Fermer

Publié par mat.para  -  7.Janvier.2017 - 13:28
3470  
 

Top 5 : Les plus grosses surprises cette saison dans la LNH

NHL.jpg
Photo par Elliot ©
Cette année, nous avons droit à plusieurs surprises tant au niveau individuel qu'au niveau des équipes performantes dans le circuit Bettman. En effet, plusieurs séries de victoires ont été notées tant dans l'Association de l'Ouest que dans l'Est. Maintenant que la moitié de la saison est désormais derrière nous, on vous suggère un petit décompte des plus belles surprises vécues jusqu'ici dans la LNH.

5- David Pastrnak, Boston

Le talent de Pastrnak est indiscutable. Ce n'est pas le fait de voir son rendement actuel qui est une surprise, mais bien son retour en force d'une saison de misère l'an dernier. Relégué dans la ligue américaine en milieu de saison l'an dernier pour trois parties, le Tchèque a encaissé le coup, mais sa campagne fut tout de même difficile. Avec 26 points en 51 matchs la saison dernière, il n'affichait pas un rendement attendu, mais à 19 ans, la production se voulait tout de même honnête. Cette saison, l'ancien choix de première ronde de 2014 a littéralement explosé avec 27 points en 34 parties, égalisant par le fait même sa meilleure production en carrière dans la LNH. À seulement 20 ans, Pastrnak surprend du haut de ses 19 buts et il démontre une belle maturité pour son jeune âge. Les blessures l'importunent beaucoup en début de carrière, mais s'il était demeuré en santé, il rivaliserait clairement avec les meilleurs compteurs du circuit. Pas mal pour un jeunot de 20 ans.

David Pastrnak - (RW) - BOS - [ 23 ans ]

1996-05-25, Havirov

Saison EQ PJ B P PTS MoyPts/
match
Minus Salaire moyen
2019-2020 BOS 2 0 0 0 0 0 6,667$ M
2018-2019 BOS 66 38 43 81 1.23 +6 6,667$ M
2017-2018 BOS 82 35 45 80 0.98 +10 6,667$ M

Statistiques générées le 2019-10-16 14:29:18



4- Chad Johnson, Calgary

Acquis lors de la saison morte via le marché des joueurs autonomes à prix modique, Chad Johnson devait endosser le rôle d'auxiliaire à Brian Elliott, acquis via transaction en provenance de St-Louis. Cependant, les Flames n'allaient nulle part en début de saison. La raison des déboires du club demeurait floue: blessure de Johnny Gaudreau, le nouvel entraîneur, les performances pitoyables d'Elliott, etc. Si la première raison peut avoir eu un effet considérable, il n'en demeure pas moins que les piètres performances de Brian Elliot en début de saison ont mené les Flames à la débandade. Du moment que Johnson a pris le contrôle du filet, les Flames se sont mis à gagner. Fut ensuite le retour de Johnny Gaudreau pour conclure le tout et maintenant, les Flames se pointent dans le dessin des séries. Si le système de Glen Gulutzan semble être efficace, on ne peut fermer les yeux sur les performances tout à fait remarquables de Johnson, qui s'est mérité le titre de gardien partant. Bien qu'une certaine rotation soit imposée, Johnson voit plus d'action qu'Elliott et il affiche également un meilleur dossier. Avec une efficacité bien en bas de 0,900, Brian Elliott pourrait bien ne pas être signé à nouveau par l'organisation cet été. Par contre, le jour où Chad Johnson sera gardien partant à temps plein n'est pas encore arrivé, mais il représente une belle surprise jusqu'ici.

Chad Johnson - (G) - UFA - [ 33 ans ]

Saison EQ PJ V D DP Mba JB PctEff Salaire moyen
2018-2019 STL-ANA 19 2 11 0 3.51 1 0.88 1,75$ M
2018-2019 STL-ANA 10 2 6 0 3.57 1 0.881 1,75$ M
2017-2018 BUF 36 10 16 3 3.45 0 0.892 1,25$ M
2016-2017 CGY 40 18 15 1 2.5 3 0.91 1,7$ M

Statistiques générées le 2019-10-16 14:29:18



3- Wild du Minnesota

Un changement d'entraîneur, une signature à rabais et des jeunes qui ont faim, voilà la recette gagnante du Wild cette saison. Actuellement, le Wild se bat avec les Blackhawks pour la suprématie de la division Centrale et malgré une présence en série de justesse l'an dernier, bien malin celui qui croyait que le Wild serait une des équipes les plus dominantes du circuit. Avec les prouesses de Devan Dubnyk et l'apport de chacun en offensive, la troupe de Bruce Boudreau a le vent dans les voiles. Malheureusement, leur série de victoires s'est conclue à 12 en faisant face aux puissants Blue Jackets. Eric Staal semble transformé après une dure saison l'an dernier, ce qui a permis à l'organisation de le signer à bon prix. Deuxième meilleure défensive du circuit, le Wild sera redoutable jusqu'à la fin de la saison et qui sait, peut-être que le chemin en séries sera plus long que l'an dernier. Néanmoins, les performances de l'équipe a de quoi enchanter Boudreau, qui s'est fait montrer la porte assez froidement à Anaheim.

 Wild du Minnesota - ( MIN )

Ass. de l'ouest


Saison Position LNH Position OUEST PJ V D OTL PTS % Victoire BP Moy. B.P./match BC Moy. B.C./match
2018-2019 21e 11e 82 37 36 9 83 0.451 210 2.56 233 2.84
2017-2018 9e 5e 82 45 26 11 101 0.549 250 3.05 229 2.79
2016-2017 5e 2e 82 49 25 8 106 0.598 263 3.21 206 2.51

Paul Fenton - Directeur général



2- Jonathan Marchessault, Floride

Un véritable conte de fées qui se poursuit en Floride pour l'athlète originaire de Cap-Rouge. Perçu comme un bouche-trou dans l'organisation du Lightning, il signe un contrat avec la Floride à l'été. De prime à bord, le troisième trio devait être sa demeure au sein de l'alignement des Panthers avec Aleksander Barkov et Nick Bjugstad comme premiers centres. Les blessures ont joué en la faveur de Marchessault, qui s'est retrouvé sur un premier trio composé de Vincent Trochek et de nul autre que Jaromir Jagr. Muté à l'aile pour la cause, Marchessault subissait tout de même les critiques, soulevant que lorsque les blessés reviendront, il perdra sa place. Il faut dire que le talent offensif de Marchessault était bien connu des partisans québécois en raison de son passage chez les Remparts de Québec, mais au niveau professionnel, jamais Marchessault n'avait eu la chance d'obtenir autant de temps de jeu. Une opportunité que le Québécois n'a pas laissée passée, puisqu'il a trôné longtemps au sommet des compteurs des Panthers avant d'être mis à l'écart en raison d'une blessure. Présentement, il cumule 25 points en 33 rencontres, ce qui est de loin son meilleur cumulatif dans le circuit Bettman. Ses années passées dans la LAH auront servi et malgré le retour des blessés comme Barkov et Bjugstad, Marchessault est toujours sur le premier trio et il ne dérougit point. Depuis son retour de l'infirmerie, il joue en moyenne 19 minutes par rencontre et cumule cinq points en sept parties. Pour une première saison complète dans la LNH, Marchessault en surprend plus d'un et il s'avère être l'une des plus grandes aubaines du circuit et qui plus est, l'une des meilleures signatures de l'été.

Jonathan Marchessault - (C) - VGK - [ 28 ans ]

1990-12-27, Cap-Rouge, QC

Saison EQ PJ B P PTS MoyPts/
match
Minus Salaire moyen
2019-2020 VGK 2 1 0 1 0.5 +1 5$ M
2018-2019 VGK 82 25 34 59 0.72 +2 5$ M
2017-2018 VGK 77 27 48 75 0.97 +36 0,75$ M

Statistiques générées le 2019-10-16 14:29:18



1- Blue Jackets de Columbus

Peu nombreux sont ceux qui auraient pu prédire un tel scénario à Columbus. Après que John Tortorella ait fait un fou de lui à la Coupe du monde, personne ne donnait cher de sa peau cette saison. Il figurait d'ailleurs parmi les entraîneurs les plus à risque de perdre son emploi. C'est avec une équipe sans âme et sans repères que Tortorella s'est aligné l'an dernier et en si peu de temps, il en a fait une équipe dominante. Des joueurs comme Nick Foligno et Brandon Saad, qui avaient perdu toute forme de production offensive, ont retrouvé leur habileté à produire de façon constante. De plus, que dire de l'apport des jeunes Cam Atkinson et Alexander Wennberg, qui sont présentement les deux meilleurs compteurs des Blue Jackets. La troupe de Tortorella peut également se reposer sur un gardien qui s'était fait remarquer par ses prouesses encore plus incroyables lors de la Coupe du monde. En effet, il semble que Sergei Bobrovsky soit en mission cette saison avec les Jackets, lui qui voit énormément d'action devant le filet, mais qui est combien efficace. Aspirant sérieux au Vézina, il affiche cinq victoires de plus que son plus proche rival, tout en accusant une moyenne de buts alloués de 2,03 et une efficacité de 0,930. En si peu de temps, Columbus est passé d'équipe facile à vaincre en une équipe redoutable. D'ailleurs, la série de 16 victoires de suite est un exploit que l'on ne peut assister très souvent et il est bien dommage que le record de tous les temps n'ait été battu. Les Jackets se situent dans une division où la concurrence est très élevée avec des clubs comme Pittsburgh, Washington, New York et Philadelphie. Le fait qu'ils trônent au-dessus de ces puissances est clairement l'une des plus grosses surprises de l'année jusqu'ici.

 Blue Jackets de Columbus - ( CBJ )

Ass. de l'est


Saison Position LNH Position EST PJ V D OTL PTS % Victoire BP Moy. B.P./match BC Moy. B.C./match
2018-2019 13e 8e 82 47 31 4 98 0.573 256 3.12 231 2.82
2017-2018 15e 8e 82 45 30 7 97 0.549 236 2.88 226 2.76
2016-2017 4e 3e 82 50 24 8 108 0.61 247 3.01 193 2.35

Jarmo Kekalainen - Directeur général



Et vous, quelle est votre propre surprise de l'année ?

+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 6
#112040

Djbigkane
Effectivement, y'a quelques ajout qu'il pourrait être fait. Mais un beau top 5 quand même. L'article pourrait s'étirer jusqu'à un top 10 assez facilement en ajoutant Byron, Gagner, Hartnell,

8.Janvier.2017 - 02:10   
   +1  
#112035

Yan99
@Ketchup

C'est pas le coup de Letang le problème. On appel simplement ce phénomène, dans le monde du hockey, un "passage à vide". Faut pas paniquer. Le kid va en marquer encore.

Il faut arrêter de voir le mal là où y'en a pas.

8.Janvier.2017 - 00:09   
   +1  
#112030

Ketchup
reponse : 19 buts en 26 match avant
0 buts 1 passe en 8 match apres.

7.Janvier.2017 - 18:53   
   -4  
#112028

Ketchup
Pastrnak : combien de but avant et combien de but apres la mise en echec vicieuse du joueur des pingouins Letang ?

7.Janvier.2017 - 18:45   
   -4  
#112027

Supersim777
Paul Byron !

7.Janvier.2017 - 14:18   
   +2  
#112026

gérard.blanchard
Vous oublier Sam Gagner, une aubaine et un des meilleurs joueur de Colombus cette saison

7.Janvier.2017 - 14:05   
   +7  

Réseaux sociaux