Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par mathieu.choquette-scott  -  15.Novembre.2016 - 11:17
1334 
 

Comment performent les nouveaux entraîneurs-chefs dans la LNH depuis le début de saison?

NHL.jpg
Photo par Michael Miller ©
C'est bien connu, dans la LNH, le poste d'entraîneur-chef est souvent le premier affecté par les mauvaises performances d'une équipe. Que ce soit en pleine saison ou au courant de l'été, les différents coachs de la LNH ne sont jamais à l'abri d'un congédiement en cas de mauvais rendement. Cela donne donc l'opportunité à d'autres hommes de hockey de prendre le relais et prouver qu'ils sont capables de mieux. En octobre dernier, cinq formations entamaient la saison avec un nouveau maître à bord: Calgary, Anaheim, Minnesota, Colorado et Ottawa. Nous vous proposons donc un tour d'horizon de l'état de la situation en ce début de campagne pour chacun de ces nouveaux entraîneurs.


Glen Gulutzan, Flames de Calgary
Fiche: 5-10-1
Le successeur de Bob Hartley connaît un difficile début de saison à la barre des Flames, eux qui croupissent dans les bas-fonds de la LNH. L'attaque produit moins que la saison dernière, avec une moyenne de 2,38 buts/partie contre 2,79, malgré les additions de Troy Brouwer et de la talentueuse recrue Matthew Tkachuk. Même son de cloche au niveau de la défensive, alors que l'addition du gardien Brian Elliott n'a pas l'effet escompté jusqu'à présent. La formation compte tout de même quelques blessés, comme Kris Versteeg, mais le coeur de la formation est en santé présentement et n'offre pas le rendement escompté. Comme l'indique Eric Francis du Calgary Sun, la grande disparité entre le système de jeu de Bob Hartley et celui de Gulutzan, plus porté sur la possession de rondelle, demande un grand temps d'adaptation pour les joueurs, ce qui peut expliquer ce lent départ.

Randy Carlyle, Ducks d'Anaheim
Fiche: 7-6-3
Il s'agit d'un deuxième séjour pour Carlyle avec Anaheim, lui qui avait gagné la coupe là-bas en 2007. Le terme qui caractérise les premières semaines de son deuxième mandat pourrait être l'inconstance, son équipe ayant de la difficulté à se mettre en marche pour de bon. À sa défense, le talentueux défenseur Hampus Lindholm vient tout juste de se greffer à la formation après une partie de bras de fer contractuelle avec l'organisation. De plus, le défenseur Simon Després est blessé pour un bout. Le gardien John Gibson, qui a obtenu le vote de confiance de l'organisation, ne connaît pas un très bon départ, contrairement à son coéquipier Jonathan Bernier. Signe encourageant pour le coach, c'est que ses leaders comme Getzlaf, Perry, Kesler, Fowler et compagnie produisent offensivement.

Bruce Boudreau, Wild du Minnesota
Fiche: 8-5-1
L'aura est plus positive dans le cas de Bruce Boudreau, fraîchement arrivé au Minnesota. L'équipe produit offensivement et ne donne que 2 buts par partie en moyenne. Dans une entrevue avec RDS au début du mois, Jason Pominville affirmait que le message de Boudreau passe bien dans le vestiaire. L'équipe est bien sûr propulsée par les performances extraordinaires du gardien Devan Dubnyk et du défenseur Ryan Suter. L'ajout d'Eric Staal aide beaucoup aussi, lui qui est le meilleur pointeur de la formation. Historiquement, Bruce Boudreau a rarement connu de mauvaises saisons dans ses précédents emplois, ce qui est de bon augure pour Minnesota.

Jared Bednar, Avalanche du Colorado
Fiche: 6-8-0
À sa première expérience en tant qu'entraîneur-chef dans la LNH, le successeur de Patrick Roy connaît certaines difficultés depuis le début des hostilités. Tout d'abord, l'attaque est anémique, ne produisant même pas 2 buts par partie en moyenne. Aucun des joueurs de la formation ne possède un différentiel plus élevé que 0. Qui plus est, Semyon Varlamov connaît une mauvaise campagne jusqu'à présent. Il faudra donc que Bednar solutionne les problèmes offensifs de son équipe s'il espère pouvoir mettre au moins un pied en séries d'après-saison. Sans aider sa cause, Matt Duchene est présentement blessé pour des raisons de commotion cérébrale.

Guy Boucher, Sénateurs d'Ottawa
Fiche: 9-5-1
Plus tôt cette semaine, nous faisions déjà état du très bon début de saison de la troupe de Guy Boucher. En effet, même s'il compte sur une attaque anémique et une situation particulière entre les poteaux à cause de la maladie qui frappe la famille du gardien Craig Anderson, l'équipe est tout de même en mesure d'aligner des victoires. Un aspect que Guy Boucher a su atténuer dès le départ est le nombre de tirs accordés par partie, qui est passé de presque 33 par parties à 30. Sans être une amélioration incroyable, il s'agit tout de même d'une tendance dans la bonne direction. Il devra tout de même tenter de régler le problème offensif auquel fait face sa formation s'il espère se positionner pour faire les séries.

+2
  
Tags : LNH Entraîneurs 

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!