Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par mat.para  -  17.Décembre.2016 - 16:47
2918 
 

Top 15 des meilleurs anciens attaquants de la LNH agissant dans la KHL cette saison

KHL.jpg
Photo par Dan4th Nicholas ©
La KHL, deuxième ligue en importance dans le hockey professionnel, regroupe beaucoup d'anciens joueurs du circuit Bettman qui ne sont plus en mesure d'obtenir de contrat en Amérique du Nord. Également, on y retrouve de nombreux joueurs russes qui rentrent à la maison après un parcours glorieux ou misérable dans la LNH. Dans une ligue où la parité est moins importante, les joueurs qui s'alignent dans la KHL et qui possèdent une expérience importante dans le hockey nord-américain sont très avantagés. Par contre, plusieurs Russes attirent le regard des recruteurs sans même avoir foulé une surface américaine. Ici, nous aborderons ces anciens attaquants de la LNH qui roulent maintenant leur bosse en Russie et qui s'imposent offensivement au pays de Putin.

15. Sergei Kostitsyn

L'ancien joueur du Canadien est en voie de connaître l'une des meilleures saisons de sa carrière dans la KHL, lui qui y joue depuis 2013. Chaque saison est un nouveau départ pour Kostitsyn puisqu'en quatre saisons en Russie, il a changé autant de fois d'équipe. L'attaquant avait connu un certain succès dans la LNH, mais des frasques hors glace ont eu raison de sa présence dans le circuit Bettman et il a pris la décision d'aller en KHL. Le frère d'Andrei a tout de même disputé 353 rencontres dans la LNH, récoltant au passage 176 points. Il a cependant connu plus de succès chez les Prédateurs plutôt que chez le Canadien. Cette année, il s'aligne avec le Dynamo de Minsk.

Cette saison: 30 parties, 4 buts-17 passes

14. Alexander Perezhogin

Un autre ancien du Canadien, mais qui n'a pu s'implanter comme l'organisation l'avait tant vanté. L'ancien choix de première ronde du Canadien en 2001 n'a disputé que 128 rencontres (34 points) dans la LNH, tous pour le tricolore. Voyant qu'il tardait à faire sa place, il a décampé en Russie où il s'aligne dans la KHL depuis 2007. Il en est à sa septième saison avec l’Omsk d'Avangard après trois saisons chez le Ufa Salavat Yulayev. Perezhogin affiche une production très stable en Russie, mais rien pour attirer les yeux d'un recruteur qui souhaiterait lui donner une seconde chance.

Cette saison: 40 parties, 13 buts-8 passes

13. Pavel Datsyuk

Un début de saison de feu démontrait que ce vétéran de la LNH en avait encore dans le ventre. Ces derniers temps, Datayuk a ralenti en raison d'une blessure qui lui a fait rater plusieurs rencontres. En compagnie de Kovalchuk et de Shypachyov, son trio terrorise les gardiens de la KHL. L'ancien attaquant prolifique des Red Wings en est à sa première saison chez lui, en Russie, depuis qu'il s'est retiré de l'action dans la LNH. Après 953 rencontres et totalisant 918 points en carrière sur le sol américain, c'est dans son pays natal qu'il a décidé de conclure sa majestueuse carrière. Le SKA de St.Petersburg peut se compter chanceux d'avoir pu mettre la main sur Pavel Datsyuk, déjà que leur alignement se voyait être assez dominant avant son arrivée avec des joueurs comme Dadonov, Shypachyov, Kovalchuk et Voynov.

Cette saison: 26 parties, 7 buts-15 passes

12. Jonathan Cheechoo

Celui qui relique une saison de 56 buts en carrière ne peut toutefois pas se vanter d'avoir pu maintenir la cadence. En effet, Jonathan Cheechoo est considéré comme l'un des plus impressionnants feux de paille que la LNH a connus. Cet attaquant a connu deux excellentes saisons avant de signer un lucratif contrat pour ensuite disparaître complètement. La descente fut rapide: du premier trio des Sharks au quatrième en deux saisons, échangé aux Sénateurs où il ne fit strictement rien pour terminer sa carrière dans la LAH sans même espérer revenir dans la grande ligue. Depuis 2013, il s'aligne dans la KHL et il maintient une production d'environ une quarantaine de points par saison. On est bien loin des 93 points en 2005 chez les Sharks. Cette année, à 36 ans, il enfile le maillot du Slovan Bratislava et est en voie de connaitre sa pire saison en KHL.

Cette saison: 40 parties, 9 buts-13 passes.

11. Sergei Plotnikov

Celui que l'on vantait comme étant le prochain Evgeny Malkin à Pittsburgh n'aura été qu'un pur échec pour les manchots, qui ont fini par l'échanger en Arizona. Depuis 2009, l'athlète russe s'alignait dans la KHL, mais son nom circulait beaucoup pour faire ses débuts sur le sol américain. Après que les Penguins mirent la main dessus, l'attaquant n'a jamais pu prouver qu'il était destiné à une belle carrière dans le circuit Bettman. Après une seule saison, cumulant trois maigres passes en 45 rencontres, il retourne dans son pays pour s'aligner avec le SKA de St.Petersburg. Il connait présentement une bonne saison, sa meilleure depuis ses débuts en KHL. L'expérience américaine lui aura servi, notamment pour démontrer que malgré son physique imposant, il n'était point destiné à une carrière ici.

Cette saison: 36 parties, 10 buts-15 passes

10. Martin St-Pierre

L'attaquant ontarien n'a pas connu une longue carrière dans la LNH avec ses 35 rencontres. Toutefois, St-Pierre ne s'est jamais fait donner une chance de se prouver, lui qui était dominant pendant de longues années dans la LAH. Plusieurs fois premier compteur de la ligue américaine, St-Pierre a disputé quelques parties avec les Blackhawks, les Bruins, les Sénateurs et pour n'en disputer qu'une seule avec le Canadien. Touchant des salaires de ligue américaine malgré ses performances plus qu'excellentes, il déménage dans la KHL en 2013. Depuis deux saisons, il s'aligne avec le Astana Barys et il a déjà surpassé sa production de 24 points l'an dernier.

Cette saison: 33 parties, 10 buts-15 passes

9. Maxime Talbot

Le ''guerrier'' québécois en est à sa première saison après qu'aucun club de la LNH ne lui consente de contrat pour l'actuelle saison. Une situation qui pourrait bien changer l'an prochain puisque Talbot connait du succès l'autre côté du monde. Après avoir passé la majorité de sa carrière à Pittsburgh, où il a connu du succès, Talbot s'est promené de Colorado à Boston, en passant par Philadelphie. Cette saison, il revêtit le gilet du Lokomotiv de Yaroslavl et est deuxième compteur de l'équipe. À 32 ans, il est dur de croire que sa carrière en sol américain est terminée, lui qui peut s'avérer être une belle option pour un club qui veut un joueur de série comme lui.

Cette saison: 39 parties, 12 buts-13 passes

8. Rob Klinkhammer

Cet attaquant a fait pas moins de trois clubs en 2013 pour ainsi quitter la LNH l'an dernier alors qu'il s'alignait avec les Oilers. En 193 parties dans la LNH, il a cumulé 43 points. Cette saison, il s'est fait offrir un essai avec les Stars, mais cela n'a pas fonctionné. Le Dynamo de Minsk lui a donc consenti un contrat et il a plié bagage pour la Russie. Klinkhammer, 30 ans, est considéré comme un simple joueur de troisième trio en Amérique du Nord et comme plusieurs joueurs peuvent faire son travail, il serait surprenant de le revoir ici.

Cette saison: 35 parties, 15 buts-12 passes

7. Nikita Filatov

L'un des plus gros flops que la LNH a connu enfile le maillot du Lada Tolyatti cette saison, sa huitième en KHL. Filatov a changé d'équipe presque toutes les saisons là-bas, ce qui n'est pas surprenant vu le problème d'attitude connu chez lui. L'ancien choix de première ronde des Blue Jackets n'a jamais su s'implanter dans la grande ligue, cumulant que 14 points en 58 rencontres en carrière. En Russie, il est souvent blessé et n'affiche pas la production qu'on espérait de lui à sa sélection par Columbus. Il est néanmoins en train de connaitre sa meilleure production, puisqu'il ne s'est pas encore blessé cette saison.

Cette saison: 41 parties, 14 buts-15 passes

6. Maxim Afinogenov

Vous avez bien vu, l'ancien joueur des Sabres de Buffalo joue encore et il se trouve au 27e rang des compteurs de la KHL à 37 ans. Afinogenov a joué sa carrière à Buffalo et après une seule saison chez les Thrashers d'Atlanta, il quitte l'Amérique pour ne plus y revenir. Après trois ans chez le SKA, il en est à sa quatrième saison chez le Vityaz Chekhov. Fait étonnant, la production offensive d'Afinogenov était plus importante dans la LNH que dans la KHL, un inversement de situation comparativement à plusieurs joueurs qui se joignent à un club de la Russie. Avec des productions constantes près de 30 points, il est tout de même encore en mesure de guider son équipe puisqu'il est deuxième compteur de son club.

Cette saison: 40 parties, 13 buts-15 passes

5. Peter Regin

Anciennement repêché par les Sénateurs, l'attaquant de 30 ans a disputé 243 parties dans la LNH, cumulant 67 points. Les Sénateurs disaient un grand bien de cet attaquant, mais il n'a jamais pu s'élever plus haut que le rang de troisième centre. Il a ensuite enfilé subséquemment le gilet des Islanders et des Blackhawks. Depuis deux ans, il s'aligne chez le Jokerit d'Helsinki, une équipe d'expansion de la KHL. Il y maintient une production en moyenne de près de 50 points et il est actuellement premier compteur de son équipe.

Cette saison: 36 parties, 13 buts-16 passes

4. Gilbert Brule

Un autre ancien choix de première ronde des Blue Jackets se trouve en Russie chez le Nizhnekamsk Neftekhimik. Il fut d'ailleurs échangé cette saison puisqu'il a entamé la saison chez le Zagreb Medvescak. Brule était un joueur très complet à ses années juniors, mais en 299 matchs dans le circuit Bettman, il n'a pu cumulé qu'un faible total de 95 points. Depuis 2014, il s'aligne en KHL et sa production, très basse à sa première saison, tend à augmenter d'année en année. À 29 ans, il serait surprenant de le revoir dans la LNH un jour. Sa dernière présence en sol américain remonte à 2013 alors qu'il portait le maillot des Coyotes de Phoenix.

Cette saison: 37 parties, 16 buts-17 passes

3. Nigel Dawes

L'ancien choix de cinquième ronde des Rangers en 2003 n'a disputé que 212 parties dans la LNH, totalisant 84 points. Sa carrière nord-américaine s'est déroulée dans la LAH, mais après avoir changé d'adresse à de multiples reprises, il a décidé de plier bagage pour la Russie en 2011. Passant des Rangers aux Coyotes, pour ensuite disputer une saison complète chez les Flames, il est ensuite envoyé chez les Thrashers, mais demeure dans la LAH. Le Canadien en avait fait l'acquisition cette saison-là, mais en quatre rencontres, il n'a inscrit aucun point. Il connaissait néanmoins du succès chez les Bulldogs. Depuis, il s'aligne avec le Barys Astana depuis 2011 et sa production offensive est en constante hausse, débutant à 34 points pour monter à la mi-cinquantaine lors des deux dernières saisons. Dawes est neuvième compteur de la ligue cette saison, comptant même plus de points que Yevgeni Dadonov.

Cette saison: 38 parties, 22 buts-15 passes

2. Linus Omark

L'attaquant suédois possède un réel potentiel, mais n'a jamais pu le prouver vraiment dans la LNH. Limité à 79 parties dans le ''show'', Omark cumule 32 points avec les Oilers et les Sabres. Avec une production offensive bien présente dans la LAH, on en peut en dire autant dans le circuit Bettman, mais il faut dire que les Oilers, entre 2010 et 2014, n'étaient pas les maîtres du développement chez les jeunes joueurs. Malheureusement, la ligue a perdu un bon espoir et depuis trois ans, Omark domine la KHL. À ses deux premières saisons, il a totalisé 47 et 57 points. Cette saison, il va clairement dépasser ce total, lui qui se situe au septième rang des compteurs de la ligue. À 29 ans, bien des gens souhaiteraient son retour dans la LNH. Il enfile le maillot du Ufa Salavat Yulayev et récolte en moyenne un point par partie.

Cette saison: 40 parties, 9 buts-32 passes

1. Ilya Kovalchuk

Le deuxième compteur de la KHL connait une hausse fulgurante de sa production offensive cette saison et bien que plusieurs croient qu'il se donne plus pour décrocher un contrat dans la LNH, l'explication est fort simple: le SKA possède de loin l'offensive la plus terrifiante de la KHL. Appuyé par des joueurs tels que Shipachyov, Datsyuk et Dadonov, Kovalchuk va certainement connaître sa meilleure campagne depuis son arrivée avec le SKA en 2012. Toutefois, les rumeurs sont persistantes quant à un retour en sol américain pour Ilya Kovalchuk. L'ancien premier choix des Thrashers est maintenant âgé de 33 ans et s'il ne signe pas d'extension de contrat en Russie, les 30 équipes de la LNH devront voter quant à sa réintégration au sein des Devils, puisqu'il s'était retiré au New Jersey.

Cette saison: 39 parties, 22 buts-31 passes

Mis à part les attaquants, plusieurs anciens défenseurs de la LNH démontrent leur savoir-faire en Russie. Voici un court décompte de ces défenseurs qui affichent un dossier intéressant:

Matt Gillroy (7 buts-27 passes)
Slava Voynov (9 buts-19 passes)
Marc-André Gragnani
(1 but-21 passes)
Sami Lepisto
(5 buts-16 passes)

+2
  
Tags : KHL Stats Top 15 

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!