Fermer

Publié par NashvilleFrance  -  9.Janvier.2017 - 12:05
2482  
 

Kirill Kaprizov: regard sur la jeune sensation russe du dernier Mondial junior et son avenir en LNH

Du haut de ses 19 ans, Kirill Kaprizov se présente au monde du hockey comme un cas des plus enthousiasmants. Sélectionné en cinquième ronde lors du Repêchage 2015 (135ème) par le Wild du Minnesota, il se révèle depuis peu comme un espoir plein d'avenir, dans le sillage d'un parcours impressionnant aux derniers CMJ. Avec la Russie, c'est une médaille de bronze que l'ailier est allé s'offrir sur la glace du Centre Air Canada, la belle conclusion d'un tournoi où il aura su compiler des statistiques remarquables: 9 buts et 3 assistances, pour 12 unités en 7 matchs disputés. Véritable leader d'une formation dont il fut le capitaine émérite, Kaprizov ne s'est pas seulement installé comme le meilleur pointeur des Russes, mais aussi comme le joueur le plus prolifique de ce Mondial junior en compagnie d'Alex Nylander, tout en étant, et de loin, le buteur le plus redoutable de cette édition 2017. Une empreinte forte, laissée par un joueur qui déjoue, cette saison, la plupart des pronostics le concernant.

Qu'on se le dise, Kaprizov est avant toute chose un avant de petite taille (5'10'', 192 livres), une étiquette parfois difficile à porter au moment de l'encan amateur et qui a tendance à refroidir quelque peu les dépisteurs. En matière d'intensité défensive, ce modeste gabarit limite logiquement la portée de son jeu, contribuant à faire de lui un joueur plutôt unidimensionnel. Et puis évidemment, il y a cette réputation qui colle aux hockeyeurs russes, tous aussi talentueux qu'imprévisibles, et dont l'intégration sur le circuit nord-américain s'avère parfois assez chaotique. Autant de facteurs qui peuvent expliquer une sélection assez basse, mais qui n'effacent pas l'ensemble de sa remarquable palette offensive. Marqueur prolifique aux CMJ, Kaprizov l'est aussi en KHL, où sa montée en puissance sur le plan numérique a pris de court un grand nombre d'observateurs. Cette saison, il cumule 15 buts et 15 passes pour un total de 30 points en 37 matchs avec le Salavat Yulaev Oufa, solide équipe placée au 5ème rang de l'Association de l'Est. Assez pour se garantir une sélection au match des étoiles de la ligue continentale. Assez, aussi, pour s'inviter au panthéon des jeunes prodiges en KHL. Parmi les top-performeurs de moins de 20 ans, l'espoir du Wild marche en effet dans les pas d'Evgeny Kuznetsov et ses 41 points en 49 matchs en 2011/12 sous la tunique du Traktor Tcheliabinsk. Au même stade, il devance également des joueurs tels que Vladimir Tarasenko ou Artemi Panarin. Autant dire qu'on est là sur du très lourd pour un attaquant aussi peu attendu.

En cela, 2016/17 représente réellement l'année de l'explosion pour Kirill Kaprizov. Mésestimé du fait de ses modestes mensurations, il s'est cependant déjà imposé comme un joueur étoile dans la deuxième meilleure ligue professionnelle au monde. Un exploit de taille, qui démontre à quel point le jeune natif de Novokuznetsk (une ville dont il a déjà défendu les couleurs en KHL avant son transfert vers Oufa l'an passé) est en train de perfectionner son jeu offensif. Logiquement, son instinct de tueur aux abords du filet ainsi que l'étendue de ses habiletés sur le plan des assistances ne demandaient donc qu'à s'exprimer lors des CMJ. Et face à des adversaires plus jeunes et moins expérimentés que ceux qu'il a l'habitude d'affronter, Kaprizov n'a pas manqué de faire comprendre au monde du hockey qu'il est désormais un espoir sur lequel il faudra compter, à l'avenir, lorsqu'il rejoindra la LNH.

Cette transition vers l'Amérique du Nord ne devrait cependant pas se faire dès l'été prochain. C'est même, désormais, une quasi-certitude. En effet, le journaliste suiveur de la KHL Aivis Kalnins nous a récemment appris que le jeune prodige d'Oufa a choisi de demeurer en Bachkirie jusqu'à l'issue de son entente actuelle, soit dès la fin de la saison 2017/18.




À partir de cette date, le Wild se retrouvera alors en position de le mettre sous contrat, renforçant du même coup ses trios avec un bel ajout au potentiel offensif certain et à la créativité débordante. Fait notable par ailleurs, la présence au sein de la banque d'espoirs du Wild de trois capitaines de sélection lors du dernier Mondial junior: Eriksson Ek (Suède), Luke Kunin (États-Unis) et donc, Kirill Kaprizov (Russie). De quoi envisager sereinement l'avenir sur le plan de l'attaque et du leadership.


+3
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 4
#112116

Djbigkane
@Red

Pour espéré a la coupe les Prédateurs devrons se qualifié pour les séries, et c'est loin d'être fait.

Selon moi leur chance est pour être une équipe du Quatrième as. Et il risque de frappé un mur en partant soit Chicago ou San Jose.

@NashvilleFrance
Fischer et Ribeiro 36 ans comme vétérants le reste de l'équipe est quand même jeune le plus vieux attaquant après ses 2 gars là est Neal a 28 ans. La je parle de gars qui on un rôle important.

Défensivement le plus vieux est Subban a 27 ans suivi de Josi a 26 ans, Ekholm 26 ans, Ellis 25 ans forme le top 4 défensif.

C,est devant le filet qui a un vétérant, et je connais pas assez leur relève côté gardien pour dire si y'en a une ou pas.

11.Janvier.2017 - 03:21   
   0  
#112089

CS81
Kaprizov = Un vol du Wild au repêchage.

9.Janvier.2017 - 20:20   
   0  
#112079

NashvilleFrance
@Red

Aaaaah Greenway, mais qu'il a été bon lui au Mondial junior ! ! ! C'est vrai qu'il y a matière à bouger, mais je pense qu'au vu de l'âge de certains attaquants, ils ont intérêt à garder la plupart de leurs jeunes avants, histoire d'en développer quelques uns sur les 2-3 ans à venir. Avec Boudreau aux commandes, cette équipe va me faire cauchemarder longtemps avant de défier Nashville.

9.Janvier.2017 - 15:09   
   +2  
#112076

Red
Leur banque d'espoir peut les amener à transiger pour aller chercher la Cup cette année au vu de la qualité de leur effectif. Quand tu disposes de :

- Kaprizov
- Kunin
- Greenway
- Olofsson
- Sokolov

...tu as de belles monnaies d'échanges!

9.Janvier.2017 - 13:38   
   0  

WILD DU MINNESOTA - 2019-2020

9 contrats à échéances au 2020-06-21.
7 joueurs autonomes au 2020-06-21.
2 joueurs autonomes avec restriction au 2020-06-21.
Dirigé par monsieur Paul Fenton



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [C] - Mikko Koivu 5,5$ M 2018-2020 JA
 [D] - Jared Spurgeon 5,19$ M 2016-2020 JA
 [C] - Luke Kunin 0,93$ M 2017-2020 JAR
 [LW] - Jordan Greenway 0,92$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Matt Bartkowski 0,7$ M 2019-2020 JA
 [C] - Kyle Rau 0,7$ M 2018-2020 JA
 [RW] - J.T. Brown 0,69$ M 2018-2020 JA
 [LW] - Mike Liambas 0,68$ M 2018-2020 JA
 [C] - Sam Anas 0,68$ M 2018-2020 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-23
Début du marché des agents libres : 2020-06-21



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux