Fermer

Publié par NashvilleFrance  -  31.Octobre.2016 - 12:12
1264  
 

Winnipeg et le piège des revirements

WPJ.jpg
Photo par dan4th/flickr ©
Hier soir, les Sabres sont venus s'imposer sur la glace du MTS Centre (3-1), portés par la vista de Kyle Okposo, auteur d'un doublé. Pour les Jets, il s'agit en revanche d'une nouvelle déception face à un adversaire abordable, alors que les hommes de Paul Maurice laissent ainsi filer de précieux points à l'entame de cette campagne 2016/17. Un coup dur, d'autant que l'attaque des locaux est demeurée assez inoffensive, avec un seul but inscrit dans le troisième tiers-temps, par l'entremise de Nikolaj Ehlers. Insuffisant pour espérer quoi que ce soit. Insuffisant, également, pour gommer les gros défauts affichés par les Jets sur le plan défensif...

Ce nouveau revers a donc été marqué par les lacunes de Winnipeg en zone neutre, en particulier celles du quatrième trio Tanev-Burmistrov-Thorburn qui a passé une sale soirée, dépassé par l'application des Sabres dans les duels. Cette ligne est ainsi impliquée sur le premier, puis le troisième but, l'un des trois équipiers perdant la rondelle assez haut avant de voir les attaquants de Buffalo exploiter les espaces offerts par leurs adversaires, notamment sur le dernier filet où certains joueurs des Jets sont en passe de regagner leur banc. De fait, les fautes d'inattention furent aussi nombreuses que létales pour les manitobains, pourtant dominateurs au chapitre des tirs au but (38 pour eux, contre 28 pour les Sabres) et auteurs des séquences de possession les plus abouties. Mais incapables de les concrétiser, ils se sont ainsi mis dans une position délicate, l'opiniâtreté des partenaires de Kyle Okposo finissant de les achever. Autre illustration avec ce terrible revirement concédé sur le deuxième but, Brian Gionta se retrouvant totalement seul en zone neutre, avant de se ruer sur la cage des Jets en compagnie de Marcus Foligno pour aller défaire, en deux temps, Michael Hutchinson.

Le point le plus épineux pour Paul Maurice et son staff, c'est que ces erreurs ne sont pas des cas isolés. Au contraire, à forces égales, les Jets ont laissé leur lot de revirements depuis le début de saison, avec par exemple ce but concédé face à Dallas, assez similaire à celui de Gionta. À nouveau, le disque est perdu aux abords de la zone offensive et à nouveau, les joueurs de Winnipeg sont agglutinés à proximité de la rondelle avant que celle-ci ne jaillisse en territoire neutre. Les texans profitent alors du vide sidéral laissé dans le camp adverse pour concrétiser un deux contre un, cette fois-ci par l'entremise de Brett Ritchie. Laxisme dans les duels, mauvais placements et circulation du disque stérile, autant de facteurs permettant l'éclosion de ces phases désastreuses, qui ont tôt fait de plomber le jeu mobile développé par les Jets.

Des défauts similaires en jeu de puissance

Ces faiblesses, les pensionnaires du MTS Centre les affichent aussi à 5 contre 4. Pire formation de la ligue en avantage numérique l'an dernier, Winnipeg en arrache toujours dans ce secteur cette saison, pointant au 25ème rang avec un taux de conversion de 12,5%. Et ce, malgré l'apport certain de Patrik Laine et son foudroyant tir sur réception. Hier soir, les Jets ont eu six phases de supériorité alors qu'un joueur de Buffalo se trouvait en prison, toutes soldées par un échec. Plus dur encore face à Edmonton, durant la Classique héritage, où deux buts furent encaissés sur des revirements alors que les Oilers évoluaient en infériorité numérique. Le premier, signé Mark Letestu, résulte d'une passe hasardeuse de Wheeler vers Byfuglien, lequel s'emmêle de suite les pinceaux avant de se voir ravir le disque par l'attaquant albertain, qui file au but. Peu après, au sortir d'un nouveau jeu de puissance infructueux, une erreur individuelle de Kyle Connor permet à Edmonton de remonter tranquillement la rondelle à l'opposée, avant de voir Darnell Nurse, juste revenu de sa pénalité, porter la marque à 2-0. Dans les deux cas, la précipitation et l'urgence des gestes effectués entraînent une perte rapide du puck, fatale au vu des espaces laissés par des Jets alors tournés vers l'attaque.

Le problème est tel que la prise de conscience a été assez rapide du côté de Winnipeg, le twitter officiel de la franchise relayant ainsi l'intervention de Paul Maurice dans la foulée de la défaite face aux Oilers, le technicien expliquant que cette répétition de revirements ne pouvait qu'aboutir à des buts :




Si la circulation du disque chez les Jets est loin d'être médiocre, la finition laisse davantage à désirer. Immanquablement, ces phases de possession inefficaces augmentent l'exposition à de possibles interceptions, aussi bien à forces égales qu'en supériorité numérique. De facto, plus l'équipe enchaîne les jeux de puissance sans marquer, plus les chances de voir un joueur mal doser une passe, casser son bâton sur un tir loupé ou contrôler difficilement la rondelle sont élevées. Pour les manitobains, l'enjeu sera donc de recouvrer enfin une certaine efficience collective sur les phases offensives, en réduisant ainsi les fenêtres d'opportunité pour une soudaine contre-attaque adverse.

 Jets de Winnipeg - ( WPJ )

Ass. de l'ouest


Saison Position LNH Position OUEST PJ V D OTL PTS % Victoire BP Moy. B.P./match BC Moy. B.C./match
2018-2019 12e 5e 82 47 30 5 99 0.573 270 3.29 243 2.96
2017-2018 2e 2e 82 52 20 10 114 0.634 273 3.33 216 2.63
2016-2017 21e 9e 82 40 35 7 87 0.488 246 3 255 3.11

Kevin Cheveldayoff - Directeur général


+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

JETS DE WINNIPEG - 2018-2019

20 contrats à échéances au 2019-07-01.
10 joueurs autonomes au 2019-07-01.
10 joueurs autonomes avec restriction au 2019-07-01.
Dirigé par monsieur Kevin Cheveldayoff



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2018-2019

 [D] - Tyler Myers 5,5$ M 2012-2019 JA
 [D] - Jacob Trouba 5,5$ M 2018-2019 JAR
 [RW] - Kevin Hayes 5,13$ M 2018-2019 JA
 [D] - Nathan Beaulieu 2,4$ M 2017-2019 JAR
 [D] - Ben Chiarot 1,4$ M 2017-2019 JA
 [LW] - Brandon Tanev 1,15$ M 2018-2019 JAR
 [C] - Andrew Copp 1$ M 2017-2019 JAR
 [D] - Joe Morrow 1$ M 2018-2019 JAR
 [C] - Par Lindholm 0,93$ M 2018-2019 JA
 [RW] - Patrik Laine 0,93$ M 2016-2019 JAR
 [D] - Bogdan Kiselevich 0,93$ M 2018-2019 JA
 [LW] - Kyle Connor 0,93$ M 2016-2019 JAR
 [RW] - Logan Shaw 0,68$ M 2018-2019 JA
 [D] - Cameron Schilling 0,65$ M 2018-2019 JA
 [G] - Laurent Brossoit 0,65$ M 2018-2019 JA
 [LW] - Nicolas Kerdiles 0,65$ M 2018-2019 JAR
 [G] - Eric Comrie 0,65$ M 2018-2019 JAR
 [C] - Alex Broadhurst 0,65$ M 2018-2019 JAR
 [C] - Seth Griffith 0,65$ M 2018-2019 JA
 [RW] - Dennis Everberg 0,65$ M 2018-2019 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2018-2019

Début de la saison : 2018-10-03
Fin de la saison : 2019-04-08
Date limite des transactions : 2019-02-25
Début du marché des agents libres : 2019-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2018-2019

Plancher salarial : 58.8 $ M
Plafond salarial : 79.5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux