Fermer

Publié par mat.para  -  13.Juin.2017 - 08:59
2315  
 

Après Patric Hornqvist, découvrez cinq joueurs qui ont hanté leur ancienne équipe en finale de la Coupe Stanley

PIT.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
Un scénario digne d'Hollywood. Repêché comme le tout dernier choix lors de l'encan 2005, personne ne se trouvait dans le dos du suédois lorsque son nom fut annoncé au 230e rang, pour ainsi clore la session de repêchage amateur. Les Predators mettaient donc la main sur un joueur en qui on ne plaçait aucune attente. Après trois saisons passées chez lui en Suède, dans la SHL, il s'amène au sein de l'organisation des Preds avec seulement 49 matchs en LAH. Il s'implante tranquillement au sein de la formation, pour en devenir l'un des artisans principaux de l'offensive dans les années 2010. Or, à l'été 2014, l'attaquant fait partie d'une transaction impliquant James Neal, auteur de 50 buts auparavant, et fait donc ses bagages pour Pittsburgh.

Jumelé à Sidney Crosby, il devient rapidement une figure marquante de la formation de Pittsburgh. L'attaquant suédois se démarque maintenant sur son style de jeu agressif et sa hargne devant le filet, un aspect moins travaillé chez les Preds étant donné qu'il lorgnait plus un rôle axé sur le fait d'inscrire des buts. Ce rôle étant attribué à des vedettes comme Crosby, Malkin ou Kessel, Hornqvist tire fièrement son épingle du jeu à Pittsburgh. Il lui aura fallu trois saison, mais le sympathique ailier a trouvé un moyen de faire payer les Predators de l'avoir échangé en inscrivant le but de la victoire pour procurer une deuxième Coupe Stanley en deux ans aux Pens.

Ceci dit, la transaction fut un réel succès pour les deux formations. De les voir s'affronter en finale ne faisait que le confirmer. Or, est-il arrivé souvent qu'un ancien joueur d'une formation prenne sa revanche d'une telle façon en finale contre son ancienne équipe ?

Patrick Sharp (2010)

En 2010, Patrick Sharp se pointait le nez en finale contre son ancienne équipe, les Flyers de Philadelphie. Cinq ans après que la formation de Pennsylvanie s'est débarrassée de lui en compagnie d'Éric Meloche, il revient hanter les Flyers lors de la finale de la Coupe Stanley. On parle d'un débarras, car lorsqu'on observe les joueurs que les Flyers ont obtenus (Matt Ellison, choix R3 qui est devenu Ryan White) versus le rendement de Sharp par la suite, clairement que l'organisation de Philadelphie devait s'en vouloir. D'ailleurs, ce sentiment devait les habiter encore plus lorsque Sharp a inscrit le but égalisateur lors du match 6 pour ensuite remporter la Coupe pendant cette même rencontre.

Martin St-Louis (2004)

Le petit attaquant avait débuté sa carrière au sein des Flames de Calgary avant qu'il ne signe un nouveau contrat avec le Lightning. Les Flames l'ont donc laissé partir contre absolument rien avant d'en payer le prix cinq ans plus tard. En effet, les Flames et le Lightning se sont affrontés en finale de la Coupe Stanley et lors du match six, on aura eu besoin de deux périodes de prolongation pour sceller l'issue de la rencontre. Qui d'autres que Martin St-Louis pour clore le débat, tard le matin, pour ainsi pousser la série jusqu'au match ultime, qui fut remporté par le Lightning. Si les Flames avaient su quel type de joueur il allait devenir...

Jeff Friesen (2003)

Après deux saisons désastreuses à Anaheim, l'organisation décide de lancer la serviette et d'échanger Jeff Friesen aux Devils en 2002. La saison suivante, les Devils se rendent en finale contre nul autre que les Ducks. Dans le premier match, Friesen fait payer son ancienne équipe en inscrivant deux buts, dont le but gagnant. Il en comptera deux autres lors du match 7, des buts d'assurance ô combien importants pour les Devils, qui avaient finalement soulevé la Coupe cette saison-là. Friesen connaîtra une baisse de production la saison suivante, immédiatement après la meilleure saison de sa carrière.

Brendan Shanahan (2002)

Même s'il n'a pas porté proprement dit le gilet des Hurricanes, Shanahan aura toutefois endossé le maillot des Whalers pendant deux saisons, soit de 1995 à 1997. Cinq ans plus tard, il affronte donc la Caroline en finale de la Coupe alors que l'attaquant portait autrefois les couleurs des Red Wings de Détroit. S'étant effacé de la feuille de pointage pour les premières fois dans les séries, les premiers matchs de la finale furent difficiles. Toutefois, lorsque la Coupe fit son entrée dans le bâtiment lors du match 5, Shanahan s'est immédiatement réveillé, inscrivant le but gagnant et le but d'assurance pour procurer la Coupe à sa formation.

Larry Murphy (1991)

Dans ces années, les Penguins émergeaient comme étant un club étoile et le duo Murphy-Coffey étourdissait largement les défensives adverses. Toutefois, lors de la finale en 1991 contre les North Stars, Murphy s'est littéralement effacé de la feuille de pointage. Celui qui jouait pour les North Stars en début de cette même campagne s'est réveillé lors du match 5 avec quatre mentions d'assistance. Dans le match suivant, les Pens l'emportaient 8-0 alors que Murphy s'est inscrit au pointage avec deux buts et une passe. Il finira la série finale avec 10 points ainsi qu'une bague de la Coupe Stanley au doigt contre son ancienne équipe.




0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

PENGUINS DE PITTSBURGH - 2019-2020

16 contrats à échéances au 2020-06-21.
10 joueurs autonomes au 2020-06-21.
6 joueurs autonomes avec restriction au 2020-06-21.
Dirigé par monsieur Jim Rutherford



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [D] - Justin Schultz 5,5$ M 2017-2020 JA
 [C] - Alex Galchenyuk 4,9$ M 2017-2020 JA
 [G] - Matthew Murray 3,75$ M 2017-2020 JAR
 [C] - Dominik Kahun 0,93$ M 2018-2020 JAR
 [C] - Jared McCann 0,87$ M 2018-2020 JA
 [D] - Marcus Pettersson 0,87$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Juuso Riikola 0,85$ M 2019-2020 JA
 [LW] - Andreas Martinsen 0,75$ M 2019-2020 JA
 [C] - Adam Johnson 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [C] - Thomas Di Pauli 0,7$ M 2019-2020 JA
 [LW] - Joseph Cramarossa 0,7$ M 2019-2020 JA
 [D] - Kevin Czuczman 0,7$ M 2019-2020 JA
 [D] - Zach Trotman 0,7$ M 2019-2020 JA
 [C] - Joseph Blandisi 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [RW] - Ryan Haggerty 0,68$ M 2018-2020 JA
 [G] - Tristan Jarry 0,65$ M 2018-2020 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-23
Début du marché des agents libres : 2020-06-21



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux