Fermer

Publié par Makaveli  -  19.Juin.2015 - 14:13
2385  
 

En route vers le repêchage : Espoirs de la LHJMQ

REP.jpg
Photo par Arnold C
Troisième partie:
Voici les dix hockeyeurs les plus prometteurs dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, en vue de prochain encan amateur.

1. Timo Meier, Mooseheads d'Halifax:
L'ailier de puissance a fort probablement été l'un des espoirs avec la meilleure progression cette année. En fait, après des débuts plutôt modestes, l'avant suisse a brûlé le circuit Courteau en compagnie de son coéquipier, Nikolaj Ehlers. Ceux-ci ont fait la pluie et le beau temps, tout au long de la saison régulière, aussi bien qu'il a terminé avec une fiche de 44 buts et 46 passes en 61 affrontements. Il n'a pas peur d'amener la rondelle au filet grâce à son imposant physique. De plus, il est très intelligent sur la surface glacé dans le but de repérer les espaces libres. Autrement dit, il est capable de créer d'innombrables occasions de marquer. Dans les rangs supérieurs, Meier pourrait être déployé dans plusieurs facettes de jeu par ses entraineurs, tant défensivement qu'offensivement. À 6'1" et 209 livres, il a vraiment un arsenal complet pour faire saliver les artisans de la LNH.

2. Jakub Zboril, Sea Dogs de Saint John:
Le défenseur d’origine tchèque est encensé par de nombreux recruteurs en raison de son jeu d’ensemble. Plus clairement, il représente sans aucun doute un pari peu risqué qui pourrait rapporter beaucoup le jour du repêchage. Zrobil est décris comme un hockeyeur complet capable d’accomplir toutes les petites choses qui permettent à son équipe de remporter la victoire. Il n’a pas peur d’appliquer de bonnes mises en échec en plus d’avoir à quelques occasions prêter main-forte à ses coéquipiers. Il dispose d’une excellente frappe de la pointe qui trouve généralement la cible. Disons que son lancé semble être son meilleur atout. Son coup de patin n’est pas le plus rapide, mais il se débrouille plutôt bien surtout grâce à son bon positionnement. Il adore appuyer l’attaque et il est rarement pris à contrepied. Autrement dit, il est excelle dans les trois zones de la patinoire. Très habille avec la rondelle du même coup il n’a pas peur d’être en possession de celle-ci. À son année recrue, il a terminé la saison régulière avec un dossier de 33 points, dont 13 buts, en 44 rencontres avec les Sea Dogs. Il a également fait des apparitions avec son pays au championnat des moins de 18 ans. Niveau des comparaisons, plusieurs citent les noms de Dan Hamhuis et Keith Yandle.

3. Thomas Chabot, Sea Dogs de Saint John:
Le partenaire à la défense de Jakub Zboril sera en forte demande en raison de son jeu d'ensemble. Il est très bon dans les deux sens de la patinoire et, du même coup, est capable de prendre de nombreuses responsabilités. Tout comme son coéquipier, il n'a aucun complexe lorsque son nom est appelé à l'attaque. D'ailleurs, c'est probablement cette facette qui prédomine dans son jeu. Chabot est excessivement fluide et rapide sur la patinoire. Une bonne vue d'ensemble, le jeune homme est en mesure de faire des incursions dans la zone adverse avec brio. De plus, il est rarement pris à contrepieds. L'an dernier, l'arrière de 6'2" et 180 livres a cumulé un dossier de 41 points, dont 12 buts, en 66 rencontres. Tout comme Zboril, il est dans la même classe que Keith Yandle.

4. Evgeny Svechnikov, Screaming Eagles du Cape Breton:
L’attaquant russe au gabarit imposant impressionne par sa stature ainsi que ses qualités avec la rondelle. Son lancé est sans aucun doute sa plus grande force, alors qu’il a terrorisé tout au long de la saison les gardiens de la LHJMQ. Les recruteurs croient d’ailleurs que son tir est d’une qualité incomparable, du moins dans les circuits juniors. Il n’a pas peur de contrôler la rondelle dans les endroits restreints. Son physique l’aide énormément afin de protéger la rondelle. D’autre part, Svechnikov est pour sa grosseur rapide sur patin. Il a sans contredit toutes les qualités dans l’optique de devenir un attaquant de puissance dans les hautes sphères du hockey professionnel. À l’encontre de certains joueurs émanent de l’Europe, l’ailier de 6’3’’ et 205 livres n’est pas effrayé lorsque le jeu devient plus robuste. De plus, il peut se salir le bout du nez devant le filet adverse. Il peut marquer un but de plusieurs façons grâce à ses grandes habilités. Cette saison, le joueur des Screaming Eagles a amassé un excellent dossier de 32 buts et 46 mentions d’assistance en 55 rencontres. Il a ajouté quatorze points durant les éliminatoires. Certains le comparent à Corey Perry ou Dany Heatley dans ses meilleurs moments.

5. Jeremy Roy, Phoenix de Sherbrooke:
L'habille défenseur est sur le radar de plusieurs équipes de la Ligue nationale de hockey depuis quelques mois, surtout celles qui sont à la recherche d'un arrière purement offensif. Malgré une blessure qui l'a ralenti, Roy a été en mesure de cumuler d'excellentes statistiques avec son club junior comme en fait foi sa fiche de 43 points en 46 matchs. Ses entraineurs lui ont également remis le titre d'assistant-capitaine, alors qu'il a fait preuve de "leadership" durant la dernière année. Son QI hockey est très élevé comparativement à ses pairs. Combiné à son intelligence, il a un instinct très développé qui lui permettront de se hisser parmi les trente meilleurs espoirs du prochain encan amateur. Une comparaison flatteuse, puisque Roy est comparé à Ryan Suter, du Wild du Minnesota.

6. Daniel Sprong, Islanders de Charlottetown:
Le Néerlandais d’origine est louangé par une multitude de recruteurs. Certains d’entre eux croient même qu’il pourrait représenter le vol du repêchage s’il n’est pas sélectionné plus tôt. Ils expliquent que l’ailier au gabarit respectable est très explosif sur la patinoire et il adore amener la rondelle au filet. Son agilité est sans aucun doute l’un de ses plus grandes qualités. Il est en mesure de changer de direction rapidement avec et sans la rondelle dans le but de distancer ses adversaires. De plus, il maitrise le palet avec une précision chirurgicale. À certaines occasions, il peut transporter le disque d’un bout à l’autre de la surface glacée. Pour mettre la touche finale, il utilise son lancé des poignets vifs et précis. Il est électrisant, animé et inspirant lorsqu’il chausse les patins. Ses entraineurs ainsi que ses coéquipiers ventant son éthique de travail à l’extérieur de l’aréna ce qui est remarquable pour un joueur d’âge junior. En plus d’être un excellent marqueur, Sprong est capable d’effectuer de belles mises en scène pour ses compagnons de trio. Niveau défensif, il démontre de belles intentions. Il tente de revenir rapidement dans sa zone dans l’optique d’aider ses défenseurs. À certaines occasions, il va même se sacrifier pour bloquer un lancé de la pointe. Cette année, il a réussi à faire scintiller la lumière rouge à 39 reprises en plus d’être complice sur 49 buts des siens. Il a donc terminé la saison avec un bilan de 88 points en 68 rencontres. Son style de jeu est similaire à ceux de Phil Kessel et Alexander Semin.

7. Filip Chlapik, Islanders de Charlottetown
Le joueur de 18 ans a connu une excellente campagne avec une équipe surprenante, bien qu'il a terminé sa récolte avec un dossier de 75 points en 64 rencontres. Un travailleur acharné et très minutieux, Chlapik peut être employé dans de nombreuses situations de jeu. Son coup de patin est vraisemblablement sa principale lacune, quoi que les recruteurs croient qu'il pourra améliorer cette facette dans les prochains mois. Dans l'ensemble, il pourrait devenir un centre de deuxième trio avec des qualités d'un joueur défensif. Tel que mentionné plus tôt, il est très responsable défensivement en plus d'exceller dans le cercle des mises en jeu.

8. Anthony Beauvillier, Cataractes de Shawinigan:
Le diminutif attaquant est sans contredit l'un des joueurs les plus talentueux dans le circuit Courteau. Il offre un mélange de rapidité et d'un savoir-faire avec la rondelle. Son petit gabarit ne semble pas l'empêcher de connaitre du succès, puisqu'il a été l'auteur de 42 buts et 52 mentions d'assistance pour 94 points en 67 parties. Cette récolte l'a d'ailleurs hissé parmi les meilleurs marqueurs de la LHJMQ, en saison régulière. Son centre de gravité bas l'avantage lorsque vient le temps de protéger la rondelle. Il est tenace, possède une bonne force de caractère et il n'a pas peur de se diriger dans les endroits payants. Son lancé des poignets et frappés sont très précis, par conséquent il ne peut pas être laissé à découvert. Il devra certainement ajouter de la masse musculaire, s'il veut percer dans la LNH.

9. Nicolas Meloche, Drakkar de Baie-Comeau:
Le défenseur de 6'2" et 198 livres est reconnu comme un arrière au caractère robuste capable d'effectuer une excellente première passe. Un joueur très prisé dans les niveaux professionnels en raison de son habilité à dégager le devant du filet. De plus, il n'a pas peur de venir défendre ses coéquipiers comme en fait la preuve son total de 99 minutes de pénalité. Il dispose de l'une des plus puissantes frappes de cet encan amateur. Il a d'ailleurs réussi à tromper la vigilance d'un gardien à dix reprises en plus d'être complice sur 24 buts des siens. Il devra travailler sur son coup de patin, malgré qu'il est plus souvent qu'autrement en bonne position défensive.

10. Gabriel Gagne, Tigres de Victoriaville:
Gabriel est l'un des espoirs les plus intriguant dans ce repêchage à cause son énorme gabarit. En fait, il fait osciller la balance à 186 livres et fait dérouler le ruban à mesurer jusqu'à 6'5". Il est conscient que ce physique pourrait lui permettre d'accéder aux plus hautes sphères du hockey. C'est pourquoi il l'utilise de façon efficace devant le filet et sur le long des rampes. Il n'a pas cumulé les statistiques les plus impressionnantes, néanmoins il crée énormément d'espace pour ses compagnons de trio. Autrement dit, il n'obtient pas toujours la reconnaissance de son dur labeur. S'il améliore son jeu dans les deux sens de la patinoire en plus d'ajouter un autre embrayage, il pourrait connaitre beaucoup de succès dans la continuité de sa carrière professionnel.

Espoirs WHL

Espoirs OHL

+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponse : 1
#95722

Stamkosfan
Etre bergevin je ferais deux choses
1- échanger tinordi au coyote de Phoenix pour le 1er choix 2015 des hawks
2- échanger eller contre deux choix de 2e ronde 2015 des flames (45 et 53)

Choix no 25 = Anthony beauvilier
Choix no 30 = Nicolas Meloche
Choix no 45= Jonathan Ek-Erikson ou Gabriel Carlson
Choix no 53= Gabriel Gagné
Voilà mes choix et mes échanges pour le draft 2015 . Alors quand pensez-vous?

19.Juin.2015 - 18:48   
   -1  

Réseaux sociaux