Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par Spirax00  -  8.Février.2016 - 07:36
1067 
 

Opinion : La descente aux enfers du CH

MTL.jpg
Qui aurait pu prédire une telle situation en ce jour pour les canadiens de Montréal. Après un départ canon en début de campagne que tout le monde connait, le CH est actuellement la pire équipe de la ligue et n’est plus dans la course pour les séries sauf miracle.

Il est clair que certains événements n’ont pas avantagés l’équipe durant la saison. Les cas Alexandre Semin et Zack Kassian n’ont sûrement pas eu d’impact sur les résultats et l’ambiance dans le vestiaire puisque l’équipe faisait encore course en tête malgré l’absence de ces derniers. On peut dire que Marc Bergevin a tenté un coup de poker et qu’il a perdu son pari dans ces deux dossiers. Vous me direz Semin n’a rien coûté et Kassian est considéré comme une bombe à retardement.

Les deux grandes pertes du CH sont sans aucun doute celle de Brendan Gallagher et de Carey Price, deux joueurs importants dans la chambre et sur la glace. Même si le premier nommé a fait tout un comeback suite à sa blessure, il s’est par la suite également éteint comme ses coéquipiers.
En ce qui concerne Price, on remarque que ce dernier est finalement la pièce maîtresse de l’équipe et qu’il a un impact indéniable sur ses camarades et sur les résultats de l’équipe. Cela n’excuse en rien les défaites en cascade des canadiens de Montréal et les décisions qui ont été prises par la direction du club et des entraîneurs.

Mike Condon fait le boulot

Le remplaçant de Carey Price n’est selon moi pas à blâmer du fait qu’il a fait son job devant le filet et qu’il a toujours donné le maximum pour tenir l’équipe dans les matchs. Il ne faut pas oublier qu’il en est rendu à sa première saison dans le circuit Bettman et que ses statistiques ne sont pas si catastrophique. Il est clair que la venue de Ben Scrivens n’a rien apportée au CH, mais il fallait tout de même que le DG de l’équipe est en quelque sorte une assurance, puisque maintenant on le sait l’absence de Price ne fait que de se prolonger. Une pierre deux coups pour Bergevin : il se débarrasse de Kassian et obtient de la profondeur au poste de gardien.

La défensive dans la ligne de mire

Pour résumé rapidement, PK Subban apporte offensivement mais crée beaucoup trop de revirements et à tendance dernièrement à avoir du mal à prendre ses responsabilités et être l’exemple à suivre pour ses coéquipiers (il suffit de voir certaines pénalités prises qui ont eu de lourdes conséquences dans les résultats finales). Jeff Petry n’est que l’ombre de lui-même et doit se dire qu’il est retourné dans le temps où il portait le maillot des Oilers. Andrei Markov est en train de vivre la pire période active de sa longue carrière avec le CH et n’a pas été aidé par ses entraîneurs.

Il est donc clair que les Emelin, Gilbert, Beaulieu, Barbiero ou encore Pateryn ne peuvent pas sauver la maison à eux seuls. Pour conclure je me rappelle ce dicton qui n’est plus d’actualité pour le CH en ce moment : « c’est en défendant que l’on gagne un match ». Vous vous en rappelez, c’est ce que faisait si bien le canadien ces dernières années.

L’offensive à son plus bas

Alex Galchenyuk meilleur à l’aile qu’au centre ?

Le troisième choix du repêchage de 2012 met du temps à vraiment éclore dans son rôle de centre. En début de saison la direction du club a décidé de lui donner la chance de s’exprimer dans le rôle de centre et cela s’est fini par un nouvel échec au vu des résultats actuels. Je pense personnellement que l’on peut également mettre la faute sur les décisions des entraîneurs, parce qu’il est certain que même si une certaine chimie s’était formée durant la pré-saison avec Lars Eller et Alexander Semin, les statistiques n’ont pas suivies et je pense que Michel Therrien n’aurait pas dû laisser durer cette léthargie malgré le fait que les trios de Plekanec et Desharnais étaient en forme et apportaient des résultats. Alex Galchenyuk n’a que 21 ans et il a un potentiel énorme. Selon moi Michel Therrien aurait dû l’aligner avec les meilleurs et lui donner un temps de glace conséquent afin qu’il gagne en maturité et en confiance.

Max Pacioretty un capitaine débordé ?

La nouvelle responsabilité du sniper du CH aurait eue quelques conséquences néfastes sur son talent de buteur ? On peut vraiment se poser la question…Avec un Tomas Plekanec en panne totale (que cela soit offensivement ou défensivement), il est clair que Max Pacioretty ne se fait pas beaucoup aidé, mais cela n’excuse pas tout. Si on analyse les derniers matchs, le numéro 67 a un mal fou à s’imposer et son tir redoutable n’est plus ce qu’il était. J’ai remarqué également un certain manque d’émotion dans certaines situations. On peut en attendre un peu plus pour un capitaine, mais je ne veux surtout pas le considérer comme fautif. Tout le monde connait la pression des médias et des fans à Montréal.

Tomas Plekanec, 6 millions et s’en va

Que se passe-t’il avec le joueur de centre tchèque ? Il en a imposé la saison dernière, obtient un contrat plus que raisonnable et est fantomatique sur la glace. Il n’apporte plus cette touche offensive dans les situations spéciales et son jeu défensif est méconnaissable. On peut vraiment en attendre bien plus de se part. Qu’il soit dans une période de léthargie comme toute l’équipe n’excuse en aucun cas ce manque de responsabilité dans le jeu défensif.

Le reste à l’image des leaders

David Desharnais, Lars Eller et Thomas Fleischmann vivent à nouveau une période difficile en ce moment. Le manque de stabilité dans l’alignement y est sûrement pour quelque chose. On sait bien que le centre québécois et le danois n’ont pas forcément appréciés le jeu de chaises musicales que leur a concocté Michel Therrien. Desharnais a une certaine Pacioretty dépendance et Eller n’a pas apporté grand-chose à l’aile. Le coach a décidé dernièrement de reformer la paire Desharnais-Pacioretty et redonner sa chance à Eller au centre sans grands résultats, malgré d’assez bonne performance du danois.

Dale Weise a beau connaître sa meilleure saison au niveau des statistiques, mais il ne pourra jamais être considéré comme un véritable ailier de premier ou deuxième trio. Et je ne vous parle pas des occasions manquées.

Les joueurs du quatrième font leur travail de sape, mais ne sont plus aussi productifs que dans le passé. Une bonne pioche est le jeu en infériorité de Paul Byron, malheureusement blessé.
Que dire de Devante Smith-Pelly. Un joueur énigmatique et plus habitué aux estrades dernièrement et sûrement pas la solution sur le box play comme lors du match contre les Flyers. De plus, si on se remémore les paroles de Marc Bergevin, il était soi-disant capable de brasser dans les bandes et de faire mal à l’adversaire, ce que l’on a peu vu lors de ses dernières sorties.

Un jeu en avantage numérique catastrophique

On a beau dire, mais les matchs se gagnent également dans les situations spéciales. Il suffit de se remémorer l’avantage numérique de cinq minutes lors du dernier match contre les flyers. Ce dernier aurait dû permettre à la sainte flanelle de se remettre dans le match, voire de prendre les devants dans ce match, mais non, que de revirements et de mauvaises décisions.

Il est peut-être temps de trouver une solution et de déléguer cette responsabilité à un autre membre du staff technique, sans en vouloir personnellement à Jean-Jacques Daignault. Et dire que l’on paye un spécialiste depuis le début de la saison afin de conseiller les joueurs et le team d’entraîneurs. Si le canadien croit encore à une place pour les séries, c’est certainement une partie du jeu à améliorer et le plus vite possible.

La relève est-elle vraiment prête pour s’imposer dans la grande ligue

Suite aux différentes blessures, plusieurs jeunes joueurs ont obtenus la possibilité de patiner pour le grand club. On peut citer Sven Andrighetto, Daniel Carr, Charles Hudon, Michael Mc Carron, Jacob de la Rose ou encore Bud Holloway.
On a découvert en Daniel Carr un joueur responsable, doté d’un talent de buteur et n’ayant pas peur d’aller déranger le gardien adverse dans sa zone. Ce dernier s’est malheureusement blessé et a fini sa saison.
Sven Andrighetto a montré de belles choses, mais le Suisse a eu des hauts et des bas et a valsé sur différents trios. Le quatrième, le troisième et même le deuxième. Difficile de trouver ses marques pour un jeune joueur venu du club école.

C’est pour cela que je regrette que l’on est parfois pas voulu donner plus de responsabilités aux jeunes venus de St-John. On sait que Michael Mc Carron fait bien dans sa première saison dans la ligue américaine et qu’il est un constant poison pour les équipes adverses lorsque qu’il se place dans le slot avec ses 195cm et ses 105 kg. Malheureusement lors de son séjour avec le grand club, rien de cela, quatrième trio, 7min de temps de jeu et pas une seconde en avantage numérique devant le cerbère adverse. Comment voulez-vous tirer le meilleur d’un joueur pareil.

Que dire du séjour de Charles Hudon, deux matchs, deux passes décisives, + 2 et comme cadeau un aller-retour pour St-John. Incompréhensible, non ? Trop jeune ? Pas assez imposant ? Pas assez responsable ?
C’est dans ces cas-là que je regrette certaines décisions de la part de la direction du club.

Marc Bergevin aurait-il dû agir après le départ de Semin et de Kassian ?

Avec la perte de deux ailiers droits dotés d’un bon gabarit, Marc Bergevin savait qu’il manquerait quelque chose dans l’équipe et il n’ait pas allé le chercher. Semin aurait dû nous apporter quelques buts en plus et un temps de jeu régulier sur l’avantage numérique. Il n’a pas été remplacé puisque ce n’est en tout cas pas Dale Weise qui affole les statistiques sur l’avantage numérique. Ce n’est pas Paul Byron ou Devante Smith-Pelly qui vont apporter les buts nécessaires aux victoires.

Il y a un manque de robustesse flagrant du côté du CH. Avec l’échange Prust-Kassian, le but du DG était d’apporter du poids, de la grandeur et du talent. Tout est parti en fumée suite à l’affaire que tout le monde connait. Mais on a pas pensé à remplacer ce type de joueur.

Cependant on remarque que ces derniers temps, les adversaires du canadiens de Montréal prennent un malin plaisir à brasser Pacioretty et compagnie. Il suffit de voir les statistiques sur les mises en échec lors des 4 derniers matchs et cela était flagrant lors des deux matchs contre Colombus.
On nous disait que la rapidité du CH était une partie du jeu qui le démarquait de certaines équipes, mais il ne faut pas oublier que chaque année les staffs techniques des autres équipes travaillent constamment afin de trouver les solutions pour déranger le canadiens de Montréal. Et on remarque que lorsque que le jeu devient robuste, les canadiens sont dans leurs petits patins.

Bonnes ou mauvaises décisions ?

Marc Bergevin a pris des décisions dernièrement. Il a décidé de ne pas donner de deuxième chance à Zack Kassian et de l’échanger à Edmeton en retour du gardien Ben Scrivens. Résultat, Ben Scrivens n’a eu aucun impact sur l’absence de Carey Price et est loin derrière Mike Condon. On peut même se demander si Dustin Tokarski aurait fait un meilleur job. Quant à Kassian, il a pu à nouveau goûter à quelques matchs dans la grande ligue tout en offrant un travail honnête pour ce type de joueur.
Finalement Jarred Tinordi ne trouvera jamais sa place dans la défensive du CH. Repêcher en première ronde en 2010, le défenseur doté d’un gabarit hors norme (198cm 100kg) a été échangé aux Coyotes de l’Arizona en retour de Victor Bartley et du bagarreur John Scott.

Cela veut vraiment dire que Tinordi ne valait vraiment plus grand-chose sur le marché des échanges et cela sûrement dû au fait que l’on ait été beaucoup trop patient avec ce joueur. Avec l’éclosion de Nathan Beaulieu le DG du canadiens aurait dû agir bien plus vite pour pouvoir obtenir quelque chose en retour.

Les départs de Thomas et Tokarski en retour de Lessio et Friberg sont des détails pour l’organisation et n’auront aucune conséquence pour le futur.

John Scott étoile d’un jour

Le colosse canadien de 203 cm et 118 kg, plus connu pour ses bagarres et ses mauvais coups s’est fait élire comme participant et capitaine pour le match des étoiles 2016. Une mascarade pour certain, mais surtout une erreur connue de la part de la ligue. Incroyable mais vrai, ce dernier était la grande star dans les médias et s’est vu nommer première étoile de la grande soirée. Il est bien clair qu’il n’est pas la solution à court terme en ce qui concerne les problèmes du canadiens de Montréal et qu’il ne pourra pas remonter le moral des troupes de Michel Therrien à lui seul. Mais finalement pourquoi pas le voir participer à quelques matchs selon l’évolution de la situation.

Des décisions importantes seront prises dans les prochains jours

On le sait tous actuellement le direction du club est à la recherche de solutions. Malheureusement il n’en existe pas des dizaines. Marc Bergevin n’a pas le choix, il doit agir. Le canadien de Montréal est un club plein d’histoire, de victoires et une culture au Canada. Finalement, on peut dire que l’on pas le droit de laisser tomber et qu’il faudra y croire jusqu’à la fin.

Il suffit de se rappeler la situation des sénateurs d’Ottawa la saison dernière et souhaiter que l’histoire se répète pour la sainte flanelle.

Tout le monde souhaite un échange majeur, mais je suis d’accord avec le fait qu’il est devenu de plus en plus difficile d’effectuer le grand coup du fait du plafond salarial et des détails des contrats des joueurs.

Certains souhaitent que l’on laisse aller la saison régulière pour obtenir une chance de bien se placer pour le prochain repêchage et tenter d’obtenir les droits sur Austin Matthews. Je dis non. Un comportement pareil ne ferait qu’apporter du négatif dans l’esprit des joueurs. Cependant, je vous l’assure, Matthews, pour l’avoir vu jouer en Suisse avec les ZSC Lions, n’a rien à envié aux Eichel et McDavid. C’est tout simplement une perle rare, de 18 ans, mais avec un talent et une maturité incroyable.

Il est clair que tous les fans du canadiens de Montréal sont dans l'attente de réponses.

0
  

VOIR AUSSI

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponse : 1
#104010

thusk-
De 1 le PP, quand ton attaque est moyenne et que tu as pas de joueurs aptent à bien faire circuler la rondelle = un avantage numérique anémique. La seule arme vraiment dangereuse en pp c'est subban.

Pour Galchenyuk, moi personnellement j'ai comme mentalité que le joueur doit gagner sa présence avec les meilleurs et en tant que centre c'est autant défensivement que offensivement!!! Tu prend exemple sur Dylan Larkin, il est talentueux offensivement mais c'est également le gars le plus responsable défensivement.

Blâmer la défensive... Je ne crois pas. C'est vrai qu'ils ont eu des crampes de cerveau et tout dernièrement (ex: partir les 2 défenseurs sur le même joueur et laisser un gars completement seul dans l'enclave). Mai la défensive est toujours sous pression, le canadien est actuellement incapable de marquer de buts donc défensivement, ils n'ont pas droit à l'erreur. Quand tu commence à avoir peur, c'est là que tu commence à faire des erreurs.

C'est pas du poids que manquent le CH, c'est de talent. Ils sont actuellement dans mon top 5 des pire attaque sur papier de la ligue (avec Toronto, Caroline, NJ, Arizona ). Bizarrement aucune de ces équipes sont actuellement en position de faire les séries.

8.Février.2016 - 11:23   
   0  

- 2017-2018

13 contrats à échéances au 2018-07-01.
0 joueur autonome au 2018-07-01.
0 joueur autonome avec restriction au 2018-07-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2017-2018

 [G] - Carey Price 6,5$ M 2012-2018 JA
 [C] - Tomas Plekanec 6$ M 2016-2018 JA
 [D] - Brandon Davidson 1,43$ M 2016-2018 JAR
 [R] - Torrey Mitchell 1,2$ M 2015-2018 JA
 [G] - Al Montoya 1,06$ M 2017-2018 JA
 [C] - Phillip Danault 0,91$ M 2016-2018 JAR
 [R] - Michael McCarron 0,86$ M 2015-2018 JAR
 [LW] - Jacob De La Rose 0,75$ M 2017-2018 JAR
 [L] - Daniel Carr 0,73$ M 2016-2018 JAR
 [LW] - Andreas Martinsen 0,68$ M 2017-2018 JAR
 [D] - Brett Lernout 0,66$ M 2015-2018 JAR
 [LW] - Chris Terry 0,65$ M 2017-2018 JA
 [D] - Zach Redmond 0,61$ M 2016-2018 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2017-2018

Début de la saison : 2017-10-04
Fin de la saison : 2018-04-07
Date limite des transactions : 2018-02-26
Début du marché des agents libres : 2018-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2017-2018

Plancher salarial : 55,4 $ M
Plafond salarial : 75 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux