Fermer

Publié par mat.para  -  10.Février.2017 - 12:31
6642  
 

Top 5 | Les pires transactions des cinq dernières années effectuées à la date limite à travers la LNH

TOP5.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
La date limite des transactions est une des périodes les plus excitantes pour le partisan de hockey. Pour les organisations, il s'agit de l'occasion rêvée pour compléter les emplettes en prévision des séries. Or, si plusieurs directeurs généraux ont réalisé des coups de maître quelques heures avant la fermeture du marché, certains n'ont fait que nuire au futur de leur propre organisation. Sous le coup de la pression des séries à venir, on évalue parfois mal le personnel et la banque d'espoirs et ce n'est que quelques années plus tard que l'on constate les dégâts. Dans ce top 5, nous vous offrons les pires transactions effectuées dans les heures précédant la fermeture du marché des échanges depuis 2012.

5. Transaction Rangers-Hurricanes

L'an dernier, les Rangers aspiraient aux grands honneurs malgré qu'ils ne tenaient pas la pôle position dans la Métropolitaine. Les Capitals dominaient littéralement la LNH et les Penguins suivaient de très près, effectuant d'ailleurs une remontée après un début de saison laborieux. Devant cette adversité, Jeff Gorton décide de sortir de grand jeu dans le but d'attirer un joueur de premier plan. La défensive était déjà très bien nantie avec en tête de liste, Keith Yandle, Ryan McDonagh et Dan Girardi. L'offensive manquait quelque peu de «punch» et un certain Eric Staal défrayait les manchettes comme étant le joueur le plus convoité de cette période d'échanges. Ce sont les Rangers qui ont mis la main dessus, sans obtenir de rabais de la part de la Caroline:

New York acquiert Eric Staal
Caroline acquiert Aleksi Saarela, choix R2 (2016) et choix R2 (2017)


On s'attendait à beaucoup mieux comme transaction impliquant Staal. Celui-ci n'a pas connu la fin de saison attendue à New York et Aleksi Saarela se fait encore attendre en Amérique, préférant jouer en Finlande, son pays natal. Néanmoins, les Rangers en sortent grands perdants puisque le fameux choix de deuxième ronde remis aux Canes leur aura permis d'acquérir Bryan Bickell et Teuvo Teravainen en provenance de Chicago. Les Rangers ne pouvaient guère le savoir, mais ce n'est qu'après avoir constaté le piètre rendement de Staal que ce choix aurait été pertinent pour l'équipe de la Grosse Pomme. Au final, autant d'excitation à voir Staal enfin quitter la Caroline, pour se retrouver devant une transaction sans saveur, qui aura plus profité aux Canes.

4. Transaction Sabres-Kings

Les Kings sont habituellement tranquilles lors de cette période, optant pour la chimie de l'équipe ou bien en procédant à des transactions mineures pour ne pas chambouler l'équilibre de l'équipe. Or, en 2014, Dean Lombardi a effectué une transaction aux apparences mineures, mais qui s'avèrent aujourd'hui être un vol en soi. Cette transaction a renforcé la profondeur en défensive de l'équipe, ce qui a mené les Kings tout droit à l'obtention de la Coupe Stanley. Sans dire que Brayden McNabb a agi à Los Angeles à titre de sauveur, il offrait toutefois la profondeur nécessaire à la ligne bleue pour espérer mettre la main sur la Coupe, un exploit réalisé en cinq rencontres contre les Rangers.

Los Angeles acquiert Brayden McNabb, choix R2 (2014) et choix R2 (2015)
Buffalo acquiert Nicolas Deslauriers et Hudson Fasching


Un réel vol au final effectué par Lombardi. Deslauriers a présentement de la difficulté à percer l'alignement chez les Sabres et son style de jeu ne lui rapportera jamais plus de 20 points dans la LNH. Quant à Fasching, le jeune attaquant de 21 ans ne casse pas du tout la baraque dans la LAH, présentant un dossier de 3-1-4 en 13 rencontres. Du côté de Los Angeles, McNabb s'implante comme un défenseur robuste, efficace en défensive et en désavantage numérique. Il cumule entre 15 et 17 minutes de temps de jeu et pendant ce temps, il fait sentir ses épaules sur les attaquants adverses. Le choix de deuxième ronde de la même année aura servi à acquérir les services de Marian Gaborik, ce qui donne l'avantage une fois de plus à Los Angeles.

3. Transaction Flyers-Islanders

Les Flyers sont réputés pour donner des contrats astronomiques à des joueurs qui ne méritent pas un tel montant d'argent. Par exemple, Andrew McDonald gagne actuellement 5 M$ par saison, et ce, jusqu'en 2020. Pourtant, le défenseur de 30 ans n'est clairement pas en mesure de s'implanter comme un top 2, n'accumulant jamais plus que 12 points depuis son arrivée chez les Flyers. Malgré tout, il joue entre 18 et 22 minutes en moyenne dans une rencontre. Un salaire comme tel ne peut être laissé sur le banc, mais à quel prix ? C'est donc sans cachette que la transaction ayant mené à son acquisition en 2014 est l'une des pires avant la date limite.

Philadelphie acquiert Andrew McDonald
New York Isl. acquiert Matt Mangene, choix R3 (2014) et choix R2 (2015)


Pour ce qui est de Matt Mangene, inutile d'en parler plus que cela, car le joueur non repêché risque de passer sa carrière dans la LAH. L'attaquant n'est point en mesure d'accumuler plus de 20 points depuis ses débuts professionnels. Le choix de 2015 aura néanmoins servi dans l'acquisition de Johnny Boychuk, une transaction qui fait partie clairement des bons coups de Garth Snow à la barre des Islanders. Quant au choix de troisième ronde en 2014, il a permis aux Islanders de mettre la main tardivement sur Ilya Sorokin, considéré par plusieurs comme le gardien d'avenir à New York, s'il décide de faire le saut en LNH. Snow peut donc remercier Paul Holmgren, directeur général des Flyers à l'époque, pour cette transaction qui a mené à ce chaînon.

2. Transaction Sénateurs-Lightning

En 2013, nous avons été témoins d'un vrai vol en plein jour de la part du Lightning. Cherchant désespérément un gardien partant, Tampa Bay roulait avec trois gardiens numéro deux (même numéro trois) avec Anders Lindback, Mathieu Garon et Cedrick Desjardins. Du côté d'Ottawa, la confiance envers Craig Anderson était indestructible puisqu'il connaissait la meilleure campagne de sa carrière et avec Robin Lehner comme gardien auxiliaire, il y avait peu de place pour Ben Bishop.

Tampa Bay acquiert Ben Bishop
Ottawa acquiert Croy Conacher et choix R4 (2013)


De prime à bord, la transaction semblait honnête puisque Conacher connaissait de loin sa meilleure production en carrière dans la LNH avec 24 points en 35 rencontres. Toutefois, cette saison marquée par le lock-out biaisait clairement les statistiques des joueurs, laissant place à des compteurs éphémères comme l'attaquant qui est maintenant de retour dans l'organisation de Tampa Bay. Quant à Ben Bishop, il s'établit dès lors comme le gardien d'avenir du Lightning. Affichant des statistiques dignes d'un récipiendaire du trophée Vézina, Bishop guide le Lightning vers le sommet dans l'Est. Au final, avec Conacher qui est revenu dans l'organisation sans jamais être en mesure de ne s’établir nulle part, les Sénateurs ont littéralement donné Bishop au Lightning. Ottawa a pu mettre la main sur le jeune Tobias Lindberg à l'aide du choix de quatrième ronde de Tampa Bay. Cependant, il a fait partie de l'entente amenant Dion Phaneuf à Ottawa et Lindberg s'aligne maintenant avec les Marlies de Toronto.

1. Transaction Capitals-Prédateurs

Vous le devinerez, l'une des pires transactions de la dernière décennie s'est déroulée aux dernières heures de la date limite en 2013 par nul autre que George McPhee. Ce nom ne vous dit rien ? Pourtant, ce sera lui qui aura comme mission de bâtir les Golden Knights et on espère fortement qu'il a appris de ses erreurs. Au cours de cette saison raccourcie par le lock-out, les Capitals entraient dans les séries à titre d'aspirants sérieux et le plan de l'équipe était d'aller se chercher de la profondeur. Jamais McPhee ne se serait imaginé qu'une telle transaction passerait à l'histoire, et ce, pas pour les bonnes raisons.

Washington acquiert Martin Erat et Michael Latta
Nashville acquiert Filip Forsberg


Aujourd'hui, nous observons cette transaction et les bras nous tombent. À l'époque, Forsberg s'alignait en Suède, refusant de se joindre avec les Capitals pour le moment. Il concluait la meilleure saison de sa jeune carrière dans la ligue de Suède. Une fois la transaction effectuée, Forsberg s'amène en Amérique avec les Prédateurs pour y jouer les cinq dernières parties de la campagne. La saison suivante, il poursuit son développement au sein des Admirals de Milwaukee, se faisant rappeler quelques fois par le grand club. À partir de 2014, Forsberg devient le joueur d'impact tant attendu en obtenant soixante points à chacune de ses saisons suivantes. Encore cette saison, Forsberg est la pierre angulaire de l'offensive des Preds. Quant à Erat, il n'a jamais retrouvé sa touche chez les Capitals et son habituel rendement de 50 points chutait drastiquement à 25 après cette transaction. Traînant un lourd contrat de 4,5 M$ par saison, les Capitals étaient pris avec tout en observant l’ascension du jeune Forsberg dans l'Ouest. Michael Latta ne fut qu'un joueur robuste qui, après trois saisons chez les Capitals, est maintenant sous la bannière des Blackhawks après avoir signé chez les Kings cet été.

+4
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux