Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par spectre73  -  27.Septembre.2016 - 12:17
1056 
 

Coupe du Monde 2016: Pas la rivalité qu'on s'attendait

HCK.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
La finale de la coupe du Monde s'entamera ce soir pour le premier de 3 matchs, entre l'équipe Europe et l'équipe canadienne. Si les dirigeants de la LNH espéraient voir une finale opposant le Canada contre les États-Unis, le mauvais parcours de ces derniers les aura fait mentir.

Nous aurons cependant droit à une rivalité qui perdure depuis maintenant 6 ans. Cette rivalité était évidemment plus forte il y a quelques années, mais même si les 2 principaux intéressés disent ne pas s'en préoccuper, Carey Price et Jaroslav Halak joueront l'un contre l'autre dans le but de remporter la coupe du Monde, mais également dans le but d'être meilleur que l'autre.

Nul besoin de vous rappeler les faits de la saison 2009-2010 du Canadien de Montréal, il faudrait avoir vécu 6 ans sur une autre planète pour ne pas se souvenir du tournoi printanier que nous a fourni le Canadien avec Jaroslav Halak pour défendre le filet.

Les chiffres

Dans les faits, les 2 gardiens se sont affrontés 5 fois depuis l'échange qui a été concrétisé le 17 juin 2010. Du côté de Halak, il a cumulé 4 victoires et 1 seule défaite en temps réglementaire contre son ancienne équipe en maintenant une moyenne de 1.40 but accordé par match.

Du côté de Price, on comprend qu'il n'a qu'une seule victoire face à son ancien coéquipier et elle est survenue le 20 novembre 2015. Précisément, Price présente une fiche de 1-3-1 contre le gardien slovaque, avec une moyenne de 3.20 buts accordés par match.

Nous pouvons faire dire n'importe quoi aux chiffres et c'est d'autant plus vrai du côté de la rivalité entre Carey Price et Jaroslav Halak, car si Price est demeuré à Montréal depuis le 17 juin 2010, Halak en est à sa 4e organisation, en considérant le bref moment où il a appartenu aux Sabres de Buffalo en 2014. Affronter le Canadien fut pratiquement la même tâche pour Halak, mais affronter les Blues et les Islanders, c'est différent pour Price alors que les Blues sont considérés nettement supérieurs à l'équipe de Brooklyn.

Verdict: Avantage Halak

Jaroslav Halak - (G) - NYI - [ 31 ans ]

Saison PJ V D OTL JB % ARRÊT $ moyen
2016-2017 21 6 8 5 1 0.904 4,5$ M
2015-2016 36 18 13 4 3 0.919 4,5$ M
2014-2015 59 38 17 4 6 0.913 4,5$ M


Carrière personnelle

Le gardien du Canadien de Montréal a débuté 438 matchs de saison régulière en carrière. Il en a remporté 233, perdu 155 et 50 autres en surtemps avec une équipe inconstante à mesure que les saisons passent. Depuis le 17 juin 2010, Price cumule 173 victoires en 310 départs avec une moyenne de 2.29 buts accordés par match. N'oublions pas la saison exceptionnelle qu'il a connu en 2014-15 en remportant les trophées Hart, Vézina, Jennings et Ted Lindsay tout en ayant gagné 3 rondes éliminatoires.

De son côté, Halak a obtenu un total de 359 départs dans la LNH avec 5 organisations différentes et depuis l'échange que Pierre Gauthier a conclu, Halak a cumulé une fiche de 144 victoires en 263 départs avec une moyenne de 2.24 buts accordés par match. Il a également remporté le trophée Jennings en 2012 alors qu'il s'alignait avec les Blues. C'est en séries éliminatoires que ça se gâte, car depuis qu'il est parti de Montréal, le slovaque n'a disputé que 9 matchs lors du tournoi printanier et n'a pas gagné de ronde éliminatoire depuis le parcours Cendrillon du Canadien en 2010.

Verdict: Avantage Price

Carey Price - (G) - MTL - [ 29 ans ]

Saison PJ V D OTL JB % ARRÊT $ moyen
2016-2017 33 21 8 4 2 0.921 6,5$ M
2015-2016 12 10 2 0 2 0.934 6,5$ M
2014-2015 66 44 16 6 9 0.933 6,5$ M


Au final, qui est le meilleur?

Il est presque impossible de répondre à cette question de façon claire, car la position de gardien de but dépend beaucoup de la tenue de son équipe devant lui. À l'inverse, une bonne équipe peut parfois connaître des ratés lorsque le gardien ne fait pas le travail, mais dans l'ensemble, Jaroslav Halak aura eu une meilleure équipe devant lui durant 4 saisons sur 6 alors que Price aura dû composer avec les blessures et des saisons en dent-de-scie de la part de son équipe.

Quoi qu'il en soit, on dit de Price qu'il a une technique irréprochable et qu'il est capable de jouer plusieurs matchs dans une saison lorsqu'il est en santé tandis que Halak est beaucoup plus athlétique et il doit compenser une technique un peu plus déficiente par des arrêts spectaculaires, ce qui fait en sorte qu'une saison de 50 à 60 matchs est nettement suffisante pour lui.

Malgré la technique et le style, ce qui compte, c'est le résultat et force est d'admettre que les 2 gardiens présentent des chiffres plus que respectables. Aurait-on eu les mêmes chiffres si Pierre Gauthier avait décidé d'échanger Price le 17 juin 2010? Personne ne le saura jamais.

La coupe du Monde

Évidemment, même si Mike Babcock ne veut pas en entendre parler de cette façon, les Européens représentent l'équipe cendrillon du tournoi, mais ils sont tout de même rendu en final, donc même si l'équipe est qualifiée comme étant plus faible sur papier, l'Europe peut très bien battre le Canada et si Halak décide d'être à la hauteur de ses performances d'antan avec le Canadien, il pourrait effectivement soulever la coupe du Monde.

+1
  

VOIR AUSSI


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!