Fermer

Publié par spectre73  -  13.Janvier.2017 - 12:02
3996  
 

Repêchage de 2007: la fois où les partisans québécois voulaient avoir Angelo Esposito

HCK.jpg
Photo par Alaney2k ©
Le repêchage amateur de la LNH compte plus de 200 sélections par année et dans ce lot, plusieurs joueurs sélectionnés n'ont même pas la chance de porter l'uniforme du club-école de l'équipe qui les repêche. À l'inverse, plusieurs joueurs ont la chance de surprendre et se frayer un chemin vers la LNH. Un choix de 1re ronde a généralement plus de chance de pouvoir s'établir dans la LNH, car les 30 premiers joueurs repêchés sont considérés comme les 30 meilleurs et les équipes n'aiment pas se tromper. Le repêchage de 2007 a été une très bonne cuvée de talent pour la LNH, car pas moins de 94 joueurs ont pu disputer au moins 1 match dans la LNH.

Le nom d'Angelo Esposito est ressorti beaucoup et surtout au Québec, car il est originaire de Montréal. Ce dernier était classé 8e meilleur joueur nord-américain par la centrale de sélection de la ligue et avec raison, car il a cumulé une impressionnante fiche de 246 points en 173 matchs sous les ordres de Patrick Roy avec les Remparts de Québec et 42 points en 35 matchs avec le Junior de Montréal. À ce moment, le Canadien de Montréal possédait la 12e sélection, car l'équipe dirigée par Bob Gainey avait terminé au 19e rang de la ligue. Il possédait également la 22e sélection grâce à l'échange envoyant Craig Rivet aux Sharks de San Jose en retour de Josh Gorges et d’un choix de 1re ronde, donc les partisans étaient cruellement en manque de vedettes québécoises dans l'équipe et ils avaient 2 chances de voir Esposito revêtir le chandail tricolore.

Au 12e rang, Trevor Timmins annonce le nom de Ryan McDonagh alors que 8 rang plus tard, les Penguins de Pittsburgh appelaient Esposito au podium. Bien que les partisans ont été déçus, ils ont quand même pu avoir l'actuel capitaine du Canadien, Max Pacioretty, et ce, sans même se douter de ce qu'il deviendrait au fil des années.

Si 94 joueurs ont pu disputer au moins 1 match, Angelo Esposito n'en fait pas partie et les Penguins n'ont pas semblé avoir beaucoup confiance en lui, car le 26 février 2008, Esposito servait d'appât avec Erik Christensen, Colby Armstrong et un choix de 1re ronde de 2008 pour faire l'acquisition de Maria Hossa et Pascal Dupuis des Trashers d'Atlanta. Après quelque temps passé avec les Wolves de Chicago dans la AHL, les Trashers/Jets ont également baissé les bras avec lui en l'échangeant aux Panthers de la Floride, le 9 juillet 2011 contre Kenndal McArdle. Les Panthers ont décidé de le garder dans la AHL avec le Rampage de San Antonio et ils l'ont même rétrogradé dans la ECHL jusqu'à ce qu'il soit à nouveau échangé le 13 janvier 2012 et cette fois il prend la direction du Texas alors que les Stars ont donné Ondrej Roman pour l'acquérir. Il terminera la saison 2011-12 avec les Stars du Texas, sans toutefois faire une réelle différence pour l'attaque de l'équipe et si bien qu'ils ont décidé de ne pas lui consentir de contrat la saison suivante.

Voyant que ses espoirs d'avoir un avenir dans la LNH étaient pratiquement évaporés, Esposito a décidé de s'exiler en Europe alors qu'il signe un contrat avec les Pelicans de Lahti. À partir de 2012, le québécois a parcouru beaucoup de kilomètres en l'espace de 4 ans, car il a joué en Finlande, en Italie, en Autriche pour revenir en Italie la saison dernière et à chaque fois, il n'a jamais pu s'établir complètement. Cette année, il s'aligne pour le HC Ceske Budejovice en République Tchèque et n'a qu'un but en 9 matchs.

L'ancien médaillé d'or au Championnat du monde junior de 2009 n'aura jamais pu obtenir la chance de jouer dans la LNH alors qu'il fut repêché au 20e rang au total en 2007. Les Penguins ont tout de même retiré des bénéfices avec lui, car il leur a permis de compter sur les performances inspirantes du québécois Pascal Dupuis pendant 8 saisons et demi aux côtés de Sidney Crosby, donc on peut dire que le directeur général Ray Shero a eu un flair hors du commun pour acquérir 2 joueurs exceptionnels avec Esposito comme appât, entre autres.

Bien qu'on croyait à un brillant avenir pour lui, Esposito complétait un trio avec un certain Alexander Radulov lorsqu'il jouait à Québec et plusieurs partisans ont souvent mentionné qu'Esposito profitait littéralement des jeux savants orchestrés par Radulov afin de produire offensivement. On ne peut jamais prédire le destin de chaque joueur sélectionné au repêchage amateur, mais force est d'admettre que Bob Gainey aurait reçu plusieurs critiques de plus s'il avait sélectionné le québécois à la place de l'actuel capitaine des Rangers de New York.


+3
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux