Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par philippe.collard  -  1.Décembre.2015 - 11:38
2659 
 

Opinion : Comment les Canucks ont-ils mis la main sur les deux Sedin en 1999 ?

VAN.jpg
Les deux Sedin sont d’après moi le meilleur duo de frères de la LNH moderne. Depuis maintenant seize ans, le duo hypnotise les joueurs adverses autant avec de petites passes en fond de zone qu’avec des longues au travers de la boîte défensive. Les jumeaux Daniel et Henrik Sedin sont nés à Örnsköldsvik en Suède et ils jouent au hockey de la même façon depuis qu’ils sont enfants Daniel le buteur à l’aile et Henrik le fabriquant de jeu au centre.

L’histoire commence dans leur ville native, où ils ont joué pour le MoDo U-16 en 1994 et par la suite pour le MoDo U-20 lorsqu’ils ont eu 16 ans. Ils ont atteint le statut de joueur professionnel à 17 ans et ils ont gagné, conjointement, le Guldpucken à 18 ans, titre remis au meilleur joueur de la ligue Élite.

L’engouement autour des Sedin était énorme durant pour le repêchage de 1999. Ils étaient les meilleurs prospects européens et de loin les plus talentueux depuis longtemps. De plus, leur agent Mike Barnett, avait laissé couler la rumeur que si un club qui repêchait l’un des Sedin, il se devait de repêcher l’autre sinon aucun des frères se joindrait l’équipe.

Le troisième top-prospect du repêchage était Patrick Stefan, un centre tchèque qui avait quitté son pays natal à 17 ans pour jouer en Amérique du Nord. Cependant, plus tôt qu’aller jouer dans la LHJMQ ou dans la NCAA, il a signé un contrat d’essai de 25 parties avec les Ice Dogs de Long Beach. Lors de sa première saison complète, il a joué 33 matchs avec les Ice Dogs et il a amassé un total de 35 points, pas mauvais pour un enfant qui jouait dans une ligue d’homme. Malgré de belles performances, le fait qu’il a été limité à 33 parties a attiré beaucoup d’attention négative à son sujet et il aurait subi plusieurs commotions lors de cette même saison.

À la suite de repêchage d’expansion le 25 juin 1999, Brian Burke, le directeur général des Canucks, travaillait très fort pour conclure les transactions qui lui assuraient d’avoir les deux Sedin le lendemain. Le Lightning possédait le 1er choix, l’équipe d’expansion les Thrashers d’Atlanta possédait le 2e choix, les Canucks parlaient en troisième et pour terminer les Blackhawks en quatrième position.

Patrik Stefan et Daniel Sedin étaient les deux joueurs perçus comme premier et deuxième choix, Henrik serait alors certainement disponible lorsque les Canucks parleraient. Cependant, Burke se devait de mettre la main sur soit le 1er choix des Lightnings ou le 2e choix des Trashers, garder son 3e choix et avoir la certitude que le choix du top trois qu’il ne possédait pas serait Stefan.

Le premier échange que Burke a effectué est avec Bob Murray des Blackhawks. Les Canucks ont échangé Bryan McCabe et leur choix de premier tour de 2000 ou 2001 contre le 4e choix des Hawks. L’échange a été approuvé en soirée le 25, mais ne serait annoncé que plus tard pour que Don Waddell des Trashers et Rick Dudley du Lightning ne soit pas au courant du plan de Burke.

Au petit matin de la journée du repêchage, Burke avait déjà entamé les discussions avec Don Waddell des Trashers à propos du 2e choix, Waddell souhaitait choisir soit Stefan ou Daniel Sedin, cependant Rick Dudley, du Lightning (1er choix), ne voulait pas toucher à Stefan car l’agent de celui-ci ne voulait en aucun cas divulguer le bilan médical de son client, ce qui avait grandement inquiété Dudley. Si Dudley gardait son choix, il prendrait certainement Daniel Sedin. Burke avait donc besoin d’aller chercher le premier choix du Lightning et même s’il avait ce choix il y avait toujours une chance que les Trashers choisissent le Sedin restant en deuxième position. Burke se devait d’obtenir l’assurance que Waddell repêche Stefan. Il a donc offert à Waddell de tout faire en son possible pour aller chercher le premier choix des Lightnings et de lui échanger à la condition qu’il utilise ce choix pour prendre Stefan. Waddell accepta, mais les Canucks avaient encore beaucoup de travail à faire pour aller chercher ce premier choix qui était la clé pour que Burke mette la main sur les deux frères.

Le Lightning de son côté avait repêché au premier rang en 1998 (Vincent Lecavalier), donc Burke avait eu vent que l’équipe était ouverte à bouger son choix. En arrivant au FleetCenter le matin du 26 Burke s’est assis avec Dudley et son assistant DG Jay Feaster et leur a fait part de ce qu’il possédait en banque. Burke avait en sa possession le 3e choix, le 4e choix qu’il avait acquis des Blackhawks et un arrangement avec Waddell qu’il choisirait Stefan. Burke a alors certifié qu’il ne quitterait pas ce repêchage sans les Sedin.

Pendant ce temps, Dudley était aussi en discussions avec les Rangers. Les Rangers voulaient choisir Pavel Brendl, un attaquant des Hitmen de Calgary, qui serait probablement disponible au 4e tour. Mais les Canucks avaient obtenu ce choix des Blackhawks. Si le Lightning pouvait obtenir ce choix, les Rangers étaient prêts à se départir de Niklas Sundstrom, Dan Cloutier, le premier choix et le troisième choix de 2000 en retour de ce 4e choix.

La ligne était maintenant tracée pour Burke. Le DG des Canuks a échangé son 4e choix et deux choix de 3e tour qu’il avait obtenu plus tôt dans la saison contre le premier choix du Lightning. Il a ensuite envoyé ce premier choix aux Trashers en échange du 2e choix et un choix conditionnel en 2000. Le Lightning a échangé son 4e choix aux Rangers en obtenant Sundstrom, Cloutier et leur 1er et 3e choix de l’encan de 2000.

Les Trashers ont donc repêché Stefan ce qui laissait la route libre à Burke pour choisir les deux frères avec ses 2e et 3e choix, Daniel est officiellement sorti avant son frère, les Rangers ont choisi de leur côté Brendl.

Brian Burke à manœuvrer d’une main de maître le repêchage 1999 encore aujourd’hui son plan de transaction est vu comme l’un des plus élaborés de tous les temps. Henrik est maintenant le meilleur pointeur de la concession même s’il a été choisi après son frère. Même si l’avenir des deux frères commence à faire jaser à Vancouver, échange ou retraite, la saison qu’ils connaissent nous fait encore apprécier le style de jeu de ce duo lié par le sang.

Source : Historical Hockey

+8
  

VOIR AUSSI

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponse : 1
#101580

Hicham55
Vraiment cool comme article :)!

1.Décembre.2015 - 16:09   
   +4  

CANUCKS DE VANCOUVER - 2017-2018

16 contrats à échéances au 2018-07-01.
0 joueur autonome au 2018-07-01.
0 joueur autonome avec restriction au 2018-07-01.
Dirigé par monsieur Jim Benning



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2017-2018

 [L] - Daniel Sedin 7$ M 2014-2018 JA
 [C] - Henrik Sedin 7$ M 2014-2018 JA
 [D] - Erik Gudbranson 3,5$ M 2017-2018 JAR
 [L] - Sven Baertschi 1,85$ M 2016-2018 JAR
 [D] - Troy Stecher 0,93$ M 2016-2018 JAR
 [C] - Griffen Molino 0,93$ M 2016-2018 JAR
 [C] - Markus Granlund 0,9$ M 2016-2018 JAR
 [R] - Jake Virtanen 0,89$ M 2015-2018 JAR
 [D] - Alex Biega 0,75$ M 2016-2018 JA
 [RW] - Anton Rodin 0,7$ M 2017-2018 JA
 [C] - Reid Boucher 0,69$ M 2017-2018 JAR
 [C] - Michael Chaput 0,69$ M 2017-2018 JAR
 [C] - Jayson Megna 0,68$ M 2017-2018 JA
 [G] - Richard Bachman 0,65$ M 2017-2018 JA
 [C] - Joseph Labate 0,65$ M 2017-2018 JAR
 [D] - Patrick Wiercioch 0,6$ M 2017-2018 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2017-2018

Début de la saison : 2017-10-04
Fin de la saison : 2018-04-07
Date limite des transactions : 2018-02-26
Début du marché des agents libres : 2018-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2017-2018

Plancher salarial : 55,4 $ M
Plafond salarial : 75 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux