders sont tous deux dans une situation où ils ne peuvent protéger tous les arrières, ce qui pourrait laisser place à une transaction. Chayka aura même le loisir de choisir qu'elle sera sa cible pour l'acquisition d'un défenseur.

Mais quels joueurs pourrait-on donner en retour ?

Ceci dit, une transaction se fait à deux et les Coyotes devront laisser partir l'un de leurs espoirs si l'un des joueurs mentionnés ci-haut s'amène dans le désert. L'organisation lutte actuellement pour ne pas devenir les prochains Oilers: une équipe bourrée de jeune talent, mais incapable de remporter des victoires. C'est pourquoi Chayka tentera d'acquérir des joueurs établis. En retour, les autres formations s’interrogeront assurément sur le prix d'Anthony Duclair, Olivier Ekman-Larsson ou Max Domi. Ceci dit, toujours selon Sarah McLellan, Chayka n'est pas friand à se débarrasser de l'un deux.

Les Coyotes ont un lot très intéressant de choix au repêchage cette saison, dont deux de première ronde et trois de troisième ronde. Si Chayka désire toutefois obtenir un joueur d'impact, il en faudra plus pour attirer les faveurs des autres dirigeants. Vers un autre «block-buster trade» comme celles de Subban et de Hall ? Après tout, les deux joueurs présentant le plus de valeur marchande sont actuellement Ekman-Larsson et Domi...

ARI - CONTRATS À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020


-1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

COYOTES DE L'ARIZONA - 2019-2020

10 contrats à échéances au 2020-06-21.
5 joueurs autonomes au 2020-06-21.
5 joueurs autonomes avec restriction au 2020-06-21.
Dirigé par monsieur John Chayka



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [C] - Carl Soderberg 4,75$ M 2015-2020 JA
 [C] - Vince Hinostroza 1,5$ M 2018-2020 JAR
 [RW] - Brad Richardson 1,25$ M 2018-2020 JA
 [D] - Ilya Lyubushkin 0,87$ M 2019-2020 JA
 [RW] - Nick Merkley 0,86$ M 2017-2020 JAR
 [RW] - Christian Fischer 0,82$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Kyle Capobianco 0,75$ M 2017-2020 JAR
 [LW] - Giovanni Fiore 0,7$ M 2017-2020 JAR
 [RW] - Beau Bennett 0,7$ M 2019-2020 JA
 [C] - Michael Chaput 0,68$ M 2018-2020 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-23
Début du marché des agents libres : 2020-06-21



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux