Fermer

Publié par spectre73  -  14.Novembre.2016 - 11:22
1466  
 

Guy Boucher connaît un bon début de saison, malgré une attaque déficiente de son équipe

OTT.jpg
Photo par Michael Miller ©
Les Sénateurs ne semblent pas en mesure de dénicher l'entraîneur parfait pour leur formation. Depuis 2009, ils ont engagé 4 entraîneurs, notamment Cory Clouston (2009-11), Paul MacLean (2011-14), Dave Cameron (2014-16) et Guy Boucher. Dans la LNH d'aujourd'hui, les dirigeants semblent être rapides sur la gachette lorsque vient le temps d'apporter des changements derrière le banc et parfois, ça fonctionne, mais dans d'autres cas, il y a des joueurs à blâmer. Du côté des Sens, le passé nous indique que le nouveau coach en poste est en mesure de pouvoir classer l'équipe en séries dès sa 1re saison, mais la saison suivante est souvent la plus difficile.

Fini la chaise musicale?

Cette année, le nouveau directeur général, Pierre Dorion a donné sa pleine confiance à Guy Boucher et ce dernier connaît un bon début de saison avec son équipe. À l'image de l'an dernier, les Sens ont une récolte de 9 victoires en 15 matchs et le capitaine Erik Karlsson continue de produire à un rythme effréné. Il y a plusieurs ressemblances avec la dernière saison alors que Dave Cameron avait été en mesure de présenter une fiche de 9-4-2 et cette année, Boucher présente un dossier de 9-5-1.

Dû à des circonstances médicales, Bryan Murray a cédé les rennes de son équipe à Dorion et ce dernier devrait laissé le temps à Guy Boucher de démontrer qu'il peut faire gagner cette équipe. Les Sénateurs ont besoin de stabilité derrière le banc et peut-être que Boucher sera en mesure de passer le cap des 4 saisons dans la capitale nationale.

Le meilleur joueur de l'équipe

Du côté du capitaine, Erik Karlsson est pratiquement un 4e attaquant lorsqu'il est sur la glace et son début de saison est aussi bon que celui de l'an dernier alors qu'il a cumulé 14 points en 15 matchs tandis que cette saison, il a une récolte de 13 points jusqu'à maintenant. Du côté défensif, le défenseur suédois a une fiche de +4 alors que l'an dernier, à pareille date, il affichait +5. C'est donc très similaire du côté de Karlsson et cela démontre que Guy Boucher ne tente pas de changer le style de son capitaine. Actuellement, Karlsson achète le système de son entraîneur et tant qu'il est heureux, Boucher peut avoir la conscience tranquille, car son leader principal doit être de son côté afin de faire progresser l'équipe.

Erik Karlsson - (D) - SJS - [ 29 ans ]

Saison EQ PJ B P PTS MoyPts/
match
Minus Salaire moyen
2018-2019 SJS 79 3 42 45 0.57 +7 6,5$ M
2017-2018 OTT 71 9 53 62 0.87 -25 6,5$ M
2016-2017 OTT 77 17 54 71 0.92 +10 6,5$ M

Statistiques générées le 2019-07-22 01:42:36



L'effet Boucher se fait sentir

Là où il y a une différence notable chez les Sens, comparativement à l'an dernier, c'est au niveau de l'attaque. Dans la saison 2015-16, les Sénateurs avaient déjà marqué 50 buts lors des 15 premiers matchs, mais cette saison, l'attaque est un peu plus tranquille, car ils n'ont enfilé que 35 buts. C'est donc dire que les joueurs achètent le système de jeu de Guy Boucher, car avec 15 buts de moins, ils ont été en mesure de cumuler le même nombre de victoires que l'an dernier.

Sans dire que le système de Guy Boucher est un système défensif, on peut croire que ses joueurs s'appliquent davantage afin de respecter son plan de match. De plus, Cameron a pu compter sur un Craig Anderson en santé mentale et physique l'an dernier, alors que depuis le début de la présente saison, Guy Boucher doit composer avec son gardien #1 qui doit s'absenter à l'occasion pour être au chevet de sa femme qui souffre d'un cancer. Cette situation est hors du contrôle de l'entraîneur qui, malgré tout, a été engagé pour gagner.

Craig Anderson - (G) - OTT - [ 37 ans ]

Saison EQ PJ V D DP Mba JB PctEff Salaire moyen
2018-2019 OTT 50 17 27 4 3.56 2 0.901 4,75$ M
2017-2018 OTT 58 23 25 6 3.24 2 0.898 4,2$ M
2016-2017 OTT 40 25 11 4 2.27 5 0.926 4,2$ M

Statistiques générées le 2019-07-22 01:42:36



Objectif #1: faire les séries

Évidemment, Guy Boucher doit faire en sorte de qualifier son équipe en séries éliminatoires cette saison. Les dernières saisons des Sens ont été marquées d'inconstance et pour remettre l'équipe sur la bonne voie, ça doit passer par une qualification en série. Boucher n'a évidemment pas les éléments pour se rendre jusqu'à la coupe Stanley, à moins d'avoir un parcours cendrillon, mais il a les éléments pour être du tournoi printanier.

Pour atteindre cet objectif, il devra en demander plus de la part de ses leaders offensifs, car actuellement, les Sénateurs ont la 27e attaque de la ligue devant les Canucks, l'Avalanche et les Sabres. En considérant l'instabilité qu'ils ont devant le filet avec Anderson et Mike Condon, les Sénateurs doivent être en mesure de produire offensivement, car ils n'ont pas la défensive ni les gardiens pour leur permettre de voler des matchs à répétition.

Un nouveau groupe d'entraîneur, c'est de l'adaptation pour tout le monde et les résultats se font souvent sentir à partir du mois de décembre, lorsque le personnel d'entraîneur connait bien les effectifs qu'il a sous la main. Les Sénateurs devraient être en mesure de se battre jusqu'à la toute fin de la saison pour une place en série, ce qui ne sera que bénéfique pour les partisans de la capitale nationale.

+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

SÉNATEURS D'OTTAWA - 2019-2020

26 contrats à échéances au 2020-06-21.
12 joueurs autonomes au 2020-06-21.
14 joueurs autonomes avec restriction au 2020-06-21.
Dirigé par monsieur Pierre Dorion



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [G] - Craig Anderson 4,75$ M 2018-2020 JA
 [L] - Clarke MacArthur 4,65$ M 2015-2020 JA
 [C] - Artem Anisimov 4,55$ M 2015-2020 JA
 [L] - Mikkel Boedker 4$ M 2016-2020 JA
 [D] - Ron Hainsey 3,5$ M 2019-2020 JA
 [C] - Jean-Gabriel Pageau 3,1$ M 2017-2020 JA
 [C] - Chris Tierney 2,94$ M 2018-2020 JAR
 [G] - Mike Condon 2,4$ M 2017-2020 JA
 [RW] - Connor Brown 2,1$ M 2017-2020 JAR
 [LW] - Anthony Duclair 1,65$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Mark Borowiecki 1,2$ M 2018-2020 JA
 [G] - Joel Daccord 0,93$ M 2018-2020 JAR
 [RW] - Max Veronneau 0,93$ M 2018-2020 JAR
 [D] - Dylan DeMelo 0,9$ M 2018-2020 JA
 [C] - Logan Brown 0,89$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Thomas Chabot 0,86$ M 2017-2020 JAR
 [C] - Tyler Ennis 0,8$ M 2019-2020 JA
 [D] - Cody Goloubef 0,8$ M 2019-2020 JA
 [LW] - Alex Formenton 0,78$ M 2017-2020 JAR
 [LW] - Rudolfs Balcers 0,76$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Christian Jaros 0,76$ M 2017-2020 JAR
 [C] - Nick Paul 0,75$ M 2019-2020 JAR
 [C] - Filip Chlapik 0,73$ M 2017-2020 JAR
 [RW] - Jack Rodewald 0,73$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Andreas Englund 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [LW] - Morgan Klimchuk 0,7$ M 2019-2020 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-23
Début du marché des agents libres : 2020-06-21



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux