Fermer

Publié par mat.para  -  20.Septembre.2016 - 03:07
3299  
 

Top 5 des joueurs de soutien que toutes les organisations de la LNH voudraient avoir en leur possession

TOP5.jpg
Photo par Michael Miller ©
Les joueurs de soutien sont très importants au sein d'une organisation, mais ils passent trop souvent sous le radar. La profondeur d'une équipe s'évalue directement par la qualité de ses joueurs de soutien et non par le nombre de ceux-ci. Un joueur de soutien se voit souvent offrir un rôle effacé, soit sur le troisième ou le quatrième trio, mais ce rôle est capital à la réussite d'une équipe. Avec en moyenne 10 minutes de temps de jeu par partie, ils doivent livrer la marchandise à chaque présence, et ce de façon constante, car leur poste peut être très rapidement relégué à un autre joueur, soient plus jeunes ou soient plus talentueux. Ces joueurs de soutien sont souvent des spécialistes dans certaines facettes du jeu, ce qui les rendent indispensables pour une organisation. Par exemple, un joueur qui excelle sur les mises en jeu et sur les bagarres le long des bandes pourrait être un très bon candidat pour jouer en désavantage numérique. Malheureusement, ces joueurs ne terminent pas souvent dans les 20 points, mais ce qu'ils apportent à l'équipe est d'une importance capitale. Voici donc un décompte de cinq joueurs que leur organisation ne pourrait se passer.

5- Antoine Roussel (Dallas)

Le joueur français en sera à sa cinquième saison avec les Stars il n'en demeure pas moins que Lindy Ruff ne pourrait se passer de son avant de puissance. En effet, lors des trois dernières campagnes, Roussel a manqué un faible total de cinq rencontres, affichant toujours présent malgré son style de jeu qui prône la robustesse. Durant ces trois campagnes, Roussel se maintient près des 30 points, ce qui est très bon pour un joueur de troisième trio. D'ailleurs, l'an dernier, sur ses 13 buts, six étaient des buts gagnants. Toujours intense le long des bandes, Roussel n'a pas peur de jeter les gants contre un adversaire. Pour un joueur qui n'a jamais été repêché, il serait difficile pour les Stars de s'en départir, lui qui rend de très bons services jusqu'à maintenant pour l'organisation.


4- Eric Fehr (Pittsburgh)

L'ancien choix de première ronde des Capitals s'est montré très utile et très versatile tout au long de sa carrière jusqu'à maintenant. Que ce soit pour compléter un trio avec Ovechkin, avec Crosby ou bien pour patrouiller le désavantage numérique, Fehr est connu pour être utilisé à toutes les sauces. Après un court séjour avec Winnipeg, il est retourné à Washington en 2012, l'équipe où il a joué la majorité de sa carrière. En 2015, signe une entente de trois ans avec les Penguins. Depuis, que ce soit en saison ou en séries, il s'est avéré être très important pour l'organisation. Parfois muté à l'aile avec Crosby, il tire son meilleur temps de jeu sur le désavantage numérique avec Nick Bonino. Ce duo a neutralisé bon nombre d'avantages numériques durant toute la saison. Il est évident que Fehr trouvera toujours du boulot au travers la ligue, même si sa production offensive n'est pas digne d'un choix de première ronde. Il a su s'établir comme un excellent joueur de soutien.


3- Brian Boyle (Tampa Bay)

Le joueur de centre format géant excelle au rang des mises en jeu et il n'est pas rare de le voir en fin de partie pour réaliser cette facette de jeu avec brio. Depuis qu'il a quitté les Rangers au profit des Bolts, Boyle patrouille soit le troisième ou le quatrième trio, récoltant tout de même une quinzaine de buts. À 6pieds7, il a une portée importante en zone défensive et c'est ce qui le rend efficace dans cette facette du jeu. L'an dernier, Boyle était utilisé autant en avantage qu'en désavantage numérique. Sa polyvalence vient surtout de son gabarit, puisqu'en avantage numérique, il voile très bien la vue du gardien de ses 243 livres. L'ancien choix de première ronde s'avoue être un prototype de joueur rare, lui qui affiche un des gabarits les plus imposants de la ligue, mais n'a toutefois pas affiché une production comme on l'espérait. Néanmoins, les Bolts ne devraient pas s'en départir de sitôt, lui qui rend de très grands services à l'organisation.


2- Andrew Cogliano (Anaheim)

Un des joueurs le plus polyvalent et le plus efficace de la ligue se trouve à Anaheim en Andrew Cogliano. En effet, l'homme de fer n'a pas raté une seule rencontre depuis qu'il est dans le circuit Bettman. La seule saison où il n'a pas disputé 82 rencontres est celle de 2012, ralentie par un lock-out. Cogliano alterne souvent de trio en trio, mais il demeure très efficace à toutes les sauces. Surtout utilisé en désavantage numérique, il est un as des bagarres le long des rampes, mais lorsque vient le temps de relancer la paire Getzlaf-Perry, Cogliano affiche présent. C'est un trois millions bien investis dans son cas, puisque toutes les organisations sans exception désireraient avoir un joueur de soutien aussi utile que lui. L'ancien choix de première ronde des Oilers peut facilement terminer une saison dans les 30 points, avec un temps de jeu moyen de 14 minutes.


1- Jason Chimera (New York Isl. )

Le vétéran ailier ne ralentit malgré ses 37 ans et il est considéré à travers la ligue comme un joueur de soutien très fiable. Même à son âge, il est rarement blessé et peut récolter une trentaine de points par saison. Ayant disputé une bonne partie de sa carrière à Washington, sur le troisième trio, sa vitesse lui permettait d'être redoutable en contre-attaque, mais il se servait plus de cette habileté pour revenir dans sa zone défensive tout en ne se compromettant pas. Tout au long de sa carrière, Chimera n'est pas resté joueur autonome très longtemps, car sa polyvalence et son efficacité étaient et est toujours très recherchés chez les organisations de la LNH. L'ancien choix de cinquième ronde des Oilers en sera à sa 14e saison dans le circuit Bettman et il sera intéressant de voir comment les Islanders comptent l'utiliser, lui qui peut autant compléter un deuxième trio que de solidifier un troisième ou un quatrième. À 2,25 M$ par saison, les Islanders ont très bien fait d'aller chercher ce joueur autant capable de jouer en avantage qu'en désavantage numérique et qui est également excellent le long des rampes. Sa rapidité sera un plus pour l'équipe new-yorkaise.



+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 2
#110109

mat.para
Il etait considéré. Toutefois, comme il a joué la majeure partie de la dernière campagne au sein des premiers trios, son rôle était beaucoup plus grand que celui de joueurs de soutien

20.Septembre.2016 - 12:50   
   0  
#110108

matt1991
Il aurait pu ajouter leo komarov qui joue dans toute les situations et produit énormément vu son talent naturel

20.Septembre.2016 - 10:07   
   0  

Réseaux sociaux