Fermer

Publié par NashvilleFrance  -  7.Février.2017 - 18:18
1289  
 

Bruce Cassidy, l'intérim en douceur

BOS.jpg
La grosse nouvelle du jour en LNH, c'est bien-sûr le congédiement de Claude Julien, officiellement libéré ce matin par la direction des Bruins. Un choc, bien que ce scénario fut souvent évoqué durant plusieurs mois, voir même au cours de ces dernières années. Finalement, c'est donc passé la mi-saison que Don Sweeney s'est lancé, délogeant Julien pour installer son assistant, Bruce Cassidy, à la barre du navire Boston.

Une décision clairement polémique. D'autant plus qu'en tant que DG de l'équipe, Sweeney porte lui-même une part de responsabilité dans les insuccès des B's cette saison. Auteur de plusieurs décisions contestées (l'échange de Dougie Hamilton étant dans toutes les mémoires), le haut-dirigeant s'est retrouvé visé par les critiques et a donc choisi d'asseoir son autorité en grillant le fusible Julien. Soit; reste donc à savoir par quelle biais cette franchise cherchera à rebondir et quel sera le profil du technicien chargé de raviver la flamme du collectif jaune-et-noir.

Pour l'instant, tous les projecteurs sont donc braqués sur l'homme qui va assurer la transition, ce fameux Bruce Cassidy. Arrivé dans l'équipe technique des Bruins il y a un peu moins d'un an, au poste d'entraîneur associé, notre homme n'est cependant pas un nouveau venu dans l'organisation. Au contraire, celui-ci a officié sur le banc du club-école à Providence (comme assistant, puis entraîneur-chef), pendant près de 8 ans avant de rejoindre la maison-mère il y a quelques mois. Logiquement, il connaît ainsi une bonne partie des joueurs en place du côté de Boston, pour les avoir vu progresser dans les rangs mineurs, avant d'assumer son rôle auprès de Julien tout au long de la saison. Il ne s'agit donc pas tant d'une rupture que d'un changement en douceur, Cassidy affirmant notamment vouloir s'appuyer sur les bases déjà existantes chez les Bruins :

"On ne va pas réinventer la roue" a-t-il expliqué face à la presse, dans des propos repris par Rory Boylen, de Sportsnet. "Je pense qu'il y a déjà des tas de bonnes choses en place. Nous allons simplement essayer de resserrer l'étau dans certaines zones de notre propre camp, pour récupérer la rondelle un peu plus rapidement. En territoire ennemi, il faudra que l'on soit plus opportunistes sur nos chances de marquer. On va bricoler un peu notre jeu en zone offensive, en essayant de faire en sorte que nos avants attaquent davantage le filet depuis le 'half wall', en passant derrière la cage pour forcer l'adversaire à défendre plus devant son but..."

Des ajustements louables, bien qu'ils n'augurent pas de changements majeurs pour ces Bruins version Cassidy. On relèvera notamment que ses propos sur le manque d'opportunisme de Boston font écho à l'une de nos publications datant de novembre dernier, où nous abordions déjà la question des nombreuses chances de marquer générées par l'escouade du Massachusetts. D'ailleurs, du point de vue des analytiques, on notera que le collectif assemblé par Julien fonctionnait relativement bien. Dominant sur le plan du Corsi, avec un PDO qui laissait préfigurer un rebond en matière d'efficacité aux tirs, cet alignement avait des raisons d'y croire sous l'égide de l'entraîneur canadien. Mais finalement, c'est l'option d'une rupture tranquille qui a été préférée par la haute-direction des B's.

La question, désormais, sera donc de savoir ce qui se passera à moyen terme aux abords du TD Garden. S'il semble avoir les faveurs de ses dirigeants (ce qui n'était pas, malgré ses succès, le cas de Claude Julien), Cassidy est un choix entouré de quelques interrogations. Tout d'abord, notre homme n'en est pas à son premier rodéo, puisqu'il a déjà officié sur un banc de LNH au tout début des années 2000. Pendant un an et demi, il s'est ainsi distingué en manœuvrant une équipe des Capitals à la peine, arrivée dans les bas-fonds de la Ligue Nationale suite à son congédiement en 2004. Dans la foulée, Washington a cependant posé les bases de son futur en sélectionnant, l'été suivant, un certain Alex Ovechkin lors de l'encan amateur. Un avenir sans Cassidy donc, qui rejoignit ensuite l'équipe technique des Blackhawks, avant de s'engager comme entraîneur-chef des Kings de Frontenac, en OHL. Écarté de nouveau après une saison et demi dans le junior, il débarque ainsi à Providence, où il s'installera paisiblement comme un technicien reconnu en Ligue Américaine.

Un bilan contrasté, mais qui remonte à plusieurs années maintenant, Cassidy ayant pris du galon depuis ses déboires dans le District de Columbia. À 51 ans, il est aujourd'hui plus expérimenté, fort d'une bonne réputation acquise au fil des ans du côté de la LAH. Peut-être est-ce d'ailleurs son côté formateur qui a incité les Bruins à le mettre en place. Après tout l'organisation compte dans ses rangs plusieurs jeunes éléments (Carlo, Pastrnak, Vatrano, Krug, Subban, Acciari, les deux Miller) susceptibles d'être réceptifs au discours d'un coach que la plupart d'entre eux ont côtoyé à Providence. Cependant, le problèmes des Bruins sont également liés à des vétérans qui semblent avoir du mal à tenir leur rang cette saison, comme Patrice Bergeron, notamment. Ce changement leur donnera-t-il un coup de fouet?

Tout dépendra des choix de la haute-direction des Bruins. Si Cassidy parvient à convaincre sur ses premiers matchs, peut-être pourra-t-il envisager un destin à la Doug Weight, qui a su ressusciter des Islanders en perdition. L'intéressé avoue en tout cas se préparer à assurer la transition avec la même implication qu'un coach arrivé pour du long terme :

"Je vais essayer de ne pas avoir une approche d'intérimaire" a-t-il expliqué, dans propos repris par Sportsnet. "Je vais tenter par tous les moyens d'être un entraîneur-chef."

Le but pour Cassidy sera finalement de trouver un équilibre complexe entre la préservation des aspects positifs du travail effectué en amont par Claude Julien, tout en permettant à ses Bruins de gagner en efficacité dans la zone offensive. Il connaît bien le groupe, il est apprécié de la direction et profite de bonnes fondations stratégiques pour faire son trou. Reste maintenant à apporter un plus, une étincelle qui pourrait lui permettre, selon les plans de la franchise, de changer de statut en fonction des performances de ses troupes. Premiers éléments de réponse dès jeudi, 19h, avec la réception des Sharks de San José.

 Bruins de Boston - ( BOS )

Ass. de l'est


Saison Position LNH Position EST PJ V D OTL PTS % Victoire BP Moy. B.P./match BC Moy. B.C./match
2018-2019 3e 2e 82 49 24 9 107 0.598 257 3.13 212 2.59
2017-2018 4e 2e 82 50 20 12 112 0.61 267 3.26 211 2.57
2016-2017 14e 8e 82 44 31 7 95 0.537 232 2.83 209 2.55

Don Sweeney - Directeur général


+3
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

BRUINS DE BOSTON - 2018-2019

15 contrats à échéances au 2019-07-01.
7 joueurs autonomes au 2019-07-01.
8 joueurs autonomes avec restriction au 2019-07-01.
Dirigé par monsieur Don Sweeney



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2018-2019

 [C] - Marcus Johansson 4,58$ M 2016-2019 JA
 [D] - Charlie McAvoy 0,92$ M 2016-2019 JAR
 [C] - Jakob Forsbacka-Karlsson 0,92$ M 2016-2019 JAR
 [C] - Danton Heinen 0,87$ M 2016-2019 JAR
 [D] - Brandon Carlo 0,79$ M 2016-2019 JAR
 [LW] - Peter Cehlarik 0,74$ M 2016-2019 JAR
 [C] - Noel Acciari 0,73$ M 2017-2019 JA
 [C] - Gemel Smith 0,72$ M 2018-2019 JAR
 [C] - Paul Carey 0,7$ M 2018-2019 JA
 [G] - Malcolm Subban 0,65$ M 2017-2019 JAR
 [RW] - Jordan Szwarz 0,65$ M 2018-2019 JA
 [C] - Mark McNeill 0,65$ M 2018-2019 JA
 [D] - Steven Kampfer 0,65$ M 2017-2019 JA
 [G] - Zane McIntyre 0,65$ M 2017-2019 JAR
 [RW] - Lee Stempniak 0,65$ M 2018-2019 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2018-2019

Début de la saison : 2018-10-03
Fin de la saison : 2019-04-08
Date limite des transactions : 2019-02-25
Début du marché des agents libres : 2019-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2018-2019

Plancher salarial : 58.8 $ M
Plafond salarial : 79.5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux